Maine-et-Loire. Des débats houleux au Conseil départemental

Ce lundi 9 décembre 2019, les élus départementaux se sont retrouvés pour discuter des orientations budgétaires de 2020. Mais les choses ne se sont pas vraiment déroulées comme prévues et les discussions ont été pour le moins tendues.

Défi frontal entre Christian Gillet et Grégory Blanc


Une séance du conseil départemental s’est déroulée ce lundi 9 septembre. Un conseil houleux et compliqué puisqu’au menu du jour devaient se trouver les débats sur les orientations budgétaires. Cependant, la minorité a refusé le débat, indiquant qu’elle trouvait les documents et annexes vides et manquant cruellement de chiffres. Elle avait demandé quelques jours plus tôt des documents supplémentaires, demande restée sans réponse de la part du président Gillet. La minorité est même allée jusqu’à menacer la majorité d’emmener l’affaire devant les tribunaux si cela s’avérait nécessaire.Le président Christian Gillet s’est offusqué de ce comportement reprochant « l’agressivité » et le caractère « insultant » du responsable de la minorité. Il « regrette également les conditions de ce débat », qui n’en était pas réellement un.

Collèges et routes au programme dans le Saumurois


Toutefois, on pourra retenir quelques éléments des orientations budgétaires pour l’année 2020. Le Département investira 80,7 millions d’euros. Dans le lot, 23,2 millions seront alloués à la réfection des collèges, notamment pour le collège Paul Eluard à Gennes, Molière à Beaufort-en-Anjou et Lucien Millet à Doué-en-Anjou. Autre grande compétence du conseil départemental, les routes. 31 millions seront mis au budget pour la voirie, notamment pour la mise en deux fois deux voies de la RD 347 de Saumur. Le budget définitif sera voté en février 2020 (lire notre article par ailleurs).

Un lien marital qui fait débat

La nomination de Sophie Yannou-Gillet, épouse du président du Département, comme directrice par intérim de l’association Anjou Tourisme fait encore débat au sein de l'assembléel départementale. La question n’a pas tardé à revenir sur la table. Christian Gillet s’est retiré de la salle durant les discussions concernant le tourisme, commission ayant été reléguée à Philippe Chalopin (ci-contre). La minorité départementale, sous la houlette de son représentant, Gregory Blanc a rapidement questionné : « Qui rendra les arbitrages ? Qui va contrôler l’exécution budgétaire ? Qui va signer les arrêtés et autres dispositions réglementaires ? » Philippe Chalopin a donc répondu qu’il ne souhaitait pas rentrer dans cette « polémique que certains voudraient entretenir. Nous avons lancé un appel à candidatures, nous avons eu trois candidats et nous avons choisi Mme Yannou-Gillet à l’unanimité. Je peux vous assurer que tout est fait de manière légale et transparente. Il faut raison garder et ne pas s’enflammer. » Pour information, deux membres de la minorité avaient participé à ce vote. Par ailleurs le dossier avait été étudié par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui avait répondu favorablement à ce recrutement.


Article du 10 décembre 2019 I Catégorie : Politique

 


10 commentaires :


Commentaire de sablons 49 10/12/2019 17:51:31

GILLET/FILLON même combat !!!



Commentaire de airpur49 10/12/2019 17:51:55

Incroyable qu'en 2020 on puisse encore voir de telles choses! Il semble que certains politiques ne comprennent rien à la société dans laquelle nous vivons! Comment faudra-t-il leur expliquer que les citoyens veulent de la transparence et n'acceptent plus le mélange des genres.



Commentaire de Francis Prior 10/12/2019 21:14:28

Attention que les appels à la transparence ne transforment pas chacun d\'entre nous en des Fouquier Tinville. Le fait d\'être époux et épouse, frère soeur ou enfant de tel ne doit pas devenir un boulet a trainer tout au long de sa carrière même si ce ne doit pas être un tremplin



Commentaire de JEAN MARTINIER 11/12/2019 16:26:55

Merci à Francis Prior qui prends à nouveau la défense de nos politicards.....Remarquez ce que j'apprécie chez monsieur Prior c est que ses prises de position vont toujours dans le sens des majorités (avec mme Saint-Paul majoritaire à l assemblée nationale , avec Macron majoritaire chez lui et là avec mr Gillet majoritaire au conseil départemental) . Merci monsieur Prior pour ce courage dans vos commentaires



Commentaire de Michèle Piccart Saumur 11/12/2019 17:32:36

Epouse/Epoux ne vous choque pas monsieur Prior , donc les époux Balkany vous cautionnez?



Commentaire de Francis Prior 12/12/2019 09:51:12

Cher monsieur Martinier. J'ai la chance d'être totalement indépendant dans mon travail. La flagornerie, de plus, n'est pas vraiment dans mon éducation. Ma seule richesse ce sont mes diplômes, et du milieu dont je suis issu, ce n'est pas par protection qu'on les obtient. Cher monsieur, vos allusions infamantes vous hissent à la seule hauteur qui semble vous convenir: celle du caniveau. Cela étant, je persiste à considérer avec respect ceux qui ont le courage de se présenter aux élections et de gérer des institutions qui servent des gens qui n'ont pour eux que des propos insultants



Commentaire de Francis Prior 12/12/2019 10:00:36

Madame Piccart, Les Balkany sont des élus, ils le sont par les citoyens qui librement ont choisi ce couple pour diriger leur commune. Dans l'autre cas, la question est de savoir si quelle que soient leurs qualités, des conjoints ne peuvent avoir des carrières dans une même institution. Ce type de problème ne peut être abordé avec des principes passe partout, sinon comment expliquer que nous acceptions de faire bénéficier nos enfants de nos relations de faire rentrer le petit dernier dans l'usine ou nous travaillons... Ce n'est pas pareil??? A bon !!!



Commentaire de Airpur49 12/12/2019 17:40:08

Mondieur Prior, On peut quand même dire que la société change, que les politiques ont une image de « tous pourris », image que je ne partage pas. Les responsables politiques doivent adopter une ligne de conduite qui devrait éviter ce genre de jugement. Madame Gillet est compétente assurément, par ses seules qualités elle doit pouvoir se faire une situation sans prêter le flanc à de telles critiques.



Commentaire de Francis Prior 12/12/2019 18:44:01

Air Pur. Bien sûr les politiques ont une image comme chacun des groupes sociaux: les cheminots sont des fainéants, les musulmans des terroristes, les enseignants des "planqués", etc...Des images seulement des images, des préjugés en fait, ce poison de toutes discussions, de toutes réflexions. Des images associées à des jugements à l'emporte pièce et il n'y a plus de débats mais des excommunications et bientôt des violences. Nous sommes tous comptables du climat délétère de notre démocratie car nous ne manions que l'invective et l'insulte.



Commentaire de Airpur49 13/12/2019 06:19:45

Monsieur Prior, je suis globalement d’accord avec vous mais je persiste à penser que les politiques devraient être dans la prospective dans tous les domaines et dans le cas présent sentir l’évolution de ce que pensent les citoyens. Je ne juge pas ce que pensent les citoyens ni les moyens utilisés pour s’exprimer.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI