Saumurois. Club des hôteliers : un nouveau président, des projets et des résultats

Cela 13 ans que le Club Hôtelier du Saumurois maintient sa dynamique. Les 32 hôtels membres du club se portent bien et viennent d'élire leur nouveau président, Julien Reix de l'hôtel Ibis de la gare. Ils remplacent Claude Goaty des Terrasses de Saumur. Regard sur le tourisme local et perspective.

Claude Goaty (à gauche) et Julien Reix


A 13 ans, le club hôtelier a atteint sa maturité. Longtemps, l'assemblée générale annuelle était l'occasion pour eux d'exprimer leurs avis dans les colonnes et les écrans des journaux. Aujourd'hui, ils se montrent satisfaits du travail accompli par la collectivité. Claude Goaty qui achève son 6e mandat de président : "La dynamique du Château est bénéfique et la nouvelle Société Publique Locale Tourisme à laquelle nous sommes associés a permis de mieux équilibrer les dates des grands évènements, pour éviter que certains se chevauchent. Il serait bien qu'il y ait quelque chose en décembre. Nous avons quelques idées, nous allons faire des propositions".

Formation, échanges...

Le club Hôtelier est présent dans la vie locale saumuroise par des partenariats avec le Marathon de la Loire ou Le Livre et Vin, mais mène aussi un travail pour servir ses membres. Pour Julien Reix, le nouveau président, c'est l'essence même du club : "Outre l'organisation de nos participations à des salons touristiques, nous organisons des séances de formation pour les réceptionnistes, les serveurs ou les employés d'étages. Ceci n'est pas fait seulement pour recruter, mais pour monter en performance. Un partenariat avec l'Ecole Hôtelière est aussi en cours. Outre les échanges entre nous qui nous font progresser, nous allons aller à la rencontre d'autres Clubs Hôteliers pour échanger et partager".

Concurrence de Airbnb

Les membres du Club Hôtelier ne veulent pas jouer la complainte, mais souhaitent qu'il y ait une juste équité, explique Julien Reix : "Il y a plus de disponibilités de nuitées alternatives que de Chambres d'Hôtel. En ce qui nous concerne, nous avons un certain nombre de contraintes de sécurité. Là actuellement, nous travaillons sur les risques de salmonellose. Ce que nous souhaiterions, c'est que les chambres louées à Saumur soient déclarées à la collectivité. Nous échangeons actuellement avec les services de l'Agglo à ce sujet"

Jours contraints

Le taux d'occupation est de 58 % à l'année et de 75% durant la période estivale avec un prix moyen de la chambre à 78 €. De bons chiffres qui montrent la qualité de l'hôtellerie pour Claude Goaty : "Nous avons tous beaucoup travaillé sur les mises aux normes et l'embellissement. Nous avons une offre de très bon niveau et pouvons en être fiers. Le taux d'occupation peut être amélioré toute l'année, mais certains d'entre nous travaillent à des agrandissements pour pouvoir répondre à la demande les jours que nous appelons contraints, à savoir les jours où nous manquons de disponibilités. On les estime de 30 à 40 chaque année."

Saumur ne peut pas nier sa vocation touristique.


Article du 18 décembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de lorette 19/12/2019 09:04:31

Oui ce serait mieux qu'il y ait qq chose au château en Décembre.Du vrai spectacle...



Commentaire de arlette 20/12/2019 09:22:54

des idées vous en avez depuis longtemps.On ne voit rien venir.Je sais rien est simple à Saumur.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI