Saumur. Le sport comme outil complémentaire dans le parcours de soin des patients

La Communauté d'Agglomération et le Centre Hospitalier de Saumur ont signé une convention Sport et Santé afin de mettre en place des séances d'activité physique à destination de certains patients.

Jean-Paul Quillet, directeur du CH, et Jean-Michel Marchand, président de l'agglo ont signé la convention Sport/Santé


La Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire a développé depuis 2017 le projet Sport et Santé. Plusieurs actions se sont déroulées sur le territoire avec des orientations liées à la promotion et la prévention du « Sport et Santé ». La pratique d’une activité physique ou d’un sport est primordiale pour lutter contre l’apparition de maladies chroniques telles que le surpoids, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète, certains cancers et des maladies neuropsychiques. De plus, l’activité physique stimule le système immunitaire et diminue l’effet des processus inflammatoires, lesquels seraient coresponsables de près d’un quart des cancers. « On le sait de longue date, le sport est un élément fondamental au bon fonctionnement du corps humain. Une activité physique régulière procure de nombreux bienfaits tant physiques que psychiques », indique Christine Champion, directrice des soins au CH de Saumur.

Deux coachs dans le dispositif

C’est pour toutes ces raisons que l’agglomération et le Centre Hospitalier de Saumur ont décidé de s’associer dans un partenariat. Ce lundi 23 décembre, les deux entités ont signé une convention permettant la mise en place d’actions en direction des patients du Centre Hospitalier. Des séances d’activité physique seront donc organisées dès le début de l’année avec deux coachs sportifs, Eric Hérault, professionnel qualifié membre du CAPS et Franck Breton, coach sportif de l’association « Anjou Sport Santé ». Ils proposeront des ateliers d’une heure par semaine, pendant 20 semaines, et ce à partir du 6 janvier 2020 et jusqu’au mois de juin. Les deux coachs feront du renforcement musculaire, du cardio, un apprentissage des étirements… « Il y aura également une grande place donnée à la verbalisation, les gens aiment parler lorsqu’ils font du sport. Ce dernier à la faculté de casser le mur entre deux personnes », précise Franck Breton. Et Eric Hérault, d’ajouter : « L’idée est que les personnes sortes de nos ateliers avec le sourire, qu’ils aient envie de revenir et qu’ils continuent à pratiquer une activité après notre intervention. »

Une centaine de patients éligibles

Ces séances et ce projet sont à destination des personnes atteintes de diabète de type 2, de surcharge pondérale, de maladies cardiovasculaires, de cancers du sein et du pelvis. « L’hôpital a estimé une centaine de patients éligibles durant cette année 2020 », précise Jean-Paul Quillet, directeur de l’hôpital. Ces séances s’intègrent totalement dans le parcours de soin des patients, et elles devront être prescrites par les médecins spécialistes. « Il s’agit d’une expérimentation tout à fait innovante, nous établirons à la fin de cela un bilan. Il devra définir combien de personnes ont participé, combien de séances elles ont suivies, combien sont allées jusqu’au bout et bien évidemment quels ont été les bénéfices ? », ajoute Christine Champion. Les coachs pourront accueillir en simultané, jusqu’à 10 personnes. « Nous sommes persuadés du bien-fondé de ce dispositif, une activité physique a toujours été bénéfique tant pour les patients que pour l’ensemble de la population. Le sport est un outil supplémentaire dans la voie de la guérison. Nous nous devons donc de développer ce genre de partenariat » conclut Jean-Michel Marchand, président de l’agglo.


Article du 23 décembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI