Sécurité en Maine-et-Loire. La rédaction du Livre Blanc est en cours

Dans le cadre de la rédaction d’un Livre Blanc de la sécurité intérieure dans chaque département (relire notre article), une première réunion a eu lieu ce mardi 14 janvier au Lion-d'Angers.

La videoprotection de plus en plus développée et plébiscitée


Des assises territoriales de la sécurité intérieure vont se dérouler dans chaque département français tout au long du mois de janvier, qui devront permettre de faire remonter des territoires une synthèse des concertations et des réunions de travail mises en place, avec la population, les forces de l’ordre, les élus locaux, la justice, les partenaires institutionnels et associatifs… pour le 27 janvier au Ministre de l’Intérieur. L’objectif est d’identifier et de prendre en compte les besoins des territoires, pour formuler des recommandations pertinentes, pratiques, susceptible d’enrichir la rédaction du Livre Blanc.

Application Vigie et vidéoprotection


Ce mardi 14 janvier, avait lieu la toute première réunion de concertation des usagers et des partenaires de la sécurité du territoire au Lion d'Angers, en présence des représentants de l’État et des forces de police et de gendarmerie. Sur la table, l'application Vigie et la vidéoprotection. Créée en 2019 à l’initiative du groupement de gendarmerie du Maine-et-Loire, l’application Vigie permet aux buralistes et agriculteurs d’être informés en cas d’actes de délinquance à l’égard d’un collègue (vol, faux billets…). Par ailleurs, la vidéoprotection de plus en plus développée dans les communes même rurales donne pleine satisfaction. Cette première rencontre a donc permis de faire le point sur les relations entre la gendarmerie et ses partenaires habituels (police municipale, sociétés privées de sécurité, buralistes, etc.) et de réfléchir à d’éventuelles pistes d’amélioration pour mieux coopérer.

Deux autres réunions et une consultation ouverte

Deux autres réunions sont programmées dans les locaux de la préfecture à Angers : vendredi 17 janvier avec les élus (parlementaires, maires de communes dotées d’une police municipale / vidéoprotection, présidents d’EPCI) en présence des représentants de l’État et des forces de police et de gendarmerie. Et lundi 20 janvier pour une réunion de travail et de synthèse des forces de police et de gendarmerie, les Présidents et Procureurs des deux tribunaux judiciaires y étant conviés. Parallèlement, un questionnaire est mis à la disposition de la population jusqu’au 17 janvier sur le site internet des services de l’État : www.maine-et-loire.gouv.fr

En savoir plus sur le Livre Blanc de la sécurité


Article du 15 janvier 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI