Chinon. Hôpital : Des membres du personnel soignant jettent leurs blouses aux pieds de la directrice

La cérémonie des voeux de l'hôpital de Chinon a été perturbée par des employés, en grève depuis de longs mois. Ils ont jeté leurs blouses aux pieds de la directrice lors de son discours pour faire entendre leur mal-être.


Lundi 13 janvier 2020 avaient lieu les traditionnels vœux de l’hôpital de Chinon. La directrice, Dominique Osu, a toutefois été troublée durant son discours. En effet, des personnels de l’hôpital ont jeté symboliquement leurs blouses aux pieds de la responsable. L’objectif de ce geste était de dénoncer la situation pour les employés dans l’établissement et leurs conditions de travail. Ce geste reprend celui des avocats qui le 8 janvier dernier avait lancé leurs robes devant la ministre de la Justice à Caen. Les représentants syndicaux précisent que ce geste ne vise aucunement la directrice elle-même, mais est destiné au ministère qui selon eux reste impassible à leurs demandes et ne fait qu’augmenter les restrictions budgétaires.

Soutien du maire de Chinon

Jean-Luc Dupont, maire de Chinon, présent lors de la cérémonie regrette ce geste sans toutefois pleinement le rejeter. Il dit comprendre "la fatigue et la contestation des employés". Selon lui, "il serait grand temps que le gouvernement dépasse les simples annonces et propose des actions concrètes pour alléger le travail et le quotidien du personnel soignant."


Article du 15 janvier 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de hopital 16/01/2020 07:24:39

bravo



Commentaire de Inéluctable ? 16/01/2020 15:31:42

Une telle situation est-elle inéluctable ? Oui, si on continue de penser que la santé doit rapporter de l'argent plutôt que de risquer d'en perdre. Tous les services publics sont en train d'être transformés en sociétés commerciales qui ont pour objectif d'être rentables. Désolé mais la santé, les transports, la fourniture d'eau, de gaz ou d'électricité, devraient être des services publics qui, comme ce nom l'indique, n'ont pas pour vacation de faire de l'argent mais de rendre service au public. Et, de cette simple définition, on s'éloigne malheureusement de plus en plus.



Commentaire de Course au fric 16/01/2020 16:11:36

Le secteur privé choisit de faire tout ce qui "rapporte" et implique le moins de contraintes. Pas contrôlé et recrute des médecins a des salaires++. Le public rémunère 3 fois moins des médecins du fait des statuts et est soumis à des pressions et contraintes incroyables. C'est donc tout le système, et pas seulement hospitalier, qu'il faut bousculer. Mais là courage fuyons.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI