Angers. Interdiction de manifestations ou rassemblements sur la voie des berges

A la veille d'un nouvelle mobilisation ce mercredi 29 janvier contre la réforme des retraites, le préfet de Maine et Loire vient de prendre un arrêté interdisant toutes manifestations ou rassemblements sur la voie sur berges à Angers.

Archives manifestation des gilets jaunes sur la voie sur berges


De nombreuses manifestations non déclarées et sans itinéraire déposé empruntent régulièrement la voie des berges à Angers. L’absence de déclaration, et donc d’organisateur identifié, ne me permet pas de garantir les conditions de sécurité suffisantes lors de ces manifestations.

Des risques pour tout le monde

En effet, les déambulations sauvages sur la voie des berges, compte tenu de l’intensité de la circulation et du délai nécessaire aux services de voirie pour en fermer l’accès, laissent craindre à chaque manifestation pour la sécurité des manifestants eux-mêmes, des automobilistes, des personnels techniques du département chargés de la voirie et des forces de police municipale et nationale. Elles entraînent également un engorgement des axes routiers en amont, préjudiciable à la sécurité routière.

6 mois d'emprisonnement et 7 500 € d'amende

« Aussi, conformément au code de la Sécurité Intérieure (notamment ses articles L. 211 à L. 211-4), dans un souci de protection des manifestants, des automobilistes et des professionnels de la route et de la sécurité, je prendrai systématiquement un arrêté interdisant toute manifestation ou rassemblement sur cet axe en cas d’appel en ce sens », informe le Préfet de Maine et Loire, René Bidal. Toute infraction à l’arrêté en vigueur sera constatée et réprimée, s’agissant des organisateurs, dans les conditions fixées par l’article 431-9 du code pénal, à savoir 6 mois d’emprisonnement et 7 500€ d’amende, et s’agissant des participants, par l’article R. 644 -4 du même code prévoyant une contravention de 4ème classe, punie de 135€ par infraction constatée. Et le préfet de conclure : « J’ai demandé au Directeur Départemental de la Sécurité Publique de faire procéder à l’identification des contrevenants. »


Article du 28 janvier 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI