Saumur Habitat. Bilan très positif et avenir incertain au menu de la cérémonie des voeux

Ce mercredi 29 janvier 2020 se sont déroulés les vœux de l’office HLM Saumur Habitat. Une cérémonie sur fond d’inquiétude et de contexte compliqué. En effet, dès l’entrée du bâtiment le ton est donné avec deux très larges banderoles signalant l’inquiétude et le mécontentement des équipes du bailleur quant au possible regroupement avec Maine-et-Loire Habitat (relire notre article). Difficile de passer à côté donc de cette actualité qui était bien présente dans les discours.

Des banderoles ont été attachées au siège de Saumur Habitat


Le Directeur général, Philippe Plat, dans son discours a tout d’abord dressé un bilan très positif de cet office, fort de 90 ans d’existence, « une identité solide et reconnue » et de près de 70 collaborateurs : « où la parité est respectée à 100%, et ce à tous les niveaux », précise-t-il. Il a donc chaleureusement remercié les équipes et tout particulièrement, Marie-Pierre Lecoq, Magalie Renault et Marie-Pierre Rouet qui ont reçu une médaille pour leur implication et leur ancienneté dans l’entreprise (30 ans pour la première et 20 ans pour les deux autres). Le président de l’Agglomération et de Saumur Habitat, Jean-Michel Marchand, a quant à lui aussi été récompensé, pour ses 13 années de travail auprès de l'office, par une médaille spécialement éditée pour l’occasion. Philippe Plat a également exposé plusieurs réalisations de l’année 2019 et quelques projets, notamment les EHPAD de la Croix Verte, en remplacement de la Sagesse, et des Aubrières. Il a également précisé que 20 millions d’euros seront investis en 2020, « et cela monte à 45 millions si on y ajoute les opérations déjà lancées. » Enfin, il a dévoilé la future ligne que s’est fixé Saumur Habitat, c’est-à-dire, une nouvelle forme d’habitats, plus soucieux de l’environnement. "Les prochaines réalisations seront conçues au maximum avec des matériaux biosourcés et répondront à des enjeux énergétiques".

Un directeur inquiet

Le directeur a conclu son discours avec le vent de questionnements, d’inquiétudes et de contestation qui souffle au-dessus de Saumur Habitat ces derniers temps. « La loi ELAN (1) nous oblige à nous regrouper au 1er janvier 2021. Or Saumur Habitat n’avait pas besoin de ça et se porte à merveille jusqu’à maintenant. Cela correspond tout à fait à une vision technocratique des décideurs politiques. Toutefois, il nous faut répondre à la loi. Donc plusieurs propositions ont été faites, à savoir, comme l'a fait Cholet, le regroupement avec « Habitat réuni » qui recense une trentaine d’offices qui gèrent près de 5 000 logements, donc à notre échelle. L’autre possibilité est de se retrouver avec Maine-et-Loire Habitat. » C’est ce dernier cas qui inquiète les équipes de Saumur Habitat, persuadées d’une volonté de fusion inavouée et d’une perte programmée de l’office saumurois. Ce regroupement se ferait sous forme de SAC (Société Anonyme de Coopération), un terme qui amuse Philippe Plat. « Je trouve ce nom bien choisi. Dans un sac tout est possible, il y en a de tous genres, en cuir, des Chanel et je n’oserais faire la comparaison du sac poubelle. Cela me fait penser à mon enfance, comme beaucoup, j’avais un sac de billes. Dans celui-ci se trouvaient des billes, faites de terre, façonnées avec l’argile locale. Dans ce sac, il y avait aussi des boulets, beaucoup plus gros, plus lourds, sans égard aux plus petites billes, plus fragiles. Un jour, ce sac s’est cassé, n’ayant pas tenu par le poids et j’ai dû céder mes billes aux plus grands et plus forts que moi. »



"La décision revient prochain conseil communautaire"


Jean-Michel Marchand, Président de l’agglomération Saumur Val de Loire et président de Saumur Habitat a déclaré : « Dans mon discours, j’aurais aimé ne faire que le bilan de ces 13 années. » Il explique que plusieurs choix de regroupement ont été soumis à l’agglomération. Celle-ci avait proposé à l’office choletais un regroupement, mais ce dernier avait préféré rejoindre « Habitat réuni ». S’offrent donc à l’agglomération les deux choix exposés précédemment. « Il y a, à ce sujet, des divergences entre les élus. Nous avons procédé à un vote indicatif, et nous nous sommes retrouvés avec un 50/50. Nous avons donc décidé de créer un groupe de travail (NDLR essentiellement composé d’élus) qui devra dresser un constat dans le temps imparti. » Ce bilan sera ensuite confié au prochain conseil communautaire qui devra faire un choix. « Personne ne veut d’une fusion, mais chacun a son analyse de l’avenir », continue Jean-Michel Marchand. « Je ne suis pas contre la mutualisation, mais il ne faut pas qu’il y ait d’hégémonie d’une entité sur l’autre. De mon côté, j’avais souhaité que Saumur Habitat rejoigne Habitat Réuni. » Il a conclu son propos en disant : « Je suis agréablement surpris de voir à quel point le Saumurois attire (NDLR Maine-et-Loire Habitat gère 15 000 logements et n’est pas soumis à la loi ELAN qui fixe le seuil à 12 000). Ce territoire qui durant de nombreuses années était perçu, notamment à l’échelle du département, comme le parent pauvre. J’ai le sentiment qu’on nous regarde aujourd’hui d’un autre œil. »

(1) La loi portant Evolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique, ou loi ÉLAN, vise à réformer le droit immobilier. Élaborée en partant du terrain, la loi ELAN a pour ambition de faciliter la construction de nouveaux logements et de protéger les plus fragiles. Elle a été définitivement adoptée au Sénat le 16 octobre 2018. En savoir plus


Article du 29 janvier 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de sablons 49 29/01/2020 18:27:17

Ben voila JMM tu es dans la même situation que nous avec la loi Notre, tu n'est pas d'accord avec la loi Elan mais tu peux gesticuler autant que tu voudra c'est mort. Et oui ça fait mal !!! nous non plus on a pas eu le choix, fusion, mutualisation...tout ce que tu ne veux pas pour toi mais que tu as fait pour les autres. Te voilà rattraper !



Commentaire de Proximité 30/01/2020 07:00:38

Bonjour, que ce soit Monsieur Marchand, Monsieur Jamin ces deux présidents de cette office que j'ai connu en tant que locataire sont restés et sont des hommes humains. Humain je me pose bien la question où est passé ce terme c'est ton fils à taille humaine, ce territoire d'humain engagé respectueux de son environnement et bien d'autres qualités. Je vois et je lis dans tous les articles de presse ou dans les comptes rendus de conseils municipaux, que chacun et chacune accepte le plan d'habitation. On nous parle de territoire zéro chômeur 100 pour 100 emploi. Mais voilà une fois de plus combien



Commentaire de FERMONS SAUMUR 30/01/2020 14:55:43

Quelle bonheur ces petites villes, où on veut fermer les offices de l'habitat, les collèges publics, les postes, bientôt les gares... C'est ça l'avenir des territoires plus petits, se faire avaler par le privé et les grandes agglos? Il serait peut être temps de se réveiller amis saumurois... Car nous avons réussi à sauver quelques postes, réussi à préserver nos 4 collèges publics devant un acharnement du département de droite, qui n'a surement pas dit son dernier mot et qui avec les copains à macron (dasen...) préparent la fermeture prochaine



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI