Saumur. Vaincre les regards portés sur les différences à travers les valeurs du sport

Le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) organise depuis 2017 la semaine olympique et paralympique (SOP). Du 3 au 8 février 2020, plus de 1 000 événements de la maternelle à l’université sont programmés. Pour la 4e année consécutive, la Ville de Saumur y participe.

Mickael Ponas, quintuple champion de France de judo handisport, prodigue quelques conseils aux enfants


C’est ce mardi 4 février 2020 que se déroulait le temps fort saumurois de la SOP. Près de 100 élèves des écoles Millocheau, Le Dolmen et Nantilly se sont retrouvés pour participer à des ateliers de judo autour de la déficience physique, intellectuelle et visuelle. Avec le soutien du Judo Club du Bassin Saumurois (JCBS), les enfants ont bénéficié des conseils de Mickael Ponas, cinq fois champion de France de judo handisport. « L’objectif est de faire changer les regards que l’on porte sur le handicap, mais aussi de montrer que l’on est capable de pratiquer un sport même à haut niveau avec un handicap », explique-t-il. Mickael Ponas est licencié dans le club saumurois, ce longuéen est paraplégique depuis l’âge de 23 ans à la suite d’un accident en 2002. Ce n’est qu’après son accident qu’il s’est mis au judo, une belle réussite. Il travaille ici avec les élèves sur un atelier de judo où la règle est de ne pas se servir de ses jambes, pas si simple, il faut apprendre de nouvelles techniques et s’adapter.

Changer le regard sur les différences

Les élèves se sont également essayés à des parcours à l’aveugle. Guidés par un camarade, ils ont dû franchir divers obstacles, et il n’est pas toujours évident de s’orienter lorsque l’on perd le sens de la vue. Il faut également apprendre à faire confiance à son partenaire. Un troisième atelier s’est fait avec 6 résidents de la Maison des Pins, un foyer de vie qui accueille des personnes en situation de handicap. « Sur cet atelier, l’idée est de mixer les populations et les âges. Chacun doit faire en fonction de l’autre et s’adapter aux différences de chacun », précise Julien Chevalier, du service vie associative et sportive de la Ville de Saumur. Un deuxième groupe participe durant l’après-midi, dans la salle communautaire Gym’Agglo, à six ateliers proposés autour des valeurs de l’olympisme : amitié, respect, excellence. Pour Jackie Goulet, le maire de Saumur, il s’agit là d’une « belle occasion de changer les regards et de faire accepter les différences de chacun. C’est aussi une manière de lutter contre l’isolement des personnes en situation de handicap et rompre cette différence de manière naturelle. » Par ailleurs, il lui semblait logique, pour une ville qui vient d’obtenir sa quatrième flamme de ville sportive, de s’inscrire dans cette démarche nationale.

En images





Article du 04 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Julien Pinder 05/02/2020 15:16:11

Le sport est une solution à de nombreux problèmes modernes. On s'en rend compte que maintenant, mais ce n'est pas trop tard. Julien Pinder du site https://www.mutuelleinfo.fr/.



Commentaire de Bravo Mickael Ponas, 06/02/2020 13:33:06

Faire de son handicap une force, transmettre son expérience et transformer le regard des autres. Bravo!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI