Saumur. Un saumurois mobilisé pour préserver la biodiversité de la région

Chaque année, le Prix national de la Fondation du patrimoine pour l'agrobiodiversité animale récompense 3 lauréats qui proposent une démarche de mise en avant d'une région et d'une race animale. Cette année, un Saumurois fait partie des candidats. Il souhaite mettre en avant une race de cheval et son travail de nettoyage des rues avec son compagnon.

Marc-Hubert Cluzel et un de ses Cob Normand


Depuis 2012, le "Prix national de la Fondation du patrimoine pour l'agrobiodiversité animale" soutient des éleveurs passionnés qui s'engagent dans la sauvegarde et la valorisation de races agricoles locales menacées de disparition, comme le porc de Bayeux, la chèvre des Pyrénées ou le lapin chèvre (lauréats 2019). Son objectif : mettre en lumière la grande variété d'animaux d'élevage en France, offrant un patrimoine génétique exceptionnel qu'il devient urgent de préserver. Pour cette 8e édition, parmi les 23 candidats, 17 éleveurs ou associations ont été sélectionnés pour être présentés lors de la phase de jury. Les 3 lauréats présenteront leur démarche lors de la remise des prix qui se déroulera le 28 février prochain au Salon International de l'Agriculture de Paris, en présence de Sandrine Arcizet, journaliste, présentatrice TV et nouvelle marraine du concours.

Un candidat saumurois

Celui qui représente la région est un amoureux des chevaux, Marc-Hubert Cluzel. Il est président de l’association des Ecuries de Saint-Nicolas et il souhaite mettre en avant une race de cheval bien particulière, le Cob normand, un cheval dit carrossier taillé pour le trait. Vous avez déjà pu le voir dans les rues de Saumur avec son Hippomobile, une calèche qui se déplace pour nettoyer les rues. Dans son projet, il propose de développer le lien Homme/cheval en favorisant l’insertion de l’animal dans la vie communale. Telle est la mission des Écuries de Saint-Nicolas, dont l’activité s’appuie sur la valorisation du Cob Normand. Marc-Hubert Cluzel propose des prestations aux collectivités et aux entreprises, comme le ramassage des déchets, le développement de l’œnotourisme ou le travail des vignes.

Sauver une biodiversité agricole riche mais menacée

On le sait, la question de la baisse de la biodiversité est cruciale, avec 1 million d'espèces animales et végétales menacées d'extinction. Parmi elles, un tiers des races françaises d'animaux d'élevage sont en voie de disparition alors que par son histoire, la France possède une grande variété de races ovines, équines, gallines, bovines, caprines et porcines. Dans de nombreuses régions, des éleveurs se mobilisent pour conserver cette biodiversité, véritable patrimoine génétique qui fait la richesse du paysage agricole français. Développement de l'éco-pâturage, création de fermes pédagogiques, valorisation de la production par la vente directe... il existe autant de projets que d'éleveurs passionnés. Pour soutenir l'engagement de ces éleveurs, la Fondation du patrimoine et Ceva Santé Animale, accompagnés d'un mécène privé, ont créé en 2012 le Prix national pour l'agrobiodiversité animale. Placé sous le haut patronage du Ministère de l'Agriculture, il récompense des actions originales de préservation et de valorisation de races agricoles françaises à faible effectif. Les trois lauréats recevront leur prix le 28 février à 18h au Salon International de l'Agriculture de Paris. À la clé, une dotation de 10 000€ pour le premier prix, 6 000€ pour le deuxième et 4 000€ pour le troisième.


Article du 08 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI