Municipales 2020 à Doué-en-Anjou. Le candidat Michel Pattée serein, mais déçu. Entretien

Dans le cadre des Municipales 2020 qui se dérouleront les 15 et 22 mars, il se pourrait bien qu'il n'y ait guère de suspense à Doué-en-Anjou et que les douessins ne se déplacent qu'une fois. De fait, à 35 jours du 1er tour et à 16 jours de la fin de candidatures, seul le maire sortant Michel Pattée, est partant avec 28 colistiers de tous horizons, tant professionnels que politiques. Entretien.


Quand on demande à Michel Pattée ce qui le motive à repartir pour ce second mandat, la réponse est franche et assurée : « Primo, si on n'a pas la passion de ce que l'on fait, on arrête tout de suite. Malgré un dernier mandat agité, au regard de la mise en place de la Loi Notre avec la disparition de la Com Com et avec elle de compétences, je n'ai jamais été désabusé et ce n'est pas dans mon tempérament d'abandonner devant des difficultés. » Et l'exploitant agricole retraité de 69 ans s'est interrogé : xEffectivement la question s'est posée à moi de repartir, à mon âge. Mais personne de plus jeune n'était réellement enclin à partir en tête de liste. Quoi qu'il en soit, si d'aventure il m'arrivait quoique ce soit, je sais pouvoir compter sur des gens derrière, tout aussi engagés.»

L'aventure passionnante de la grande agglo

« En plus, ce qui m'a motivé c'est l'aventure de la commune nouvelle et sa place au sein de la grande agglo saumuroise : c'est un challenge passionnant. Même si chez nous, au travers de notre communauté de communes, la mutualisation était déjà très aboutie, il y a encore bien des choses à parfaire et à finaliser, à bien finaliser d'autant que nous sommes désormais la 2e commune de l'agglo en termes de population. Et notre engagement doit être total pour la mise en place d'une agglomération compétitive. La réforme du statut de l'élu n'a, selon moi, pas répondu à ces difficultés. L'augmentation de salaire n'est pas une réponse. Et il faut au moins 2 à 3 temps pleins d'élu dans cette grande agglo, sinon c'est l'administratif qui prend le pouvoir, la nature ayant horreur du vide. On se doit donc de prendre pleinement notre place et assumer nos responsabilités. Définir une feuille de route, cela n'est pas suffisant. Et il est compliqué de trouver des gens pour assumer de telles responsabilités, d'autant que notre statut d'élu n'est pas approprié pour encourager des jeunes. Et de conclure à qui veut bien l'entendre : « Être élu, ce n'est pas un métier, c'est une prise de responsabilités... »

Fusionner c'est « faire fi de la démocratie »

« Fin juillet, j'ai été contacté par 3 personnes (N.D.L.R dont il taira les noms) pour composer une liste unique et commune sur notre commune nouvelle de Doué-en-Anjou (1) (N.D.L.R. dont il est maire depuis sa création en 2017), » explique Michel Pattée, pour le moins désabusé qu'il n'y ait pour le moment qu'une seule liste sur la ligne de départ pour une commune de plus de 8 000 habitants et qui est la 2e ville de l'agglo Saumur Val de Loire. Et l'édile de justifier : « J'ai refusé, et ce pour deux raisons : fusionner c'est déjà faire fi de la démocratie. Je souhaite qu'il y ait deux listes par rapport à des projets et un programme proposés. Cela pose vraiment question. Deusio, on risque d'avoir un fort désengagement des personnes pour aller voter. Et dès lors comment avoir une vraie légitimité si on est élu ? Surtout qu'en plus 7 des 8 communes de Doué-en-Anjou vont pour la première fois voter pour une liste bloquée, ils ne pourront pas jouer au jeu de rayer ou rajouter des noms. Une seule liste, c'est regrettable. Mais ce n'est quand même pas à moi de monter une autre liste !. Mais il est vrai que monter une liste de 41 noms avec la parité et une représentativité territoriale équitable, c'est un vrai casse-tête. En plus, personnellement, je suis convaincu que lorsqu'on monte une liste, c'est pour mener un programme sur toute la mandature et non pas juste pour gagner une élection. Il faut une confiance permanente et du travail sur la durée, d'où ma décision de ne pas accepter cette fusion proposée. »
Nous avons essayé de joindre l'opposition municipale à plusieurs reprises, sans succès.

Équité territoriale avant tout.

À la lecture de la liste menée par Michel Pattée, un engagement dont il avait fait part dès 2017, lors de la création de la commune nouvelle : « les 8 premiers noms de la liste que je mènerai seront issus chacun d'une des 8 communes, même si au final ils ne seront peut-être pas en postes de responsabilités. Autre engagement, Doué-la-Fontaine, qui représente 70% de la population totale n'aura pas pour autant la majorité au conseil : sur les 29 sièges, elle en occupera 20 et la plus petite commune, au moins 2 (2).»
Quant à la gouvernance,« il y aura 8 maires délégués et 8 comités consultatifs, 1 dans chaque commune, constitués de 7 à 8 personnes, élus ou non. Enfin, concernant les sièges à l'agglo, nous en aurons 8 et 2 suppléants. Et les candidats seront également issus des communes déléguées comme suit : dans les titulaires, 4 de Doué-la-Fontaine, 1 de Montfort, 1 de Forges, 1 des Verchers sur Layon et 1 de Brigné. Pour les suppléants, 1 de Doué-la-Fontaine et 1 de Meigné-sous-Doué».. Et c'est sans ambages que le 1er douessin le dit : « Malgré de nombreuses sollicitations, je ne serai pas candidat au siège de président de l'agglo, mais par contre je revendiquerai un poste de responsabilité comme c'est le cas actuellement, car je trouve cela justifié (N.D.L.R. Il est depuis 2017 vice-Président en charge des Ressources Humaines). Si j'avais 10 ans de moins, peut-être, mais être président cela veut dire une présence à 150%. J'aurais l'impression de trahir ma commune. Je n'ai pas d'ego à ce sujet. C'est la qualité du travail qui compte et un engagement sincère et honnête vis-à-vis des populations. » Et de rajouter : « Il y aura bien assez de candidats au poste de président... »

Étiquetage politique : « Du grand n'importe quoi »

La nouvelle circulaire Castaner, du nom du Ministre de l'Intérieur, oblige les préfets à faire du « nuançage » politique, c'est-à-dire afficher des étiquettes dans les communes de plus de 3 500 habitants. Pour Michel Pattée, qui quoique de sensibilité de droite qu'il admet ouvertement, n'a jamais été encarté, « c'est du grand n'importe quoi. Je ne sais pas ce qui est recherché. En tout cas, sur ma liste, aucune étiquette politique, cela va du très à droite au très à gauche, avec pour fondement essentiel la concertation et l'échange. Je trouve que c'est totalement hors sujet de parler de politique politicienne à l'échelon local. Il y a d'autres élections pour cela, à commencer à minima par les départementales, mais aussi et surtout les législatives et la présidentielle. Alors qu'on ne vienne pas nous importuner avec cela. Cela ne m'intéresse pas et c'est à mon avis le meilleur moyen de semer la discorde. Au final, je pense que cela va être un vrai casse-tête pour les préfets ! »

Les grandes lignes du programme...

Même s'il n'y a au final qu'une seule liste, celle-ci fera tout de même campagne : « Nos affiches et tracts sont déjà prêts et nous avons programmé 7 réunions publiques afin de présenter notre programme et discuter avec les douessins. »
Et en matière de programme, Michel Pattée d'en dévoiler les grands axes : « Ce qui va marquer cette prochaine mandature est à n'en douter la construction de la Maison de Santé. C'est plus de 4 millions d'euros sur la table !
Puis il y a aussi la requalification des centres-bourgs. On en est actuellement à mi-parcours, il faut finaliser dans toutes les communes.
Par ailleurs nous allons continuer dans notre logique d'amplification du commerce, renforcer la sécurité des biens et des personnes avec l'amplification de la vidéosurveillance sur Doué-la-Fontaine ou encore la mie en place de caméras mobiles dans les communes déléguées.
Au niveau des personnes âgées, je veux dire dès lors qu'elles sont à la retraite, nous allons accentuer le processus de location-accession et pourquoi pas envisager un village des personnes âgées, mais pas excentré, en cœur de ville, à proximité des commerces et des services publics et avec une personne dédiée à l'animation et l'accompagnement si besoin. Il y a une vraie demande aujourd'hui.
Du côté des communes déléguées, nous devons maintenir leur vitalité, en particulier dans celles où il y a encore des écoles. Il s'agit de maintenir la vie associative propre à la commune pour créer une identité et une dynamique. Il faut que la vie dans chaque village continue. Après, pour tout ce qui est structurant (équipements,...), là cela relève du rôle de la commune nouvelle.
Enfin, nous avons vécu en cette année 2019, une extraordinaire expérience fédératrice entre nos 8 communes : le Relai pour la vie. Nous avons à travers cet événement bien senti le besoin d'un événement fédérateur à la dimension de la commune nouvelle, sans qu'il y ait intérêt à ce que tout soit regroupé sur Doué-la-Fontaine. Ainsi, je pense qu'un tel événement tous les deux ans doit trouver sa place dans le programme. »

(1) Les 8 communes de Doué-en-Anjou (chiffres 2014) :
- Doué-la-Fontaine (7 588 hab.)
- Les Verchers sur Layon (898 hab.)
- Saint-Georges-sur-Layon (771 hab.)
- Concourson-sur-Layon (559 hab.)
- Brigné (446 hab.)
- Meigné (375 hab.)
- Forges (300 hab.)
- Montfort (106 hab.)

2) Nombre de sièges par communes au conseil municipal de Doué-en-Anjou
- Doué-la-Fontaine : 20 sièges
- Les Verchers-sur Layon : 4 sièges
- Saint-Georges-sur-Layon, Concourson-sur-Layon, Brigné, Meigné et Forges : 3 sièges par commune
- Montfort : 2 sièges

La liste des 41 candidats dans l'ordre d'affichage en préfecture (moyenne d'âge 51 ans) :
1 - PATTEE Michel, 69 ans, exploitant agricole retraité, Doué-la-Fontaine (maire sortant)
2 - CHOUTEAU Edwige, 54 ans, employée retraitée, Les Verchers-sur-Layon (adjointe sortante)
3 - DUTERTRE Alexandre, 37 ans, Professeur second degré, Concourson-sur-Layon
4 - BERNIER Annick, 55 ans, assistante familiale, St-Georges-sur-Layon (adjointe et maire déléguée de St Georges-sur-Layon sortante)
5 - VALLET José, 56 ans, agriculteur, Brigné
6 - BOSSARD Sandrine, 46 ans, professeur, Forges (adjointe et maire déléguée de Forges sortante)
7 - LIGONNIERE David, 38 ans, electro-mécanicien industriel, Meigné
8 - GAGNEUX Colette, 69 ans, employée retraitée, Montfort (adjointe et maire déléguée de Montfort sortante)
9 - DELPHIN Michel, 68 ans, cadre commercial retraité, Doué-la-Fontaine (adjoint et maire délégué de Doué-la-Fontaine sortant)
10 - MORON Nathalie, 54 ans, infirmière libérale, Doué-la-Fontaine (adjointe sortante)
11 - MICHEAUD Anatole, 46 ans, directeur MFR, Forges (adjoint sortant)
12 - SECOUE Nathalie, 46 an, clerc de notaire, Doué-la-Fontaine
13 - CONCHON Jacques, artisan retraité, Les Verchers-sur-Layon
14 - HUET Christine, 58 ans, commerçante, Doué-la-Fontaine
15 - HERY Jean-Charles, 40 ans, conseiller financier, St Georges-sur-Layon
16 - POMMIER Anne, 40 ans, employée de commerce, Doué-la-Fontaine
17 - ANGER Fabrice, 47 ans, chef d'entreprise, Doué-la-Fontaine
18 - DE CARCARADEC Myriam, 65 ans, Sans activité, Brigné
19 - JAMERON Didier, 60 ans, cadre comptable, Doué-la-Fontaine (adjoint sortant)
20 - SOULARD Marie-Pierre, 63 ans, retraitée (famille d'accueil), Les Verchers-sur-Layon
21 - MERLI Patrick, 71 ans, cadre retraité, Doue-la-Fontaine
22 - ROBERT Sylvie, 53 ans, exploitante auto-école, Doué-la-Fontaine
23 - MOINET Jonathan, 42 ans, responsable technique Fonction publique, Doué-la-Fontaine
24 - CHAILLOU Jacqueline, 60 ans, aide-soignante retraitée, Meigné
25 - BERNERY Michel, 52 ans, ouvrier, Forges
26 - OLIVIER Valérie, 40 ans, assistante de direction, Doué-la-Fontaine
27 - BERNAUDEAU David, 48 ans, maître d'oeuvre voirie et réseaux, Doué-la-Fontaine
28 - GUICHOUX Françoise, 51 ans, employée administrative, St Georges-sur-Layon
29 - LEFORT Alain, 57 ans, cadre adminsitratif, Doué-la-Fontaine
30 - LAROCHE Sophie, 45 ans, employée de lingerie, Concourson-sur-Layon
31 - GRELLET Jean-Pierre, 60 ans, retraité, Doué-la-Fontaine
32 - CHALON Nathalie, 39 ans, employée administrative, Brigné
33 - LANGLOIS Emmanuel, 37 an, cadre administratif, doué-la-Fontaine
34 - CHARTIER Claudia, 61 ans, retraitée fonction publique hospitalière - Les Vercher-sur-Layon
35 - BILLY Stéphane, 48 ans, agriculteur, Concourson-sur-Layon
36 - BELOUARD Christine, 54 ans, comptable, Montfort
37 - LEFIEF Jérémie, 40 ans, techncien bureau d'études, Doué-la-Fontaine
38 - VOGEL Claudette, 71 ans, retraitée, Doué-la-Fontaine
39 - DOMINGET Axel, 59 ans, Géomètre principal cadastre, Meigné
40 - MOULIN Michelle, 65 ans, retraitée, Duoué-la-Fontaine
41 - RICHER Anthony, 46 ans, chargé de mission, Doué-la-Fontaine.

La liste des 10 candidats pour l'agglo Saumur Val de Loire (8 titulaires et 2 suppléants) :
1 - PATTE Michel, Doué-la-Fontaine
2 - GAGNEUX Colette, Montfort
3 - DELPHIN Michel, Doué-la-Fontaine
4 - MORON Nathalie, Doué-la-Fontaine
5 - MICHEAUD Anatole, Forges
6 - SECOUE Nathalie, Doué-la-Fontaine
7 - CONCHON Jacques, Les Verchers-sur-Layon
8 - DE CARCARADEC Myriam, Doué-la-Fontaine
9 - MERLI Patrick, Doué-la-Fontaine
10 - CHAILLOU Jacqueline, Meigné


Article du 11 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Michèle Piccart Saumur 11/02/2020 16:55:19

Le leader de l opposition douéssine par ailleurs conseiller départemental , n'a pas l'air d'être candidat cette année dommage....Son binôme de Montreuil-Bellay , elle se présente dans sa commune. Donc il faut croire que l'opposition est plus active à Doué qu à Montreuil-Bellay.



Commentaire de oh là là ! 11/02/2020 17:26:27

Oh la vache ! Sur le moment, la photo, j'ai cru que c'était Patrick Robert ! Ouffff ! On vous aime M. Pattée !



Commentaire de Adieu Finesse 11/02/2020 17:36:27

Le plus visible: la place des fontaines: aménagement complètement raté, pour un coût faramineux!... Vraiment dommage...



Commentaire de Jean 11/02/2020 18:13:54

Le fait que des gens de bonne volonté se rassemblent sur une liste unique n'est pas fatalement le signe d'un manque de démocratie, mais peut-être tout simplement de bon sens... On ignore souvent que la plupart - 90% - des délibérations d'un conseil municipal (ex: à Saumur) sont votées à l'unanimité .



Commentaire de VLADY BOISSIN 11/02/2020 18:15:04

@ Adieu Finesse , pour moi l'aménagement de la Place des Fontaines est une grande réussite , la preuve en est toutes les personnes qui ont profité l'été dernier des jets d'eaux . Puis au moins ça fait ralentir les automobilistes qui arrivaient souvent vite sur cet emplacement.



Commentaire de Michèle Piccart Saumur 11/02/2020 18:16:19

C est qui Patrick Robert ?



Commentaire de percevoir 11/02/2020 19:47:50

c'est les revenus qui te motivent Michel....



Commentaire de Fourbe 12/02/2020 13:44:46

Si il n'a pas d'ego il peut laisser son siège de vice président à l'agglo.Les ressources humaines ca implique un minimum de considération des gens qui travaillent.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI