Littérature. « La Gourmette » du Saumurois Gildard Guillaume en librairie

En même temps que sort en librairie en ce mois de février « Le Silence des cris », roman traitant le sujet de la violence conjugale et des conséquences sur les enfants (notre article) du Saumurois Gildard Guillaume, également chez le même éditeur (Quint'Feuille Editions - Saint-Léger Productions) « La Gourmette », un roman historique qui traite à la fois la première guerre de Vendée et les noyades de Nantes.


La première guerre de Vendée commence au printemps 1793 et s’achève avec les « colonnes infernales » de Turreau moins de deux ans plus tard. Le régime de terreur absolue imposé à Nantes par le proconsul Jean-Baptiste Carrier fait ses premières victimes en octobre 1793 et s’éteint en janvier 1794. Ces deux épisodes odieux de la Révolution française sont le plus souvent traités séparément par les auteurs, historiens ou romanciers. « Le roman La gourmette les mêle, les croise, les associe, parce qu’ils sont les parties d’un même tout et, surtout, parce que leur réunion permet de faire émerger l’un des faits historiques les moins connus et qui a pour cadre un lieu d’emprisonnement sinistre, un hangar ou un dépôt qui a été démoli au 20ème siècle seulement, appelé L’entrepôt », explique l'auteur. En deuxième lieu, ce roman, en croisant les regards portés par plusieurs témoins à des périodes différentes, autorise une analyse plus objective des situations qu’il décrit.

« Complicité de la Convention nationale »

Et pour Gildard Guillaume, « le drame vendéen porté par ce roman est l’occasion de souligner, au-delà de la responsabilité des hommes qui ont concouru à un véritable crime de masse, la complicité veule de la Convention nationale, dont Carrier était le représentant en mission, le jeu sordide de quelques grandes figures historiques (Fouché, Barras, Collot d’Herbois, Tallien, etc…) et l’iniquité des décisions judiciaires, qui ont exonéré la plupart des tueurs de toute sanction. »

Infos pratiques : « La Gourmette », Quin'Feuille Editions, 454 pages, 18 € en librairie.


Article du 15 février 2020 I Catégorie : Culture

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI