Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais qui peut vous intéresser.


Ils vont ouvrir le premier bar à chats d’Angers

Nathan Schweitzer et Alix Valat de Croix envisagent de créer, en mars, dans la rue de la Roë, un lieu de vie et de restauration avec des chats, proposés à l’adoption. Nathan, formé à l'hôtellerie-restauration, à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Maine-et-Loire, a depuis passé son Certificat de capacité des animaux de compagnie d’espèces domestiques (CCAD). Alix est chef de rang à Paris. Les chats, "fournis" par des associations spécialisées, seront pucés, vaccinés, vermifugés, stérilisés et suivis par un vétérinaire. Le café-restaurant à chats, Cats and cookies, proposera au maximum sept chats à l'adoption. Des soirées avec des animations seront organisées (jeux de plateau, séances de speed dating, de relaxation, conférences sur la médiation animale...). Une campagne de financement participatif sur la plateforme Tudigo doit permettre de financer l’achat de matériels de cuisine.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 13/02/2020

Végétal et santé : un nouvel institut de recherche


L’Inrae est né de la fusion de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) et de l’Irstae (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’agriculture et l’environnement), deux sites de Nantes et Angers qui s’appuient sur treize unités employant 850 agents et une centaine de doctorants. L'Inrae est désormais le plus gros organisme scientifique au monde dédié à la recherche sur l’agroalimentaire, l’alimentation et l’environnement.
Source : OUEST FRANCE, 08/02/2020

Saint-Sylvain-d'Anjou. Dans le chaudron d’AlliA

La chaudronnerie industrielle AlliA (240 salariés dans le monde), spécialisée dans la transformation des matériaux (acier, inox, aluminium) a accueilli des élèves non francophones du collège Landreau. Ces jeunes ont également visité un chantier de travaux publics avec l’entreprise Colas lundi et la menuiserie Brossard mardi. Ces trois visites de filières en tension ont été organisées par l'association Elantec, qui regroupe une quarantaine de dirigeants d’entreprises angevines pour favoriser l’intégration des jeunes dans l’entreprise à travers le stage obligatoire de 3e.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 13/02/2020

Emploi : une nette embellie

Les clignotants économiques sont au vert, selon Alain Mauny, directeur de Pôle emploi en Pays de la Loire. L’année 2019 a été marquée par une nette embellie sur le front de l’emploi : près de 260 000 retours à l’emploi, correspondant à des contrats de plus d’un mois, ont été enregistrés, soit une hausse de 15 % en quatre ans. Le taux de chômage dans les Pays de la Loire est en recul : 7,2 %, contre 7,6 % un an auparavant. En Maine-et-Loire, à Saumur, le chômage est passé de 10,8 % à 8,9 % entre janvier 2016 et octobre 2019. À Angers, la proportion de chômeurs a baissé de 10,3 % à 8,5 % dans le même temps. Les taux de chômage sont de 5,4% pour le Choletais et de 6,3% à Segré. Les formations constituent un levier-clé pour retrouver un emploi durable et sont couronnées d’un taux de réussite de 37,7 %.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 14/02/2020

Choletais. Recrutement : 72 % des chefs d’entreprise rencontrent des difficultés

72% des chefs d’entreprises du Choletais confirment leurs difficultés de recrutement. Le bassin économique du Choletais et des Mauges est, en effet, confronté depuis plusieurs années à des problèmes récurrents pour trouver de la main d'oeuvre qualifiée. C'est ce que révèle la dernière enquête d’opinion de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), menée en décembre et janvier auprès de 1 000 sociétés du département pour prendre le pouls de leur activité durant l’année écoulée et leurs perspectives. "C’est un problème de fond du Choletais, a confirmé Alexandre Porcher, chef de projet informations économiques à la CCI, en présentant l’étude à un petit parterre de chefs d’entreprise du secteur, jeudi à Eurespace, aux côtés de responsables de la Banque de France".
Source : COURRIER DE L'OUEST, 14/02/2020


Article du 15 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Bars à chats 21/02/2020 08:47:29

C'est étonnant d'avoir des animaux dans un restaurant ou un bar. Logiquement, les règles d'hygiène interdisent pourtant cela. Les chats sont certainement très bien soignés mais leurs poils sont volatiles, se dispersent partout et peuvent très bien se retrouver dans notre assiette ou dans notre verre.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI