Thouars. Infirmière poignardée : une demande d'hommage refusée à l'Assemblée Nationale

Une députée de la France Insoumise à demandé à observer une minute de silence suite au décès de l'infirmière thouarsaise, une demande que n'a pu accepter le président de l'Assemblée, Richard Ferrand. Le Ministre de la Santé a quant à lui expliqué qu'il se déplacerait prochainement à l'hôpital thouarsais.

Caroline Fiat, députée LFI de Meurthe-et-Moselle.


Mardi 18 février, Caroline Fiat, députée de la France Insoumise de Meurthe-et-Moselle, a voulu rendre hommage à la jeune infirmière thouarsaise qui a été poignardée. Elle a demandé, en séance à l'Assemblée Nationale, à observer une minute de silence, demande que le président de l’Assemblée, Richard Ferrand, a refusé. La députée, qui est aide-soignante de profession, a exprimé de manière très émue son désarroi face à l’occultation médiatique ces derniers jours des « conditions de travail dans le secteur hospitalier, des manifestations du 14 février dernier. Pire encore, a été passé sous silence le meurtre d’une jeune collègue poignardée à mort par un patient. » Elle a ensuite souhaité utiliser son temps de parole pour observer une minute de silence « comme cela se fait régulièrement lorsqu’un fonctionnaire de l’État décède dans l’exercice de ses fonctions, il est d’usage du lui rendre hommage au sein de cet hémicycle », souligne-t-elle toujours très émue.

Des minutes de silence encadrées

Toutefois, le président de l’Assemblée a expliqué que malgré le fait les députés soient « tous sensibles à l’émotion provoquée par le drame, l’usage limite la pratique des minutes de silence à des cas exceptionnels et solennels. » Il a également ajouté qu’il ne pouvait y avoir de minute de silence à la demande d’un député ou d’un groupe. Le tout nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, dans le cadre des questions au gouvernement a expliqué qu’il comptait se rendre à l’hôpital de Thouars dans les prochains jours, sans la présence de la presse, pour aller à la rencontre des équipes endeuillées.

La CGT de l'hôpital demande la démission de R. Ferrand

La CGT du CHNDS suit à ce refus demande la démission du président Richard Ferrand. "En effet, comment oser prétendre, quand on est le troisième personnage de l'état, que l'assassinat d'une infirmière dans l'exercice de ses fonctions n'est pas un cas exceptionnel et ne relève pas de la solennité ? Ces propos démontrent une fois de plus la façon de considérer les soignants dans ce pays." La CGT demande ainsi des excuses publiques vis-à-vis de la familles et des proches ainsi qu'auprès de tous les personnels des hôpitaux ; que l'infirmière reçoive un hommage national ; la démission de Richard Ferrand.


Article du 19 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


11 commentaires :


Commentaire de De plus 19/02/2020 13:45:49

C'est sur le parking de l'établissement que l'infirmière a été agressée, donc , en dehors de son service. Alors que faisait ce malade sur le parking et comment sont surveillés ces malades? Cela rappelle les personnes âgées qui ont quitté facilement l'hôpital de Saumur et malheureusement, une personne âgée a été retrouvée sans vie.



Commentaire de Principe de liberté d'aller et vernir 19/02/2020 15:06:36

Oui. C'est bien la différence entre être emprisonné et être hospitalisé. Sinon il faut alors aller jusqu'au bout et construire des barrières avec miradors autour des hôpitaux plus des gardiens. Qui le souhaite ?



Commentaire de Bernard 19/02/2020 17:59:42

Après avoir refuser l'augmentation des congés pour décès d'un enfant, LaREM refuse 1 minute de silence pour la mort d'une infirmière, ceci représente bien la mentalité de ce partis, et ils poussent des cris d'orfraie pour un candidat qui envoie des photos porno, LaREM c'est deux poids deux mesures.



Commentaire de Vlady BOISSIN 19/02/2020 18:26:22

@De plus , votre commentaire est on ne peut plus dégueulasse (je ne vois pas d autre mot pour le qualifier) . Je vois pas grande différence entre le parking et l hôpital...Si un policier se fait agresser devant un commissariat vous estimez qu il n est pas en service. Mais comment peut on tenir ce genre de propos , je suis écoeuré.



Commentaire de Vlady BOISSIN 19/02/2020 18:30:21

Je soutiens totalement vos propos. Les journalistes nous bassine depuis des jours sur Griveau , même si dans le domaine privé , quand on est ministre on évité d envoyer des vidéos porno via internet. C est bien fait pour lui , point barre , il est pas à plaindre contrairement à la famille de cette infirmière



Commentaire de Ah ces insoumis! 19/02/2020 18:57:23

Tout est bon pour faire parler d'eux. C'est très triste, bien sûr, ce qui s'est passé à Thouars mais ce n'est pas le manque de personnel soignant qui en est la cause. Soit le malade avait un couteau en sa possession et là, à qui la faute ou bien un visiteur lui a apporté l'arme. Personne ne contrôle les visiteurs dans un hôpital. Peut-être que des portiques devraient être installés à l'avenir.



Commentaire de 1 minute de silence 19/02/2020 19:18:15

Revenons à la question Il est lamentable de refuser 1 minute de silence pour une infirmière poignardée; alors qu'on fait un hommage National pour un militaire. Il y a bien plusieurs sortes de fonctionnaires: ceux à qui on donne des droits et primes (militaires, policiers) et ceux à qui on ne lâche rien : (soignants). Qu'en pense notre Député militaire en disponibilité ?



Commentaire de Edj 19/02/2020 19:20:48

C'est une honte. Honte à nos gouvernants, nos journaleux, etc... Si c'était un bidasse ou un flic tous les ministres concernés ou même Le président se seraient déplacés pour pleurer. Honteux et degueulasse. Comment voulez vous attirer des jeunes et garder les diplômés.



Commentaire de A edj 19/02/2020 22:14:35

Qu'ils soient flics bidasses infirmiers ou autres professions au service de l'intérêt général, ils méritent tous une reconnaissance de la nation par une minute de silence.Le probleme est que la presse nationale n'a que très peu parlé de ce tragique evenement .IL ne faut donc pas stigmatiser les acteurs de ces professions qui eux ne sont pour rien à cette honteuse bourde politico journalistique



Commentaire de ANTHONY 20/02/2020 08:25:00

Je suis l'oncle d'élodie l'infirmière assassinée, pouvez vous s'il vous plait arreter de faire des commentaires en ce moment très difficile pour nous. Croyez moi, vous ne pouvez pas imaginez ce que l'on vit en ce moment, et je ne le souhaite a personne. En plus se servir de son nom pour des causes purement politiciennes nous choquent encore plus. Merci de nous laisser faire notre deuil , le temps des responsabilités de chacun dans ce drame ne pourront etre fait qu'après notre deuil. Merci de votre compréhension. LA FAMILLE



Commentaire de THOR 22/02/2020 12:51:11

J\'approuve la réaction de l\'oncle ANTHONY de l\'infirmière Elodie. Respectons le chagrin de la famille, ne pas faire de \"mélanges\"avec l\'affaire Grivaux. Cependant, on constate, une fois encore, le manque d\'EMPATHIE de ce gouvernement...qui n\'ont que le COEUR d\'être ELU et de profiter des avantages de leur poste...mépris et magouilles sont leur occupation préférée.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI