Saumur. Territoire Zéro Chômeurs de Longue Durée a désormais son local

L'association Territoire Zéro Chômeurs de Longue Durée (TZCLD) (relire notre article) a inauguré ce vendredi 21 février son local, situé aux Hauts-Quartiers à Saumur.

Sandrine Vantrimpont, les élus de l'agglo, de Saumur et Montreuil-Bellay et Patrice Paye au centre.


Ce lieu servira à recevoir les personnes privées d’emploi depuis longtemps. « Ce sont des personnes qui ont des profils différents, qui n’ont jamais travaillé, des personnes de familles monoparentales qui peinent à trouver un emploi, des personnes sans permis… » souligne Sandrine Vantrimpont, cheffe de projet TZCLD. Le local ouvrira ses portes dès le début du mois de mars. Les personnes pourront venir s’informer, échanger avec les bénévoles et l’équipe. Le projet s’est concentré sur quelques quartiers prioritaires, Chemin-Vert, Hauts-Quartiers et Montreuil-Bellay. « Nous devons d’abord réaliser cela sur des quartiers choisis, car cela n’aurait pas pu être possible à l’échelle de la ville entière, même s’il y a des besoins dans d’autres quartiers. Cela se fera peut-être dans un second temps », précise Jean-Michel-Marchand, président de l’agglo.

Proposer un emploi durable

Maintenant que l’association possède un local, il va lui falloir identifier et rencontrer les personnes répondant aux critères, les personnes privées durablement d’emploi. « L’idée est de faire à rebours du monde du travail. Nous recevons d’abord les personnes, nous échangeons avec elles et ensuite nous voyons quel poste pourrait convenir », explique Sandrine Vantrimpont. Une première rencontre a eu lieu à Montreuil-Bellay avec les demandeurs d’emploi. Sur les 120 personnes identifiées comme durablement privées d’emploi, 50 étaient présentes à ce temps de rencontre. Parmi elle, une bonne moitié serait partante pour se lancer dans le projet. Une satisfaction pour l’association. L’idée est à terme de monter une entreprise à but d’emploi (EBE), qui emploiera ces personnes en CDI et au SMIC. Celle-ci répondra à des besoins non satisfaits du territoire. Pour ce faire un comité local sera créé, il sera composé de différents acteurs de l’emploi, des entreprises, mais aussi des organisations comme l’ASPIRE qui opère déjà sur ce secteur. « Nous allons travailler ensemble pour développer les complémentarités et éviter les doublons », ajoute-t-elle.

En attente de la deuxième loi

L’association a été mise en place suite à la promulgation d’une loi expérimentale en 2016. À l’époque, 10 territoires pionniers ont choisi pour mettre en place la démarche à titre d’essai. Le président Emmanuel Macron avait annoncé en septembre 2018 l’extension de l’expérimentation. Il est donc nécessaire qu’une deuxième loi soit votée pour permettre à d’autres territoires de suivre la démarche. « Il ne s’agit toutefois pas de seulement attendre, il faut que lorsque la loi passe nous soyons déjà prêts à accueillir le projet. Cela passe par un appel à candidatures national. Les premiers à avoir un dossier complet seront les premiers à pouvoir mettre en place le projet et l’EBE », précise Patrice Paye, président de l’association. La première étape expérimentale s’étalait de 2016 à 2021, la loi devrait alors passer l’an prochain, les équipes et les bénévoles prévoient donc d’être fin prêts pour cette échéance.

Infos pratiques :
Le local se trouve au 59 rue Robert Schuman, Hauts-Quartiers, à Saumur. Il sera ouvert à partir de début mars.


Article du 21 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de Superdeg 21/02/2020 17:44:39

Y serait capable de me mettre au travail, moi je suis bien comme je suis, qu'ils aillent en centre ville



Commentaire de mabo 21/02/2020 18:22:36

On est 3 millions de chômeurs, et c'est sur moi que ça tombe! Je crois que c'est Pierre Dac qui disait: le travail n'est pas fait pour l'homme, la preuve c'est que ça le fatigue!



Commentaire de Pierrec 22/02/2020 08:56:19

Ne faudrait-il pas plutot couper les aides sociales, pour que les chomeurs se mettent au boulot? Dans les champs on est oblige de faire appel a de la main d'oeuvre etrangere, vous trouvez ca normal? Retablir un vrai ecart entre les minima sociaux et le smic pour que le travail paye, et non pas la faitneantise, voila qui serait autrement plus efficace que de creer une structure avec de l'argent public, et dont l'utilite reste a demontrer...bon courage



Commentaire de Manu 22/02/2020 09:07:05

C'est une louable initiative qui va dans le bon sens quand on tient compte du chômage record sur le Saumurois. Mais : C'est un peu tard à 1 mois des élections... à moins que ça soit à viser électorale. Avec toute leurs disponibilités et leurs compétences, ce n'est pas une association qui va donner envie aux entreprises de venir et de rester sur le Saumurois. Quel lien avec pôle emploi ? Nous rajoutons des acteurs supplémentaires qui risque de se faire concurrence? Et puis «, pousser la porte» cela me donne l'impression que comme à la boulangerie il suffit de passer la porte pour trouver.



Commentaire de brugiere jean 24/02/2020 15:54:36

On se demande à quoi peuvent bien servir ce local et cette assoce. Nous connaissons Pôle emploi...et voilà un local. càd une sorte de bistrot. Pourquoi pas? mais on se méfie de ces trucs qui sont payés par l'impôt et donc appauvrissent ceux qui le paient. EBE est bien l'enfant des socialo écolos. Il n' y a pas d'incitation vraie, seulement un lieu de rencontre. Saumur est plein de vitrines fermées .. ne faudrait il pas chercher le moyen de les réouvrir avant de créer un bistrot pour chômeurs ?



Commentaire de LEGISLATION CHOMAGE A REVOIR 26/02/2020 20:52:49

Pauvre France ! encore une nouvelle structure pour traiter le chômage. On traite les conséquences mais pas la cause. Il serait préférable que la législation évolue et exige des chômeurs de participer à minima à des travaux d'intérêt général en attendant de retrouver un travail à temps plein !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI