Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais qui peut vous intéresser.


Angers. Qui veut doubler le viaduc ?

Un nouveau pont sur la Maine sera livré, fin 2022, accolé à celui qui permet de contourner Angers depuis 2008. L’appel d’offres pour construction de ce viaduc vient d’être lancé.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 18/02/2020

160 entreprises ouvrent leurs portes pour Made in Angers

Made in Angers, le rendez-vous du tourisme industriel angevin, se déroule du 17 février au 13 mars. 21 nouvelles entreprises ouvriront leurs portes au public dont Apivet, les Galeries Lafayette, la chaufferie de Belle-Beille gérée par Engie, Bioplants, les vitraux de Thérèse Fleury et le Décathlon des Ponts-de-Cé. L'opération, démarrée en 2000 avec 8 entreprises, totalise aujourd'hui 160 entreprises et plus de 17 000 visiteurs. Tous les secteurs d'activité et toutes les tailles d'entreprises sont représentés.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 15/02/2020

Saint-Clément-de-la-Place. Une douchette révolutionnaire

Clotaire Cosnard présente une douchette écologique et économique qui a notamment reçu la médaille de bronze au concours Lépine en 2015. Cette innovation, Sh2owereco, dispose d'un tube rempli de billes de tourmaline, de germanium et d'argile grise, qui ont le pouvoir de neutraliser le calcaire, de nettoyer les peaux sensibles, même allergiques, et de réduire la consommation d’eau. Le produit a été présenté dans l’émission « 66 minutes » sur M6 diffusée dimanche 16 février.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 15/02/2020

Plus de 7 000 visiteurs au Salon des vins de Loire à Angers

Le Salon des Vins de Loire a accueilli plus de 350 exposants dont 73 nouveaux. Pour la troisième année consécutive, le cap des 7 000 visiteurs a été dépassé. La prochaine édition se tiendra les lundi 1er et mardi 2 février 2021.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 18/02/2020

Les salariés gagnent en moyenne 12,70 € de l’heure

Selon l'Insee, le salaire horaire moyen des salariés en Maine-et-Loire s’élevait, en 2016, à 12,70 € nets, en augmentation de 0,1 % par rapport à l’année précédente. C’est moins que la moyenne régionale, établie à 13,20 €. Les catégories socioprofessionnelles les moins bien payées sont les employés (10,20 €) et les ouvriers (10,50 €), suivis des professions intermédiaires (13,50 €) et des cadres (22,70 €). La rémunération des femmes est inférieure aux hommes de 17 %. L’écart atteint 22 % chez les cadres. Un jeune entre 18 et 24 ans touche en moyenne 9,40 € de l’heure, contre 14,60 € pour un quinquagénaire.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 19/02/2020

Angers. Jean-XXIII pleure son liquide

La place Jean-XXIII, dans le quartier de La Roseraie à Angers, a perdu son agence bancaire et son distributeur automatique de billets en décembre. Pour répondre à la demande des personnes âgées et aux commerçants, la Ville étudie une solution de remplacement. Jean-Pierre Bernheim, conseiller délégué à l’emploi et au développement économique, propose de "rentrer en contact avec des opérateurs de la sécurité pour que l’un d’eux reprenne l’exploitation du distributeur qui est resté en l’état". Ensuite, "un commerce pourrait assumer une activité de fourniture d’espèces pour de petites sommes".
Source : COURRIER DE L'OUEST, 19/02/2020

1 200 chefs d’entreprise accompagnés en Anjou

Anjou Initiative, premier réseau d’accompagnement des chefs d’entreprise en Maine-et-Loire, a organisé, le 6 février dernier, une soirée à Terra Botanica qui a réuni plus de 300 personnes pour fêter ses 30 années d’existence. Elle a financé 3 550 entreprises à hauteur de 30 M€ depuis 30 ans sur le département du Maine-et-Loire, ce qui a permis de créer ou de maintenir plus de 13 000 emplois. « Le Maine-et-Loire compte 15 000 entreprises dont 6 140 créées depuis 2018, soit une augmentation de 79 % depuis 2008. Quant aux entreprises, elles affichent un taux de pérennité après trois ans de 63 %, au-dessus de la moyenne nationale ! ».
Source : OUEST FRANCE, 20/02/2020

Voici les halles du XXIe siècle

Le projet de halles gourmandes dessiné par Bruno Huet a été retenu par le jury qui était présidé par le maire, et constitué, entre autres, d’élus de la majorité et de représentants des trois chambres consulaires. Le bâtiment qui abritera les halles alimentaires au bord de la Maine réinterprète de façon contemporaine les grands marchés couverts du XIXe siècle. Il s’agira d’une structure en bois, avec une faible empreinte carbone et un style résolument moderne. La surface commerciale représentera près de 1 200 m², sans compter la terrasse de 266 m² ouverte. C’est la société basque Biltoki, qui exploitera les lieux, tout en finançant l’opération (2,4 millions d’euros) aux côtés d’Alter et de la Caisse des dépôts et consignations. On y trouvera un café ainsi que 26 stands de producteurs locaux et d’artisans commerçants. Les travaux seront lancés l’an prochain pour une ouverture, au premier trimestre 2022.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 21/02/2020


Article du 22 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI