Saumurois. Gestion des déchets, le Douessin et le Gennois restent gérés par le SMITOM Sud Saumurois

Au 1er janvier 2020, la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire devait être en charge de gestion des déchets sur tout le territoire de la nouvelle grande agglomération. Pourtant le Gennois et le Douessin restent gérés par le SMITOM Sud Saumurois, le président de l'agglo Jean-Michel Marchand explique la situation dans un communiqué.


La Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire exerce la compétence déchets depuis le 1er janvier 2017. Il a ensuite été décidé de l’exercer sur l’ensemble du territoire et donc d’intégrer les communes de l’Allonnais, du Longuéen, du Gennois et du Douessin à compter du 1er janvier 2020. Toutefois, l’agglo ne sera pas en mesure de gérer le traitement des déchets sur ces deux derniers secteurs. Le président de la communauté d’agglomération Saumur Val de Loire, Jean-Michel, explique la situation dans un communiqué.

« Devant le refus du syndicat, le SMITOM Sud Saumurois, nous ne pouvons pas organiser le service sur les communes du Douessin et du Gennois. Alors qu’ailleurs tout contribuable peut accéder à l’ensemble des déchetteries de notre territoire, il n’en est pas de même pour celles de Doué-en-Anjou et de Gennes-Val-de-Loire, strictement réservées aux usagers du SMITOM.Au nord, l’organisation du service est aujourd’hui opérationnelle. Les habitants des Rosiers-sur-Loire continuent à aller à Longué et peuvent aussi bénéficier de la plateforme déchets verts de Saint-Clément-des-Levées. Si les habitants des Rosiers-sur-Loire, commune de Gennes-Val-de-Loire, ne peuvent accéder à la déchetterie de Gennes, ce n’est pas de notre fait mais de celui du SMITOM.

Quant au mode de tarification, c’est la taxe d’enlèvement des ordures ménagères qui a été retenue. C’est là une démarche qui assure une vraie solidarité entre les familles. La réduction et la valorisation des déchets doit être une démarche individuelle et collective pour préserver notre environnement, économiser nos ressources et protéger notre planète. C’est donc par la diminution de nos volumes de déchets et la qualité du tri que nous y parviendrons. Fort heureusement, conscient de ses responsabilités, chacun est déjà réellement engagé dans ces démarches vertueuses. »


Article du 25 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de sablons 49 25/02/2020 19:54:56

Encore un tissu de conneries dans cet article ! Si JMM et ses sbires avaient correctement fait le job, on en serait pas là...Décider à la hâte et sans concertations, ça passe pas toujours, le SMITOM résiste et ce malgré les menaces de JMM il y a qq. mois. Quand au mode de tarification, pipo JMM, ca n'a rien de solidaire, c'était plus facile à mettre en place que la redevance incitative... Aucune solidarité ne fonctionne aussi bien qu'avec la carotte," plus tu tries : moins tu paies " Et là ça avance ! Alors que maintenant, présentation de poubelle ou pas facture...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI