Météo du jeudi 27 février : C'est grave docteur ? Non, je vous prescris deux mois de sport !

Un collectif, à la demande de l'association nationale des élus du sport, a réalisé une étude sur le sport sur ordonnance pour lutter contre la sédentarité.


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la sédentarité est le quatrième facteur de risque pour la mortalité globale, et qu’elle est responsable de 6 % des décès dans le monde, soit environ 3,2 millions de décès par an. L’inactivité est désormais reconnue comme un problème majeur de santé publique. C’est sur la base de ce constat alarmant que l'Association Nationale des Élus du sport (ANDES) a commandé une étude de cas sur le sport sur ordonnance en Europe, que le Think tank Sport et Citoyenneté et Evaleo ont ensuite réalisée. Sous la direction de l’ANDES, les données ont été collectées auprès des élus au sport, des directeurs des sports ou des responsables des programmes des villes concernées. Un travail qui a ensuite permis à l’ANDES de remettre, mardi 25 février, à la Ministre des Sports le rapport sur « les politiques de sport-santé au niveau municipal en Europe ».

La sédentarité coute chaque année 17 milliards à la France

Cette étude de cas relative au sport sur ordonnance porte sur cinq villes européennes (Umea en Suède, Chaudfontaine en Belgique, Benicarlo en Espagne, Tampere en Finlande, Liverpool au Royaume-Uni). La promotion de l’activité physique est un enjeu de santé publique majeur, sur le plan social et économique. Alors que le système de santé en France est basé culturellement sur le curatif plutôt que le préventif, le coût de la sédentarité est estimé à 17 Mds € en France, et plus de 80 Mds € en Europe. Première étude du genre avec une approche locale et concrète qui diffère des études avec une approche nationale, l’objectif principal est de capter les bonnes pratiques et les freins en Europe qui peuvent être dupliqués en France. Fort de son expérience européenne sur ces sujets, le Think Tank Sport et Citoyenneté s’attachera à capitaliser sur ce rapport pour soutenir et accélérer le déploiement de ces dispositifs « sport sur ordonnance » dans l’Union européenne.

Côté météo

Demain matin, le ciel sera bien couvert et des pluies s’abattront sur l'ensemble du département de Maine-et-Loire. Si la pluie sera de mise, il fera tout de même relativement doux avec des températures comprises entre 6 et 8 degrés. Dans la journée, le ciel se dévoilera et les nuages se feront moins menaçants pour laisser apparaitre le soleil. Des nuages seront tout de même présents et quelques averses localisées pourront avoir lieu à l'est et au sud du département. Le mercure sera de 12 degrés. En soirée, les pluies auront définitivement disparu et il fera 5 à 6 degrés.

Matin

Après-midi


Soir



Article du 26 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de 1-2-3-Soleil 26/02/2020 14:14:02

Bien souvent le médecin conseille à ses patients la pratique d'un sport. Ce n'est pas une ordonnance qui va obliger les personnes sédentaires à faire du sport. Le médecin conseille, le patient dispose...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI