Saumurois. 3 questions à Frédéric Bemelmans, figurant pour le film Eugénie Grandet

Les figurants sont des éléments essentiels à un film, sans eux les scènes seraient bien vides. Ils sont pourtant relativement invisibles et notre attention de spectateur à leur égard durant un visionnage est minime. Nous avons rencontré un figurant qui a participé au tournage du film Eugénie Grandet dont une partie s'est déroulée en Saumurois.

Frédéric Bemelmans (à gauche) et l'acteur Olivier Gourmet


Durant toute la semaine dernière, une équipe de tournage était en Saumurois pour réaliser l’adaptation cinématographique d’Eugénie Grandet. Une bonne partie de ce roman d’Honoré de Balzac se déroule sur le territoire. À l’affiche de ce film, réalisé par Marc Dugain, on retrouve Olivier Gourmet, Valérie Bonneton ou encore Joséphine Japy. Mais on retrouvera également à la caméra des « invisibles », pourtant essentiels : Les figurants. Ils sont une quarantaine à avoir participé au film dans le Saumurois. Nous avons rencontré l’un d’eux pour savoir comment il a vécu cette expérience. Frédéric Bemelmans est agent immobilier à Montreuil-Bellay, il a souhaité tenter l’expérience et a proposé sa candidature lors du casting pour figurants. Il est allé sur le tournage ce mercredi 4 mars à l’abbaye de Fontevraud.

Qu’est-ce qui vous a amené à être figurant dans ce film ?

« J’avais envie de voir l’envers du décor de voir comment se déroulait un tournage. J’ai été impressionné du travail que cela demande, on n’imagine pas ce que cela peut être lorsque l’on est de l’autre côté de l’écran. J’ai découvert un univers que je ne connaissais pas et que je ne soupçonnais même pas. Il y a des dizaines de personnes qui s’affairent durant des heures pour réaliser quelques minutes de film, c’est impressionnant. Il y a un rapport au temps que l’on ne saisit pas. »


Quel était le déroulé de la journée ?

« Nous devions arriver pour 7h du matin, la journée a débuté avec une séance de maquillage, coiffure et d’habillage en costume. Je ne m’étais pas coupé les cheveux ni la barbe depuis un moment pour les besoins du tournage. Nous sommes restés jusqu’à 10h dans cette phase de préparation, c’est long, mais il y a tout de même une quarantaine de personnes à s’occuper pour trois costumières et quatre coiffeurs-maquilleurs. Ensuite nous avons tourné une première scène, l’une des scènes avec le plus de figurants de tout le film. Cela a duré jusqu’à 15h, pour une scène qui fera au final à peine deux minutes. Ensuite nous avons eu une heure de pause et tourné une autre scène jusqu’à 18h. »

Comment avez-vous vécu l’expérience ? Le referiez-vous ?

« C’était chouette de voir le mécanisme de création du film, mais entre nous c’était tout de même très long. Pour les figurants, comme pour les acteurs, il y a de très longues phases d’attente. Qui ne le sont bien évidemment pas pour les techniciens. C’est aussi très rébarbatif, on refait inlassablement la même scène, durant des heures. Nous sommes restés des heures pour une séquence de deux minutes, nous figurants nous allons nous voir vraiment durant quelques secondes. Dernier regret, je n'ai pas pu dire la phrase "Mais Grandet est devenu fou'". Elle était dans le script mais je n'ai pas pu à cause des couleurs des costumes qui n'étaient pas accordées, pour vous dire l'importance donnée aux détails. Mais c’était quand même drôle d’assister à ça et l’ambiance était très bonne entre figurants. Nous étions très bien encadrés par les équipes du film, ce qui était agréable. Une bonne expérience donc, pour découvrir, mais que je ne réitèrerai pas forcément. »


Article du 11 mars 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de contaski 11/03/2020 18:42:38

j\'espère qu\'il est meilleur acteur que skieur!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI