Saumur. Apprendre et développer le partage au lycée hôtelier de Saumur

En France, pays de la gastronomie s’il en est, celle-ci étant inscrite au Patrimoine immatérielle de l'Unesco, un français sur cinq ne mange pas à sa faim, notamment pour des raisons de précarité. C’est face à ce constat que l’association La Tablée des Chefs a lancé il y a 7 ans l’initiative « La semaine des écoles hôtelières », pour sensibiliser les élèves. À l’échelle nationale, ce sont ainsi plus de 110 000 repas qui sont distribués à des associations. À Saumur, le lycée hôtelier a participé à cet événement.

Les chefs Samuel Albert et Pascal Favre d'Anne étaient les parrains du lycée hôtelier de Saumur pour la "semaine des lycées hôteliers".


Trois classes, des Bac pro, BTS restauration et CAP pâtisserie du lycée hôtelier de Saumur, ont préparé ce lundi 9 mars, 100 repas distribués le lendemain à la Croix Rouge et au Secours Populaire. Au menu, riz pilaf au curry et aux légumes pour le plat et crumble aux pommes en dessert. « Cet événement répond à de nombreux enjeux et est particulièrement intéressant pour nous. Cela permet de les sensibiliser à de nombreuses questions comme la gestion des coûts et l’anti-gaspi. Mais cela a également permis aux élèves de réaliser des plats en grande quantité, ce qu’ils ne sont pas forcément habitués à faire », explique Yohann Boëffard, leur enseignant. Ces plats ont été réalisés en l’espace de 4 heures et plus de 40 kg de pommes et 45 kg de légumes ont été épluchés.

Les repas partagés entre Croix Rouge et Secours Populaire

C’est donc ce mardi 10 mars que les plats ont été donnés aux deux associations, ravies d’avoir été sélectionnées pour cette semaine des écoles hôtelières. « C’est formidable de se dire que l’on va pouvoir offrir à des personnes dans le besoin ces repas de très grande qualité. Nous sommes aussi particulièrement touchés par le fait que ce repas, végétarien, puisse être consommé par tous, quelles que soient leurs croyances et leurs habitudes alimentaires », indique Éric, du Secours Populaire. Pour lui, il est essentiel de former les élèves à ces questions et de les sensibiliser : « Les cuisiniers sont parmi les professions les plus en avance et les plus conscientes sur les questions sociales, de préservation de l’environnement, d’agriculture raisonnée… »

Le retour de l’enfant prodigue

L’école saumuroise a été entourée pour cette première édition par deux chefs angevins de renom : Pascal Favre d’Anne, chef étoilé, et Samuel Albert, chef et gagnant du concours Top Chef 2019, par ailleurs ancien élève du lycée hôtelier de Saumur. Une belle reconnaissance et un exemple pour les élèves, tous très impatients d’échanger avec l’ancien élève qui est resté 6 ans entre ces murs. « C’est la première fois que je reviens ici, cela me fait plaisir, surtout pour soutenir ce genre de manifestation. Cela a du sens pour moi, la cuisine c’est le partage. C’est une très belle initiative de donner ces repas à des personnes dans le besoin », souligne Samuel Albert. Pour l’occasion, le lycée avait convié quelques-uns de ses anciens professeurs, très fiers du chemin parcouru par le jeune chef.




Article du 11 mars 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de jeep49 11/03/2020 17:41:59

Un grand bravo pour l'idée, le travail et la qualité .



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI