Maine-et-Loire. Les boulangers veulent plus d'équité sur la fermture hebdomadaire

La Fédération professionnelle de la boulangerie de Maine-et-Loire a interpellé le préfet, dans un communiqué, au sujet du non-respect de la fermeture hebdomadaire. Des boulangeries, points chauds et grandes et moyennes surfaces qui vendent du pain sept jours sur sept continuent de le faire sans être pénalisés.


Les artisans boulangers de Maine-et-Loire ont fait savoir leur ras-le-bol quant à la réglementation sur le jour de fermeture obligatoire trop souvent non respecté. Ils reprochent aux nouvelles enseignes de boulangerie « industrielles » et aux grandes surfaces de ne pas respecter cette obligation d’un jour par semaine. Une concurrence jugée déloyale par la fédération des boulangers artisanaux du Maine-et-Loire. Par ailleurs, ces structures feraient du tort aux artisans en se positionnant sur des axes passants et en utilisant l’image de l’artisanat tout en préparant des produits surgelés. Ils ont donc demandé au préfet, René Bidal, de faire appliquer le règlement en question.

80% des boulangers pour le maintien de la réglementation

De son côté, la FEB (Fédération des Entreprises de Boulangerie) qui représente les boulangeries « industrielles » a demandé en 2019 au préfet du Maine-et-Loire d’abroger ce jour de fermeture hebdomadaire. Pour la fédération, ce moyen de fonctionner ne correspondrait plus aux pratiques de la majorité des commerces en boulangerie actuellement. Le préfet avait alors demandé à la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) d'organiser une consultation avec les professionnels du département. 600 réponses ont été données, 80% d’entre elles étaient en faveur du maintien, ce que le préfet a respecté. Cela a conforté les artisans boulangers à demander l’application de cette loi.


Article du 12 mars 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI