COVID-19 en Maine et Loire. Le Département et les agglos résorbent la pénurie de masques

Le 22 mars dernier, le Département de Maine et Loire passait commande d’1,2 million de masques, dont 600 000 pour les besoins de la collectivité et 600 000 autres pour les communautés d’agglomération, communautés de communes et principales villes du Maine-et-Loire. Un premier acompte de cette commande, soit 234 000 masques chirurgicaux, sont arrivés hier sur le sol français après avoir été bloqués pendant quatre jours en Allemagne, à l’aéroport de Francfort. Le communiqué du département.


Après coordination des besoins sur l’ensemble du département, la distribution a pu débuter ce vendredi matin. Le Département a fourni en priorité les services de soins et d’aide à domicile, ainsi que les services de l’aide sociale à l’enfance. « Faute de masques, jusqu’à présent, les personnels étaient exposés. L’urgence était de leur permettre d’exercer leur mission en étant protégés », précise Christian Gillet, président du Département.

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées et résidences autonomie ont également été livrés ce vendredi en masques chirurgicaux, par le service départemental d’incendie et de secours, pour ceux qui en ont fait la demande au Département en complément des livraisons assurées par l’Etat et en coordination avec l’Agence régionale de santé.
Quant aux établissements publics de coopération intercommunale, une première partie de cette livraison a permis d’approvisionner leurs propres services, la police et hôpitaux locaux le cas échéant.

« Depuis le 22 mars, c’est une formidable chaîne de solidarité qui s’est mise en place, se félicite Christian Gillet. Il a d’abord fallu que les sénateurs Bruno Retailleau et Stéphane Piednoir obtiennent de l’Etat la levée de l’interdiction d’importation de masques. La coopération interdépartementale a permis de mutualiser la commande pour en réduire le coût. Différents services du Département de Maine-et-Loire se sont mobilisés, jusqu’aux sapeurs-pompiers professionnels et volontaires pour assurer la distribution. Merci à chacun d’avoir contribué à apporter un peu de sérénité dans l’accomplissement du travail des personnels les plus vulnérables ».


Article du 03 avril 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de medecin 04/04/2020 11:25:51

tres bien , mais pas de masques ffp2 pour les soignants ou les blocs operatoires !! enfumage .



Commentaire de brugiere jean 05/04/2020 17:52:18

les masques sont absolument necessaires pour les soignants, tous les soignants, les chuffeurs de bus ou les commercants qui s'approchent des clients. pour les autres, on ne eput même pas dire que c'est beau. c'est dire... les obtenir 3 semaine s après c'est d'un ridicule qui n'a pas de nom... et tragique



Commentaire de humour 06/04/2020 08:04:17

Mais que fait l entreprise CÉSAR leader du masque .ne peut elle pas nous faire des masques de lapin,cochon etc avec une protection a l intérieur.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI