COVID-19. Dossier : Même un foulard peut-il servir de masque ?

Alors que l'on s'approche du pic de l'épidémie au coronavirus en France et que l'on est confronté au manque de masques de protection pour tout à chacun, la question se pose : un masque fait maison ou un foulard peuvent-ils servir de protection ? Jusqu'alors, les scientifiques répondaient que, pour les personnes non atteintes, cela ne servait à rien. Désormais, ils sont moins strictes.


Selon la communauté scientifique, une chose semble désormais avérée : le coronavirus peut être transmis par voie aérienne quand les gens ne font que parler ou se croiser, plutôt que seulement lorsqu’ils éternuent, toussent ou simplement postillonnent. Or, depuis le début de l’épidémie, cette hypothèse faisait l’objet de nombreuses controverses et n’était pas encore scientifiquement prouvée. L’Organisation mondiale de la Santé elle-même s’était jusqu’à présent montrée prudente sur le sujet, craignant que l’usage généralisé du masque ou d'une quelconque protection donne un "faux sentiment de sécurité" et fasse oublier les indispensables mesures-barrières (distanciation sociale, lavage des mains…). Aujourd'hui, les autorités scientifiques sont moins strictes : dans les faits, les personnes infectées, mais sans symptômes, représentent peut-être le quart de tous les contaminés, et sont responsables d’une grande partie des contagions, à leur insu.

Les masques de protection faits maison et les foulards sont-ils efficaces ?

Face à la pénurie de masques, nombre de personnes confectionnent eux-même leur masque ou ont recours à des foulards, lorsqu'ils sortent de chez eux ou vont faire leurs courses. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Pour certains spécialistes, c'est contre-productif. En effet, pour être efficace, le masque doit être changé régulièrement et n'assure plus son rôle de protection une fois qu'il a été souillé. Par exemple, dès qu'on le touche pour le replacer, il faut au contraire le changer à chaque fois. “Il n’existe aucune étude à ce jour évaluant l’efficacité des foulards ou écharpes en tant que masques pour se protéger du virus”, écrivait le ministère de la Santé sur son site internet le 31 mars. “Il semble toutefois peu probable qu’ils soient efficaces, car les mailles des tissus utilisés laissent passer les virus”.

Oui, mais...

Dès lors, même si l'on utilise un foulard, il doit être lavé dès fin d'utilisation. Le ministre de la Santé, Olivier Véran expliquait sur RTL : "Porter un foulard devant sa bouche peut même être pire. Si vous portez un linge et que vous êtes face à une personne malade qui vous postillonne dessus, ce linge est alors imprégné du virus. Quand vous allez rajuster ce linge sur votre visage, vous allez vous en mettre sur les doigts et après vous allez toucher votre visage une fois par minute comme n’importe quel Français, et c’est là que vous allez vous contaminer.
D'autres y voient au contraire une protection de fortune, qui vaut mieux que rien, dans un contexte particulièrement compliqué pour continuer à se protéger.
Aujourd'hui le sujet divise encore la communauté scientifique : Ce n’est pas une protection qu'elle valide mais "toute barrière physique est quand même de nature à limiter la propagation", estime le docteur Serge Smadja, interrogé par France Info. “Tout ce qu’on peut mettre devant sa bouche pour éviter de transmettre les projections limite les projections”, ajoute-t-il, précisant qu’il faut “jeter le masque au bout de trois ou quatre heures” et “laver l’écharpe aussi au bout de trois ou quatre heures”.

Ainsi, les scientifiques appellent à appliquer cette stratégie lors de la levée du confinement, pendant au moins deux semaines, pour éviter un rebond des contaminations. Associé au maintien des gestes barrière, le port du masque pour tout le monde, même de fortune s'il est bien utilisé, a en effet montré une efficacité certaine dans plusieurs pays d'Asie, comme notamment en Corée du Sud.


Article du 06 avril 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de pas confiance 07/04/2020 14:31:11

la justice tranchera quand elle aura a statuer sur des centaines de plaintes pour mise en danger de la vie d autruis .laissons passer la secousse mais il y en aura qui devront rendrent des comptes et meme ceux qui se chauffaient gentillement au coin du feu



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI