COVID-19 : Soutien au programme de recherche Xenothera de lutte contre l’épidémie

La Région des Pays de la Loire vient de décider d'apporter son soutien au programme de recherche Xenothera, « vitrine de l’excellence ligérienne en matière de biotechnologie », pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. Le communiqué de Christelle Morançais, Présidente de région.


La société de biotechnologie nantaise Xenothera dispose d’une expertise et d’une technologie reconnues et éprouvées dans le domaine de la fabrication d’anticorps, déjà utilisés en matière de greffes d’organes. Elle a aussi effectué depuis plusieurs années, des recherches sur les infections liées au coronavirus ce qui l’a amenée à mettre au service de la lutte contre le COVID 19 son produit XAV-19 et à engager, en concertation avec les spécialistes du CHU de Nantes, un processus accéléré d’essais cliniques.
"Il est nécessaire désormais de tout mettre en oeuvre pour que cette démarche aboutisse le plus rapidement possible et que ces essais sur les patients atteints de COVID 19 soient validés scientifiquement", signifie Christelle Morançais.
"Cet objectif nécessite des moyens financiers supplémentaires et rapidement mobilisables compte tenu de l’urgence de la situation. C’est la raison pour laquelle, la Région des Pays de la Loire a décidé de soutenir la démarche de Xenothera en lui octroyant une aide immédiate de 200 000 € qui sera complétée dans les toutes prochaines semaines.
Je suis pour ma part convaincue que la lutte contre cette pandémie du COVID-19 exige qu’aucune initiative scientifique ayant pour objet de trouver des moyens thérapeutiques d’éradiquer ce virus ne soit laissée de côté.
C’est pourquoi, je suis fière que nous puissions contribuer à donner toutes ses chances au programme de recherche de Xenothera, vitrine de l’excellence ligérienne en matière de biotechnologie
."


Article du 09 avril 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI