Dossier. 62% des Français voudront faire plus de télétravail après le confinement

Deskeo, premier opérateur de bureaux flexibles en France, a voulu savoir comment les Français réagiront après le confinement et s’ils étaient disposés à faire plus ou moins de télétravail. Une enquête* menée auprès de 2 915 professionnels qui dévoile des transformations importantes des mentalités et une volonté accrue de mettre en place une nouvelle organisation du travail à l'avenir.

Illustration DR Dekeo


Notre premier sondage réalisé après quelques jours de confinement nous indiquait que les trois quarts (76%) des Français en télétravail forcé regrettaient déjà leurs bureaux. Après quatre semaines d’expérimentation nationale du home office, les Français ont non seulement pris l’habitude de travailler de chez eux, mais ils voudront le faire plus souvent après le confinement,” commente Frank Zorn, co-fondateur de Deskeo. En effet, 62% des sondés expriment clairement l’envie de continuer de travailler à distance après l’épisode coronavirus. Seuls 12% ne souhaitent pas changer leurs habitudes et attendent patiemment de retrouver leur ancien rythme de travail.

Après cet épisode de confinement, voudrez-vous faire plus de télétravail ?

N.B. : Dans le sondage sur le confinement publié le 30 mars et réalisé sur le même panel, il apparaissait que 89% des interrogés n’avaient pas l’habitude de télétravailler. Cette question avait été posée uniquement aux 70% ayant déclaré travailler à distance pendant la période de confinement. Ce biais explique l’écart constaté avec les réponses à cette nouvelle question.
En télétravail : plus de temps, plus de productivité et plus d’autonomie. Les Français détestent perdre du temps dans les transports. De ce fait, c’est ce gain que plus de 38% d’entre eux apprécient le plus dans le télétravail. Parallèlement, 27% valorisent le fait travailler au calme pour pouvoir se concentrer. “C’est la preuve que les bureaux ne sont pas adaptés aux besoins des salariés. L’open space favorise les échanges, mais pour se concentrer, les collaborateurs ont aussi besoin de pouvoir se mettre au calme. Heureusement, il existe des solutions qui ont fait leurs preuves !” confie Frank Zorn.

Lorsque vous travaillez à distance (en temps normal), qu'appréciez-vous le plus ?

Les entreprises doivent davantage penser leurs espaces de travail comme des lieux de vie et s’inspirer de ce qui se fait à la maison. En télétravail, on apprécie de passer d’une pièce à l’autre tout au long de la journée. Commencer debout dans la cuisine pour organiser sa journée, s’asseoir à son bureau pour se concentrer, s’allonger sur le canapé pour favoriser la créativité, marcher sur le balcon pour parler au téléphone… “On peut retrouver ce confort au bureau en proposant des espaces variés et confortables qui donnent envie aux gens de venir travailler,” ajoute Frank Zorn. “Les entreprises investissent souvent 10x plus dans les salaires que dans le bien-être de leurs collaborateurs. Or, c’est un très mauvais calcul. En “économisant” quelques dizaines d’euros par m2 en travaux et mobilier, on paye souvent la différence en termes de productivité,” conclut-il.
Pour pouvoir faire davantage de home office, 77% des femmes et plus de 82% des hommes sont tout à fait prêts à ne plus avoir un poste de travail attitré au bureau. “Une organisation en “flex-desk” (ou sans bureau fixe) permettrait aux entreprises de réduire la surface de leurs espaces de travail. Cette stratégie peut permettre de s’installer dans un quartier plus central et mieux desservi, d'investir dans du mobilier et des équipements plus confortables ou encore d’organiser plus d’événements internes pour conserver la cohésion d'équipe,” observe Frank Zorn.

Si cela vous permet de faire plus de télétravail...

Un seul collègue vous manque…Comme le dit le proverbe “Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Lorsque l’on demande aux Français ce qui leur manque le plus quand ils travaillent à distance, l’émulation collective émanant d’un espace de travail dynamique (43%) apparaît ainsi en première position, devant le fait de pouvoir échanger facilement avec ses collègues (35%).

Qu'est-ce qui vous manque le plus ?

Pour ou contre ? Les entreprises accepteront-elles le home office facilement ? 55% des Français pensent que leur société sera favorable au télétravail. Dans le détail, 4% déclarent que leur employeur sera tout à fait d’accord et 51% plutôt favorable. En revanche, 36% pensent que leur entreprise sera plutôt contre et 8% totalement opposée.

Votre employeur sera-t-il favorable au télétravail ?

Parmi les raisons invoquées par les sceptiques, 42% des hommes déclarent que le home office est incompatible avec leur activité professionnelle et 41% des femmes pensent que leur entreprise a une culture du présentéisme trop importante. Enfin, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à craindre que leur employeur leur refuse le droit de télétravailler par manque de confiance. “La culture du présentéisme est encore très présente en France. Un accompagnement est nécessaire pour aider les managers à faire davantage confiance à leurs équipes pour s’adapter au travail à distance. Espérons que cet épisode de télétravail forcé permettra de faire évoluer les mentalités pour aller vers un management à la performance et non plus à la présence,” observe Frank Zorn.

Pour quelle(s) raison(s) votre employeur pourrait-il s'y opposer ?

Smart company = Home office company ! La culture du télétravail va clairement s’imposer après le confinement. En effet, plus de 85% des Français auront un avis positif sur une entreprise qui proposera du home office. Inversement, 86% des travailleurs auront un a priori négatif sur une société opposée au télétravail. “Le télétravail n’est plus un bonus lorsqu’il s’agit de choisir un emploi. Les entreprises ont clairement intérêt à se montrer ouvertes au sujet du télétravail, tant pour attirer de nouveaux talents que pour les conserver. À salaire équivalent, il s’agit d’un argument de poids qui peut faire la différence au moment de faire un choix entre plusieurs employeurs“ conclut Frank Zorn.

Quelques chiffres :
- Les raisons principales : gagner du temps dans les transports (38%), pouvoir travailler au calme (27%) et s'organiser plus librement (19%).
- Près d'1 Français sur 2 (45%) redoute que son employeur s’y oppose par culture du présentéisme (43%) ou manque de confiance (17%)
- Ressources Humaines : s’ouvrir au télétravail est une réelle opportunité pour les entreprises… et s’y opposer une vraie menace !
- 79% des sondés sont même prêts à sacrifier leur bureau attitré pour faire plus de home office.
En télétravail, 43% des Français regrettent quand même l’émulation collective du bureau.


*Méthodologie : enquête réalisée auprès de 2 915 professionnels répartis sur l'ensemble du territoire français, effectuée en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 2 au 8 avril 2020. Profils des personnes interrogées : 19% d'indépendants, 81% de salariés. Nombre de salariés : 25% de 1 à 10, 36% de 10 à 50, 31% de 50 à 200 : 8% plus de 200. Répartition des secteurs d’activités concernés : Assistanat, Administration : 6% / BTP, Chantier, Bureau d'études : 6% / Commerce, Marketing, Vente : 17% / Conseil : 8% / Direction générale, Direction centre de profits : 5% / Informatique, Télécoms : 17% / Restauration, Tourisme, Hôtellerie, Loisirs : 14% / Santé, Social, Service à la personne : 9% / Production, Maintenance : 1% / Environnement, Aménagement : 1% / Distribution, Magasin : 5% / Gestion, Finance, RH, Comptabilité, Audit : 6% / Métallurgie, Mécanique, Aéronautique : 1% / Logistique, Achat, Stock, Transport : 3%, Agri-Agro - Agriculture, Viticulture, Pêche : 1%. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.


À propos de Deskeo : Deskeo est une solution immobilière complète pour les entreprises. Créée en 2016 par Benjamin Teboul et Frank Zorn, Deskeo propose des bureaux en location clés en main avec des conditions flexibles pour des entreprises de 20 à 1.000 collaborateurs. Acteur majeur des bureaux flexibles en France, Deskeo propose une formule qui réunit les avantages du coworking (services, flexibilité) et du bail traditionnel (personnalisation, confidentialité). Les espaces de travail Deskeo sont conçus avec chaque entreprise pour que ses bureaux reflètent son organisation, sa culture et son image de marque. Deskeo s’occupe ensuite de la gestion opérationnelle au quotidien et des services annexes pour permettre à ses clients de se concentrer sur leur cœur de métier.
Deskeo fait partie du groupe Knotel, leader mondial des bureaux flexibles avec un parc immobilier de près de 500.000 m2 dans le monde (Etats-Unis, Brésil, Royaume-Uni, Japon...). Knotel est le partenaire immobilier d’entreprises internationales comme Shell, AXA, EDF, Netflix, Starbucks, Amazon ou encore Uber.
Plus d’informations : www.deskeo.fr


Article du 17 avril 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de François-Marie Arouet 17/04/2020 20:07:40

Ce serait une erreur et une déshumanisation. L'homme est un être social et ne peut pas vivre claustré derrière son écran. Même les jeunes étudiants ont compris cela aujourd'hui. C'est un acquis positif de l'épreuve que nous endurons



Commentaire de Eric 18/04/2020 09:44:35

Tout est une question d'équilibre, je vis moi même le télétravail et c'est un atout indéniable. Le tout télétravail n'est pas recommandé, car ça coupe des liens sociaux et d'une certaine émulation, c'est sans doute vrai, quoique ça dépend des tempéraments. Mais une à deux journées par semaine, c'est gérable et ça amène beaucoup de souplesse dans sa vie pro/perso. Attention aux jugements hâtifs sur ce sujet qui va devenir incontournable ces prochaines années.



Commentaire de Il faut un juste milieu 18/04/2020 12:46:04

Eric, vous avez écrit sans le savoir ce que je m'apprêtais à exprimer. Il faut un juste milieu en effet pour exercer le télétravail. Cette méthode accentue la concentration et évacue certainement le stress quotidien. Un bon point aussi pour la planète qui verra baisser le nombre de voitures sur les routes. Le télé travail, un choix à faire selon les propres critères de chacun car l'isolement permanent peut être très mal vécu par certains.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI