Confinement. Le Département intensifie l’équipement des résidences autonomie en tablettes

Dès le début du confinement, le Département a pris l’initiative d’équiper les résidences autonomie du Maine-et-Loire en tablettes numériques, en même temps que les Ehpad, afin de maintenir le lien avec les familles. Dans le cadre de la Conférence des financeurs (1), la collectivité a décidé, avec ses partenaires, de consacrer 25 000 € à la dotation des résidences autonomie en tablettes supplémentaires.


63 iPad ont ainsi été distribués en ce début de semaine aux 49 structures du Maine-et-Loire, soit une chacune, jusqu’à deux pour celles comptant 90 résidents et plus. Ceux-ci pourront ainsi converser avec leurs proches à distance, avec le son et l’image.
« Ces équipements ont rencontré un vif succès auprès des résidents, se félicite Marie-Pierre Martin, 1re vice-présidente du Département en charge des solidarités. Même si les règles du confinement ont été assouplies, en donnant la possibilité aux familles de visiter leurs proches, ces nouvelles dispositions seront mises en œuvre avec parcimonie, sans compter parfois le critère de l’éloignement. Nous avons donc décidé de déroger aux règles d’utilisation des crédits pour les consacrer d’une part à cet investissement matériel et, d’autre part, à la possibilité de mobiliser les personnes habituellement dédiées à l’animation pour renforcer le soutien au quotidien des résidents, notamment réaliser pour eux des achats de première nécessité. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ».

Actions de soutien individualisé

La Conférence des financeurs devait aussi permettre à 80 porteurs d’actions, partenaires du Département, d’assurer quelque 300 ateliers collectifs de prévention de la perte d’autonomie dans l’ensemble du Maine-et-Loire. Suspendus en raison du confinement, ces ateliers ont été remplacés par des actions de soutien individualisé au profit des 60 ans et plus, sous la forme d’échanges en visio, d’appels téléphoniques ou de courriers. « Nous pouvons nous réjouir d’une très forte mobilisation et d’une grande capacité d’adaptation de nos partenaires », souligne Marie-Pierre Martin.

(1) La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des seniors est un dispositif phare de la loi du 28 décembre 2016 relative à l’adaptation de la société au vieillissement (loi ASV). Elle permet, dans le Maine-et-Loire, en regroupant l’ensemble des institutions qui participent au financement des politique de l’autonomie, d’agir de façon coordonnée autour d’une stratégie commune. Un objectif : développer et promouvoir des actions favorisant le bien-être et l’autonomie des personnes âgées de plus de 60 ans sur l’ensemble du territoire.
En savoir plus



Article du 22 avril 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI