Déconfinement. Des visières de protection pour tous les collégiens fabriquées à Longué

50 000 visières de protection, produites par une entreprise locale, seront distribuées la semaine prochaine afin d’équiper chaque collégien de l’Anjou, ainsi que l’ensemble des personnels enseignants et non enseignants du public comme du privé. Le Département de Maine-et-Loire, par cette initiative, a fait le choix de compléter les directives gouvernementales.

Photo DR Jean Bal


A compter du 18 mai et de la rentrée progressive dans les collèges, les 43 000 élèves et équipes éducatives devront observer les gestes barrières et porter un masque respiratoire pour se protéger d’une éventuelle contamination par le coronavirus.
En complément des règles de déconfinement édictées par les pouvoirs publics, le Département de Maine-et-Loire a décidé d’apporter une mesure de protection supplémentaire en fournissant des visières. « Cet équipement ne se substituera pas, mais s’ajoutera au masque, comme en milieu hospitalier », commente Christian Gillet, président du Département et qui, en tant que médecin, porte une attention particulière à la prophylaxie. « Il vaut mieux une visière en plus qu’un masque mal porté, justifie-t-il. Les gestes barrières sont une addition de réflexes, de comportements et de port d’accessoires ». Cet équipement, visant au respect sanitaire collectif, sera destiné à un usage dans l’enceinte des établissements, mais aussi dans les transports en commun, où le risque zéro de contamination semble d’autant plus aléatoire que les mesures de distanciation sont pour le moins difficiles à mettre en œuvre.
« Ces visières translucides, légères, solides et durables, protègent tout en laissant voir le visage. Or, l’échange visuel entre les enseignants et les élèves est important en matière pédagogique », abonde Régine Brichet, vice-présidente du Département en charge de l’éducation.

50 000 unités produites par une société de Longué-Jumelles

D’ici à leur livraison aux collèges la semaine prochaine, les 50 000 unités seront produites par une société de Longué-Jumelles, Jean Bal Thermoformage. D’ordinaire spécialisée dans la conception et la fabrication d’emballages en plastique, l’entreprise a adapté sa production à la pandémie. « Avec NP création à Allonnes et Ista, entreprise de travail adapté à Neuillé, qui fabriquent des masques, ce sont ainsi trois sociétés longuéennes qui tournent actuellement à plein régime pour répondre aux besoins de la crise sanitaire, observe Guy Bertin, conseiller départemental du canton. La crise du Covid-19 a entraîné un éveil des consciences, en montrant qu’il est plus que jamais nécessaire de faire travailler nos entreprises locales ».


Article du 30 avril 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Bien 30/04/2020 20:35:58

Les élèves vont certainement s'en amuser et se croire sur Mars;) Bien aussi pour les entreprises qui se sont adaptées.



Commentaire de Âne d'Anjou 30/04/2020 21:31:36

Que du bon sens, ça fait vraiment du bien ! Faire travailler les entreprises locales pour protéger les élèves d'Anjou gracieusement ou presque... On se manifeste facilement quand des mauvaises initiatives (à nos yeux) sont prises, il est de bon goût de faire de même quand il y a de bonnes décisions (si on le sent ainsi). Si vous ne l'entendez pas de la manière il vous est possible de nous en toucher deux mots...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI