Crise sanitaire : Même confinées, les Ecoles Militaires de Saumur participent à l'effort national

La fin du confinement est annoncée pour le 11 mai prochain. Nous avons voulu savoir comment se positionnaient les Ecoles Militaires de Saumur (EMS), un des plus gros employeurs de la ville dont actuellement environ 150 stagiaires et 50% du personnel permanent, majoritairement militaire, sont présents. Entretien avec le Général Alexandre Nimser, commandant les écoles militaires de Saumur et l’école de cavalerie.


Le Kiosque : On entend peu les forces armées s'exprimer actuellement. Comment vit-on le confinement au sein des EMS ? Quelles sont les directives ?

Général Nimser : « Comme vous le savez, nous vivons actuellement une crise sans précédent à laquelle chacun doit s’adapter. Dans ces conditions particulières et dans le plein respect des consignes du ministère des Solidarités et de la Santé, les forces armées participent à l’effort national pour lutter contre le COVID-19.
L’armée de Terre se doit également de maintenir sa capacité opérationnelle, pour continuer à protéger nos concitoyens sur la durée, à assister la population, à consolider l’action de l’État et à se tenir prête à intervenir.
Cet effort se traduit par la conduite de l’opération Résilience, mais aussi par le maintien des missions essentielles des forces armées. Ainsi, au-delà de la lutte contre le coronavirus, plusieurs dizaines de milliers de militaires français sont déployés ou sont en alerte au quotidien au profit de la France et des Français, sur le territoire national comme en OPEX (Opération Extérieure).
Tout en veillant rigoureusement au respect des mesures barrières pour freiner la propagation du COVID-19, le maintien de ce niveau opérationnel rend donc incontournable la poursuite d’actions de formation ciblées pour continuer à former des cadres destinés entre autres à la projection.
Le personnel des écoles militaires de Saumur a conscience qu’il s’agit d’un effort national, et chacun participe au mieux à la lutte contre le virus dans la mesure de ses moyens.
Dans ce contexte, les écoles militaires de Saumur ont donc adapté leurs activités de la façon suivante :
- Réduction du personnel permanent présent dans les bureaux au minimum vital ; confinement à domicile par bordée de 15 jours pour les personnes non essentielles aux activités retenues et mise en place du télétravail quand c’est possible ;
- conseillés par les médecins militaires de Fontevraud, application rigoureuse des mesures de protection sanitaires individuelles et collectives et sécurisation des biens et des personnes (comme la sécurité de nos emprises) ;
- concentration des efforts sur les formations qualifiantes ou de cursus concourant directement au maintien des capacités opérationnelles de l’armée de Terre et engageant l’avenir (toutes les autres formations ont été reportées ou annulées, toutes visites annulées, toutes activités adaptées aux mesures de confinement) ;
Aujourd’hui, alors que l’heure du déconfinement approche, les EMS se préparent à la reprise des activités selon les directives qui leur seront données. Ainsi, au niveau EMS, un plan de reprise des activités (PRA) a été rédigé pour préparer cette remontée en puissance progressive des formations, de manière maîtrisée et contrôlée.
»

Le Kiosque : Et qu'en est-il des personnels civils ?

Général Nimser : « Au même titre que les militaires, le personnel civil des écoles militaires de Saumur, et du ministère des Armées en général, participe à l’effort national. Lorsque c’est possible, les personnes concernées sont confinées à domicile. Les personnes civiles dont la mission est essentielle pour le fonctionnement des écoles, et pour lesquelles le télétravail ne peut pas être appliqué, viennent aux EMS tout en appliquant scrupuleusement les gestes barrières de protection contre le COVID19. »

Le Kiosque : Recevez-vous toujours des stagiaires ?

Général Nimser : « Comme expliqué précédemment, le maintien de la capacité opérationnelle de l’armée de Terre rend incontournable la poursuite d’actions de formation ciblées pour continuer à former des cadres destinés entre autres à la projection. Dans ce cadre, les écoles militaires de Saumur ont maintenu les formations essentielles et non reportables, qualifiantes ou de cursus, concourant directement au maintien du niveau opérationnel de l’armée de Terre et engageant l’avenir. »

Le Kiosque : Déplorez-vous ou avez-vous des cas avérés ? si oui combien ? Et où sont-ils soignés et/ou hospitalisés

Général Nimser : « Nous déplorons effectivement quelques cas. Aucun des malades identifiés n’a eu besoin d’être hospitalisé, ils ont donc été confinés à domicile ou sur le site pour le moment et suivent un parcours de soins adapté dans le respect des règles sanitaires. »

Le Kiosque : Participez-vous d'une façon ou d'une autre à des élans et/ou actions de solidarité ?

Général Nimser : « Le personnel des écoles militaires de Saumur participe à l’effort national et à la protection de la Nation, principalement à travers l’opération Résilience (une quinzaine de personnes a été envoyée en renfort dans des unités à travers la France), mais aussi à travers un élan de cohésion au sein-même des écoles. En effet, le bureau environnement humain des EMS, un bureau dédié à la condition du personnel notamment en termes de condition de vie et de travail, d’environnement humain et de dialogue interne, travaille activement depuis le début du confinement pour informer et rassurer les familles de militaires, leur transmettant des informations, des trucs et des astuces pour mieux vivre le confinement. »

Le Kiosque : Comment préparez-vous le déconfinement ?

Général Nimser : « Nous nous préparons à cette éventualité, avec la nécessité de maintenir une vision sur les formations à venir, dans le strict respect et le maintien rigoureux des mesures de protection. »


Article du 05 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Aubastalan 05/05/2020 19:47:16

Pour memo, @Superdeg = idiot-bête, non? Primo : Où parle-t-on de masque dans cet article, qui n'est pas le sujet? Secundo : Les Armées sont bien plus respectueuses des consignes. Tertio : Si vous avez cette liberté d'expression, même sans cervelle, c'est que des hommes et des femmes sont tombés pour vous le permettre aujourd'hui. A ce propos, vendredi prochain, pensez-y? le 8 mai ne vous dit rien. Bref, les missions des Armées ne s'arrêtent pas. Même confinés par quatorzaine, les militaires restent prêts à accomplir leurs missions, pour garantir votre sécurité. S'élever par l'effort !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI