Réouverture des écoles : Les unions locales CGT et FO demandent audience au maire de Saumur

Les unions locales CGT et FO demandent à M. Goulet "s’il est prêt à courir ce risque en organisant ce retour en classe précipité, ne garantissant pas une protection optimale pour les élèves, les enseignants, les personnels territoriaux, leurs familles et à terme les Saumurois." Elles demandent à être reçues en audience. Leur communiqué.


"En annonçant la réouverture des écoles à partir du 11 contre l’avis de son propre conseil scientifique, le gouvernement a comme seul objectif de permettre aux parents de retourner travailler dans les entreprises et les services, sans prendre en compte les risques sanitaires encourus, pour « sauver l’économie ». D'ailleurs, la majorité des parents inquiète des risques décide de garder les enfants à la maison quand d'autres contraints de retourner au travail s'inquiètent des risques du retour à l'école dans des conditions sanitaires ne garantissant pas la sécurité.

L’école n’est donc pas considérée comme un lieu d’apprentissage, mais comme une simple garderie où l’on doit accueillir coûte que coûte les enfants, peu importe les risques. Les parents qui choisissent de garder leur enfant à la maison sont même appelés à recourir au CNED, sans qu'il ne soit plus question de la continuité pédagogique tant mise en avant au cours du confinement.
La préservation de la santé des élèves, de leurs familles et personnels n’est manifestement pas la priorité du gouvernement, ni du maire de Saumur qui cautionne ce choix.

Le protocole sanitaire national n’offre aucune garantie quant à la sécurité des élèves, enseignants et personnels territoriaux. En effet, si le port du masque chez les élèves est «à proscrire », car de fait, impossible à mettre en place chez les élèves les plus jeunes, aucune solution alternative n’est proposée: aucun dépistage, aucune prise de température systématique. Des groupes d’élèves de 10 enfants de 3 ans devront cohabiter dans la même classe en se tenant à 1 mètre de distance, sans utiliser de matériel commun : est-ce sérieusement envisageable ? L’utilisation du gel, que la ville de Saumur a reçu gratuitement pour partie, ne sera même pas proposée aux enseignants mais réservée au personnel municipal ! Voilà, les conditions dans lesquelles se prépare la rentrée du 11 mai à Saumur.

Depuis l’annonce de cette date, de nombreuse voix s’élèvent pour avertir d’un risque de rebond de l’épidémie (INSERM, Ordre des Médecins, Institut Pasteur, Fédérations de médecins). Récemment 300 maires de la région francilienne (Paris y compris) ont fait part de leur refus d’endosser cette responsabilité. Les unions locales CGT et FO demandent à M. Goulet s’il est prêt à courir ce risque en organisant ce retour en classe précipité, ne garantissant pas une protection optimale pour les élèves, les enseignants, les personnels territoriaux, leurs familles et à terme les Saumurois. Elles demandent à être reçues en audience."


Article du 07 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de Observateur 07/05/2020 13:30:28

Bon courage au Maire de Saumur avec autant de propositions positives et consensuelles venant de partenaire visiblement ouvert au dialogue et au compromis et avec des propositions très constructives.



Commentaire de Francis Prior 07/05/2020 18:49:51

C'est décidément désolant de lire les communiqués de ces syndicats qui sont censés défendre les travailleurs. Quelle ignominie de prétendre que le gouvernement ne se préoccupe pas de la santé alors que depuis deux mois ces suppôts de grand capital comme disait le PC dans les années 1970 ont mis à l'arrêt l'économie pour préserver la santé des plus fragiles.Quelle soif d'égalité pour ceux là qui prétendent que 6 mois d'école ne servent pas à grand chose et notamment pour des gamins qui ne peuvent pas être aidés par leurs parents ou qui sont à plusieurs dans une pièce.



Commentaire de bourgeais 07/05/2020 18:55:22

de quoi rêver... reçu en audience .. mais pour qui ils se prennent les fossoyeurs de la France , la cgt et fo ont coulés les petites entreprises avec leur manif gilets jaunes et ce n'est pas suffisant, ils s'en contre fiche les responsables syndicaliste avec leur salaire de riche et quand est ce qu'ils pensent aux autres , jamais leur profit ça oui ,



Commentaire de Jihem49 07/05/2020 20:17:56

Les soignants ne se sont pas posé la question quand ils sont allés en première ligne tenter de sauver les malades. De là à penser que les enseignants sont moins courageux.....



Commentaire de Cheribibi 08/05/2020 10:09:57

Les fleches sont lancees contre tous et par tous le virus va pas s envoler durant l ete la situation de ce virus doit s ameliorer les gestes barrieres ne doivent pas etres jetes aux oubliettes pour voir les hospitalisations s arretes pour que les soignants respirent enfin et retrouvent une vie en pensant a tous ceux qui l ont perdue cette vie et en septembre il faudra bien retouner a l ecole pour tous les eleves est ce que je me projette trop loin !



Commentaire de @francis prior 08/05/2020 18:59:33

arrêtez un peu de vous coucher aux pieds de votre maître Macron...Bientôt vous nous direz qu'il n'est pas un grand libéral et qu'il ne pense qu'aux sans dents ! Les Macronistes et leur clique abjecte non vraiment aucun respect !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI