Tourisme. Une initiative locale pour aider les gites, petits hôtels et chambres d'hôtes

Le déconfinement est là et les petits hébergeurs aussi doivent respecter un protocole sanitaire pour réouvrir ! Mais peu sont prêts ! Une idée locale partie de Chinon.

Le guide des bonnes pratiques sanitaires pour les hébergeurs


Si le gouvernement tentera de sauver une partie de l’été pour donner une bouffée d’oxygène économique aux professionnels du secteur, les autorisations de réouverture seront liées à des pré-requis sanitaires.

Un guide des bonnes pratiques applicables par tous

Fort de ce constat, le Réseau Tourism’Active n’a pas attendu la dernière minute pour préparer ses adhérents hébergeurs. 
“Lorsque les critères de la norme sanitaire seront annoncés, les hébergeurs n’auront que quelques jours pour s’y préparer ! J’ai souhaité anticipé ces mesures et proposer un “Guide des bonnes pratiques sanitaires” à mettre en place dès que possible dans tous les hébergements”, nous annonce Sophie Lagrée, responsable du Réseau. 

L’objectif de ce guide est donc de poser les bases de protocoles, d’attitudes et de bonnes pratiques à adopter pour que les conditions sanitaires de leur séjour soit optimal. Il n’est pas contractuel et n’engage en rien à l’obtention d’un label ou d’une certification. Il a uniquement vocation à sensibiliser l’hébergeur sur l’importance d’engager une démarche qualité sanitaire et à indiquer aux voyageurs que leur sécurité sanitaire est une priorité prise en compte. Bref, rassurer le futur voyageur grâce à une charte d’engagement et un sigle identifiable

Mais le Réseau ne s’arrête pas là et va plus loin !

Pour indiquer justement aux voyageurs que l’hébergement qu’ils ont choisi pour leur séjour est engagé à assurer leur sécurité sanitaire, l’hébergeur s’engage respecter une “Charte d’Engagement Qualité Sanitaire ”. 
“Ainsi, après vérification du respect des mesures sanitaires présentes dans le guide, l’hébergeur peut communiquer officiellement son engagement fort en affichant le sigle clairement identifiable. Cet engagement vient rassurer le voyageur, et tout le défi est là ! ”, nous précise Sophie Lagrée.

Comment (sur)vivre dans le secteur hôtelier après l'épidémie de coronavirus ?


Suite aux annonces du plan de relance du secteur touristique et hôtelier, les hébergeurs ont été quelques peu perdus dans la nébuleuses des annonces. Le Premier ministre, qui tiendra courant mai un Comité interministériel du tourisme, fera d’autres annonces complémentaires. En attendant, toutes les petites structures indépendantes sont désemparées. “Vous savez, les propriétaires des chambres d’hôtes, gîtes ou petits hôtels indépendants se trouvent seuls et démunis dans ce contexte si anxiogène ! Faire partie d’un réseau de proximité à taille humaine est essentiel pour eux. Je les guide, les oriente, les accompagne pour garder la tête hors de l’eau !” conclut Sophie Lagrée. Le réseau Tourism’Active est implanté à Chinon et accompagne sur le Val de Loire les hébergeurs, les sites touristiques et oeno-touristiques dans leur développement. Il fait de la proximité et de l’accompagnement personnalisé son cheval de bataille. Et force est de constater, qu’en étant force de proposition et d’action, cet accompagnement fonctionne !

Plus d'informations : slagree@tourismactive.fr


Article du 25 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI