Revue de presse. Edgar Morin : « Toutes les choses que l’on apprend nous ouvrent un nouvel inconnu »

Ouest France, le 07/05 - À 98 ans, le sociologue, penseur et philosophe, docteur honoris causa de 34 universités à travers le monde, porte un regard particulièrement intéressant sur la crise du coronavirus et ses conséquences sur les activités humaines. Entretien.

Photo Ouest France


Les questions d'Édouard REIS-CARONA
- Comme allez-vous après deux mois de confinement ?
- Vous prenez la situation comme elle vient, sans la subir ?
- Vous dites souvent « Attends-toi à l’inattendu ». Vous êtes servis en ce moment…
- Il faut accepter cette part d’aléatoire, d’incertitude ?
- Maîtriser une situation, cela rassure pourtant…
- Toutes ces crises ont des racines communes selon vous ?
- La crise économique qui s’annonce pourrait entraîner des régressions ?
- Quel regard sociologique portez-vous sur cette séquence de confinement ? Il en restera quoi ?
- Se pose désormais la question du déconfinement. Ce n’est pas une mince affaire…
- Le rapport de la science à l’argent est un problème, non ?
- La recherche, dans le cas du Covid-19, se retrouve contrainte d’avancer très vite. Ce n’est pas simple ?
- Quel regard porte le sociologue que vous êtes sur la pratique du télétravail qui s’est fortement développée avec ce confinement ?
- Pourra-t-on retenir du bon de ce confinement ?
- Sur le plan politique, pourquoi les pouvoirs ont tant de mal à reconnaître des erreurs ou des maladresses ?
- Pour finir, dans quel état d’esprit êtes-vous à l’approche du déconfinement ?

Écoutez l’entretien complet en podcast ou lire l'article


Article du 09 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de brugiere jean 10/05/2020 11:10:17

pas besoin d'entendre ce vieux gourou de la gauche. Il a bercé notre enfance de ses litanies sans aucun interêt. idole de la Gauche . Je le croyais disparu... peut être que la grande vieillesse lui vaudra rédemption . J'en doute... edgar nahum, grec de naissance , proche des communistes est le contraire du Français franchouillard, celui que j'aime, celui qui est maltraité depuis 40 ans par la droite et se rebelle aujourd' hui via les Gilets jaunes.



Commentaire de brugiere jean 10/05/2020 11:23:26

Ouest France nous fait un peu honte de donner la parole à ce vieux edgar nahum morin. Pour être honnête, OF aurait du le présenter tel qu'l est et tel qu'il a été depuis 50 ans. Le contraire du Français .. Bien sûr il a été accueilli par une France éternellement à Gauche depuis la révolution, avec ses oukases, ses Tribunaux, d'exception, ses flots de sang, sa guillotine ses noyés à nantes et ses fusillés en masse. Quand donc, la France va t elle se libérer de ses chaines?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI