Saumur. Les écoles privées s'organisent pour accueillir les élèves ce mardi 12 mai

Ce mardi 12 mai, les écoles vont petit à petit reprendre un rythme normal. Les conditions actuelles demandent bien évidemment quelques aménagements pour assurer l’école en toute sécurité. Et les conditions diffèrent d'une école à l'autre, sans parler des écoles publiques sur lesquelles nous reviendront demain.

L'Institution Saint-Louis accueillera en maternelle et primaire les élèves prioritaires uniquement.


Après avoir sondé les parents d’élèves, l’école Saint-Nicolas a relevé que la moitié des parents comptaient remettre leurs enfants à l’école et l’autre moitié les gardait à la maison. Sur ce postulat, l’école a décidé d’ouvrir à mi-temps, les matinées des lundis, mardis, jeudis et vendredis. L’école est ouverte aux élèves de la grande-section au CM2. Les mesures de sécurité étant plus compliquées à faire appliquer auprès des plus petits. L’après-midi, l’ensemble des élèves auront de l’école à distance. L’école Saint-Nicolas précise également que, pour limiter les distances de sécurité, les effectifs dans les classes sont limités à 15 élèves en primaire et à 10 en maternelle.

Sélection des enfants prioritaires

Pour les écoles Saint-Anne à Bagneux et Saint Louis à Saumur, un sondage a été effectué auprès des parents. La direction s’est rapidement rendue compte qu’il y avait trop d’élèves pour respecter les capacités d’accueil réglementaires. « Nous avons donc fait une sélection en recevant uniquement les enfants prioritaires avec des parents dans l’incapacité de les garder ou de faire du télétravail », explique Nadia Rabin, la directrice. Ils seront donc reçus tous les jours et durant toute la journée, les autres seront à domicile. « Nous avons tenu à ce que ceux-ci ne soient pas délaissés. Il y aura donc au moins une fois par semaine un contact téléphonique avec ces élèves, et nous réfléchissons d’ores et déjà à mettre en place des choses pour les intégrer un peu plus, pourquoi pas des visioconférences, afin de recréer une ambiance de classe et de groupe. »

Une gestion complexe aux interrogations multiples

D’un point de vue logistique, des sens de circulation ont été créés dans les salles, qui ne comprennent que 15 élèves espacés de plusieurs mètres. « Cela a été un peu complexe à mettre en place, un peu stressant aussi, mais nous faisons tout pour que cela se passe au mieux. Ce qui est aussi compliqué, nous avons quelques enfants de maternelles dont les parents ne sont pas disponibles,. Mais, nous n’avons pas d’enseignant de maternelle, il nous a donc fallu organiser une garde. Se pose alors la question de comment occuper ces enfants et comment leur faire respecter les gestes barrière. » Nadia Rabin explique aussi s’inquiéter pour la quantité de masques qui lui a été livrée. Les écoles n’ont reçu que 52 masques, soit deux jours et demi d’utilisation pour les professeurs et encadrants des sept classes. Elle espère en recevoir d’autres prochainement.


Article du 11 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de François-Marie Arouet 11/05/2020 18:49:20

Bravo les cathos ! Un seul mot d'ordre : l'intérêt des enfants qui sont l'avenir de notre pauvre France. Et on chante en choeur : "Ô, toi Saint-Louis, ô mon collège, Libre et joyeux tu resteras ! Que saint Louis te bénisse et protège Tous tes pas"



Commentaire de THOR 11/05/2020 22:59:56

Très amusant ! François-Marie Arouet alias Voltaire était un anticlérical notoire ! En 2020 il dit bravo à l'Institution Catholique ? Mais, parlons de cette ouverture de toutes les écoles de France : une organisation démentielle, coûteuse, dangereuse car le virus rode ! Encore une Macronade !!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI