Mardi 12 mai, c’est la reprise de la pêche dans le Maine-et-Loire

La pêche de loisir est interdite par arrêté préfectoral depuis le 17 mars dernier, date de la mise en place des mesures de confinement par le Gouvernement pour lutter contre le Covid-19. En Maine-et-Loire, elle reprend sur l'ensemble des cours d'eau et plans d'eau ce mardi 12 mai et le 18 mai pour le sandre.


Cette mesure d’interdiction a suscité quelques interrogations de la part de pêcheurs en France qui ne comprenaient pas de ne pas pouvoir pêcher alors que c’est une activité individuelle qui se pratique en pleine nature. Mais, la grande majorité de pêcheurs ont compris cette décision face à cette crise sanitaire, sans précédent. D’autres loisirs se pratiquant au bord ou sur l’eau ont également été interdits afin de limiter les déplacements de la population : canoë, kayak, randonnée, navigation de plaisance, ... Malgré tout, la présence de nos pêcheurs au bord des cours d’eau est importante car ce sont des sentinelles permettant de surveiller le milieu aquatique (mortalité piscicole, pollution, ...).
Cette mesure d’interdiction a touché les pêcheurs mais pas seulement : les actions de la Fédération de pêche de Maine-et-Loire et des associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique ont été limitées durant cette période. Le monde de la pêche s’appuie sur un réseau de bénévoles qui n’a pu agir sur le terrain. Mais quelques projets ont tout de même pu avancer et devraient voir le jour dans les mois à venir. Cette épidémie a et aura bien sûr beaucoup de conséquences, aux niveaux économique et social, et le monde des loisirs, dont celui de la pêche, n’y échappe pas. Le confinement a touché les magasins de pêche et nous invitons nos pêcheurs à aller consommer localement afin de soutenir ces commerces nécessaires pour notre loisir.

Invitation aux respect des règles

La pêche va donc être de nouveau possible dans le département de Maine-et-Loire à compter de ce mardi 12 mai sur l’ensemble des cours d’eau et les plans d’eau. Bien évidemment, les pêcheurs seront invités à respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale pour la pratique de la pêche (voir ci-dessous). La Fédération de Maine-et-Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique invite : « Il faut cependant que chacun comprenne que rien ne sera exactement comme avant, que cette reprise se fera dans le strict respect des consignes de sécurité, et que certaines pratiques seront sans doute plus contraintes que d’autres. Mais en tous cas, la reprise ne pourra être réussie, et donc durable, que si l’ensemble des citoyens se responsabilisent, individuellement et collectivement, pour l’application de ces consignes. »
Cette date de reprise est un moment tant attendu par les 31 000 pêcheurs du département, trépignant de remettre les pieds au bord de l’eau, de prendre le grand air et bien sûr d’attraper du poisson. La navigation (bateau, float tube ou kayak) est autorisée sur l’ensemble du département, excepté sur la partie aval de la Loire entre Bouchemaine et Nantes (balisage par les Voies Navigables de France jusqu’au 29 mai).
La grande force du département est qu’il dispose d’un réseau hydrographique conséquent offrant un terrain de jeu important pour ses adhérents : fleuve royal, petites ou grandes rivières, lacs, plans d’eau, ... il y en a pour tous les goûts ! A chacun sa stratégie pour tenter de pêcher les différentes espèces de carnassiers présentes dans le Maine et Loire : brochet, sandre, black-bass, silure, perche, aspe, etc. Aux 4 coins du département, le pêcheur trouvera son bonheur à coup sûr !

La pêche du brochet ouverte depuis le 25 avril mais retardée...

L’ouverture de la pêche du brochet avait pour tradition d’être fixée au 1er mai, mais il a été demandé de changer cette date au niveau national, en la fixant au dernier weekend d’avril afin que les pêcheurs puissent bénéficier d’un weekend complet pour pratiquer leur loisir. Prévue initialement à la date de 25 avril 2020, l’ouverture de la pêche du brochet n’a pas pu se faire en raison des mesures de confinement. Grand moment de l’année, cette date est attendue par de nombreux pêcheurs, impatients de retrouver les bords des cours d’eau. Le brochet est une espèce très prisée du fait de sa combativité et de sa difficulté à le capturer. En fonction des envies de chaque pêcheur, ils pourront s’adonner aux techniques de pêche de leur choix : pêche aux vifs ou aux leurres (plastiques, souples ou durs). Cette dernière est aujourd’hui une pratique très en vogue notamment auprès du jeune public.

Le 16 mai, c’est l’ouverture de la pêche du sandre

Le sandre est également un poisson très recherché par les pêcheurs. Bien implanté dans le département, c’est une espèce qui n’est pas facile à capturer. Discret et méfiant, il nécessite beaucoup de finesse de la part des pêcheurs pour l’attraper.
Traditionnellement, l’ouverture de la pêche du sandre se déroulait en même temps que celle du brochet. Mais le fait d’avancer la date d’ouverture du brochet au dernier samedi d’avril (le 25 avril) posait un souci... Le sandre entre dans sa période de reproduction entre les mois d’avril à fin mai. Il faut savoir que le sandre est vulnérable durant cette période et qu’il est facile de le capturer. En efffet, le mâle protège son nid et le défend en attaquant tous les proies menaçantes. Un poisson pêché sur un nid, c’est quasi-assuré que la reproduction de l’année sera perdue.
Une réflexion a donc été menée par la Fédération pour faire évoluer cette date d’ouverture afin de laisser le sandre se reproduire tranquillement. Plusieurs solutions ont été proposées au vote aux associations agrées lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la Fédération et le choix d’ouvrir la pêche du sandre du 3ème samedi de mai a été retenue. Ensuite, une commission technique réunissant plusieurs acteurs du monde de la pêche, dont les services de l’Etat (Direction Départementale des Territoires et Office Française de la Biodiversité), a du statuer sur cette demande avant qu’elle soit validée par arrêté préfectoral. Les pêcheurs pourront tenter de pêcher ce poisson à partir du samedi 16 mai. Plusieurs techniques sont possibles : avec des appâts naturels (poissons morts ou vivants) ou à l’aide leurres (souples, métalliques ou durs).
Depuis quelques années, le sandre reste présent dans nos cours d’eau avec des captures régulières signalées. Parmi ces dernières, quelques gros poissons qui font rêver tout pêcheur...

Quelques chiffres en Maine-et-Loire
- 31 000 pêcheurs
- 38 associations de pêche Agrées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA)
- 1 association de pêcheurs amateurs aux engins (ADAPAEF)
- 2 300 km de rivières
- 500 hectares de plans d’eau
- 49 espèces de poissons recensées




Article du 12 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI