Saumur, écoles publiques. La cloche a sonné pour 640 élèves en maternelle et primaire. J2

Après les services techniques et la Maison de l'enfance ce lundi 11 mai (relire), nouvelle journée marathon ce mardi 12 mai pour le Maire de Saumur : rentrée à l'école Louis Pergaud à St Lambert des Levées et visite de la cantine à l'école Charles Perrault au Chemin Vert.

A l'école Louis Pergaud ce matin, alors que ce n'est pas obligatoire, des élèves portaient des masques aussi.


À Saumur, à la différence du privé (notre article d'hier), le choix de la municipalité a été de rouvrir toutes les classes des écoles maternelles et primaires publiques, cela étant pour les parents qui le souhaitent (et sur inscriptions préalables) et en respectant les distances de sécurité dans les classes. Cela qui équivaut à ne recevoir que 50% des élèves par classe (soit 10 à 15 élèves), pendant que les autres sont pris en charge par des animateurs salariés de la ville, et ce 1 jour sur 2. Pour ce qui est des récréations, c'est également une rotation, afin qu'il n'y ait pas plus de 10 à 15 écoliers sur les cours. Ainsi en cette journée de reprise, sur les 1 382 élèves inscrits en maternelle et primaire sur les 13 écoles de la Ville de Saumur (Saumur et communes déléguées), 643 étaient inscrits pour revenir en ce mardi 12 mai, soit environ 1/3. Ainsi, pour le moment, pas besoin d'avoir recours aux animateurs, "du moins pour cette première journée", précise Véronique Pelletier, responsable du service enfance jeunesse de la ville. "Mais cela va certainement évoluer d'ici à la fin de la semaine et en début de semaine prochaine.".

Écoles Louis Pergaud et Coccinelle : 65 écoliers présents

Ce mardi matin, dès 7h30, le maire de Saumur était à l'école primaire Louis Pergaud jumelée avec la maternelle La Coccinelle. Sur un effectif de 64 élèves en maternelle, 32 étaient inscrits pour cette reprise et sur les 92 en primaire, 33 étaient inscrits. Et pour Héléna, 7 ans et présente dès 7h30 en garderie et dont les deux parents travaillent, un vrai bonheur : « Je suis bien contente de revenir à l'école. En plus maman a pu retourner au boulot. » Même chose pour Maélya, 4 ans, dont les deux parents ont également repris le travail. Et après avoir laissé les parents sur la pas de la porte, première consigne des maîtresses en entrant dans la cour d'école avant de se diriger vers les classes : passer par la case WC pour se laver les mains, en respectant les distances marquées au sol et sous la surveillance d'une autre maîtresse.
Le tout dans une ambiance très joviale, les enfants ayant été préalablement avisés par les parents et paraissant tous ravis de se retrouver. « Moi je suis content de retrouver mes copains, même s'ils ne sont pas tous là et ma maîtresse », lance Corentin , 10 ans. « En plus, c'est drôle, on doit suivre ce qui est marqué par terre, c'est comme un jeu. » Pour la directrice de l'école primaire Claudie Huberteau, un peu d'appréhension : « J'ai un peu peur de cette reprise, non pas sur le plan sanitaire, mais c'est quand même une rentrée très chamboulée avec peu d'élèves dans les classes et en plus des maîtresses masquées, c'est quand même anxiogène pour les enfants ! » Pour Sandrine Parent, maîtresse des CE2-CM1 qui accueillent 11 des 26 écoliers, « le but ultime c'est de faire en sorte que les enfants ne changent pas leur vision de l'école. Personnellement, j'appelle cette journée le jour zéro en termes de travail. »

Cantine de l'école Charles Perrault : repas froids pour tout le monde

À l’école Charles Perrault, au Chemin vert, la situation est relativement simple à gérer grâce à la superficie du bâtiment et du nombre d’élèves présents. En effet, pour ce premier jour de classe, une petite quarantaine d’élèves était présente sur les 110 que compte normalement l’école. Comme partout tout est organisé pour que tout se déroule au mieux, fléchage au sol, répartition en petits groupes… Quand sonne l’heure d’aller manger, tout se passe bien. Ce sont environ 20 enfants répartis en deux services de 10 qui sont restés sur place pour le repas du midi. « Cela nous change des 80 que nous recevons d’habitude », explique une encadrante. Ce qui change aussi, c’est le menu. Ce midi, salade de betteraves, taboulé, rôti de dinde et crème vanille pour le dessert. « C’est un peu moins bon qu’à la maison », lance un enfant. Ce qui n’empêchera pas ses camarades de demander une deuxième part. La situation dans les cantines scolaires de la ville sera similaire pour les deux prochaines semaines à venir. « Nous verrons ensuite comment nous ferons évoluer les choses en fonction des directives gouvernementales et de l’évolution des effectifs », précise Jackie Goulet. Et d’ajouter : « Pour le moment, nous fonctionnons comme ça et cela semble efficace. A la différence d'autres écoles, nous ne demandons pas aux parents de donner un pique-nique à leurs enfants scolarisées, nous l'assumons." Et même s'il s'agit d'un repas froid, celui-ci est très complet. Côté organisation, Jackie Goulet explique : "Nous avons réparti le personnel : pendant que certains s’occupent du repas, d’autres se chargent de désinfecter les locaux. Nous avons réorganisé les plannings en conservant le même temps de travail. » Sur l'ensemble des écoles publiques saumuroises, 475 repas ont été servis contre 1 100 habituellement.


Article du 12 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI