Chinonais. Des masques inefficaces distribués par la communauté de communes ?

La Communauté de communes Chinon Vienne et Loire a commandé et distribué de nombreux masques. Problème, ces masques ne répondraient pas aux normes AFNOR. Une vive contestation s'est alors fait entendre sur les réseaux sociaux.


Depuis quelques jours, une grogne se fait entendre sur internet et notamment sur les réseaux sociaux. L’objet du mécontentement, des masques en tissu. Les habitants du Chinonais reprochent aux élus, notamment à la mairie de Chinon, d’avoir distribué à la population des masques qui ne répondraient pas aux normales Afnor et donc qui ne protégeraient pas efficacement contre la propagation du Covid-19. De nombreux habitants et internautes se plaignent de la finesse du tissu et de la couture verticale au niveau du nez et de la bouche, pouvant ainsi laisser passer des particules et projections.

Raison économique ?

Ce sont 26 000 masques qui ont été commandés à l’entreprise 3D TP pour équiper les 19 communes de la communauté de communes Chinon Vienne et Loire. Selon nos confrères de la Nouvelle République, l’entreprise fabrique deux masques différents, des standards et d’autres répondant aux normes AFNOR. Entre ces deux modèles, une différence d’un euro passant ainsi de 1,58 euro pour le standard à 2,58 euros pour le second. La communauté de communes aurait ainsi réalisé une importante économie. Une économie qui ne semble pas vraiment passer chez les habitants étonnés que l’on puisse distribuer des masques jugés moins efficaces. Contactée par la rédaction, la communauté de communes n'a pas souhaité communiquer sur le sujet.

"Une protection supplémentaire" pour Avoine


De son côté la mairie d'Avoine a également reçu quelques remarques concernant la qualité des masques. Après avoir été questionnée par une internaute la mairie d'Avoine a répondu : " En matière de masques la demande est bien supérieure à l'offre comme vous pouvez vous en douter... Nous avons réussi à trouver avec beaucoup de difficultés un fournisseur qui nous a fait cette première livraison pour que nous puissions les distribuer avant la date du déconfinement.Sachant que d'autres tentatives de commande voient leur date de livraison repoussée chaque semaine. En ce qui concerne les masques que nous avons livrés, ils correspondent aux normes AFNOR mais ne sont pas certifiés par l'AFNOR, il en est de même pour les masques acquis par la CCCVL. Ces masques répondent à l'exigence de renforcer les gestes barrières. A aucun moment ils ne se substituent aux masques médicaux qui doivent être en priorité utilisés par les personnels de santé et les populations exposées. Ils n’exonèrent pas des gestes barrières. C’est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu’elles se déplacent ou travaillent."

Ce qu'en dit l'AFNOR

AFNOR a élaboré une spécification permettant de guider la fabrication de masques publics. Le respect de l’AFNOR Spec S76-001 n’est pas obligatoire mais est un moyen privilégié pour produire des masques conformes au cadre. Les entreprises qui fabriquent des masques en tissu peuvent s’appuyer sur le document AFNOR Spec – Masques barrières et le mentionner sur votre masque, son emballage ou sa notice, avec la mention « Masque barrière AFNOR SPEC S76-001 ». Il faut ensuite suivre le cadre du dispositif géré par l’Etat : des laboratoires recensés par l’Etat réaliseront des tests sur les masques, afin d’avoir la confirmation qu'ils apportent bien le niveau de performance attendu. D’autres modèles de masques préexistaient au modèle de masque barrière. Tous les masques en tissus contribuent à améliorer la protection des personnes qui respectent les gestes barrières. Il convient néanmoins d’être vigilant aux modèles comportant une ou plusieurs coutures verticales, le long du nez, de la bouche et du menton. Cette solution n’a pas été retenue par les experts lors de la rédaction de l’Afnor Spec (risque de fuite par la couture). AFNOR ne réalise pas d’homologation ni de tests en propre et ne propose pas aujourd’hui de certification de produit.

Il existe deux catégories de masques :
- Les masques dits de catégorie 1 pour les personnes exposées au public dans le cadre de leur travail, comme le sont les postiers, livreurs, agents d’accueil. Ces masques en tissu filtrent plus de 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns.
- Les masques dits de catégorie 2 pour les personnes ayant des contacts occasionnels, c’est-à-dire la totalité de la population qui respecte par ailleurs les gestes barrières et la distanciation sociale. Ces masques filtrent 70% des particules de 3 microns.

Les réactions des internautes :



Pour d'autres, ces masques sont mieux que rien :




Article du 15 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de martine galland 15/05/2020 18:51:39

J'ai reçu un masque de la mairie de Chinon, j’étouffe lorsque je le porte. J'en ai commandé d'autres en France, ils sont de bonne qualité et très léger à porter. Encore une fois le maire de Chinon n'a pas su prendre sa responsabilité en nous donnant des masques qui ne servent à rien.



Commentaire de JACQUES MATHUREL 15/05/2020 21:49:07

Ceux donner par la mairie de Saumur ne sont pas mieux, fait avec des chutes de tabliers et trop petit, encore de l'argent publique gaspiller pour rien, merci qui? Jackie et Michel..................



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI