Maine-et-Loire. Reprise progressive, tests, aides : Le plan de déconfinement de la préfecture

Ce lundi 11 mai 2020, le préfet de Maine-et-Loire, René Bidal, a fait un point sur la situation au lendemain de deux mois de confinement avec Isabelle Monnier à ses côtés, directrice de la délégation territoriale de l’Agence Régionale de Santé (ARS).


La vie reprend petit à petit son cours bien que des mesures sanitaires soient appliquées partout pour limiter la propagation du virus encore bien présent. « Le déconfinement est un équilibre entre la sécurité sanitaire et la reprise de la vie quotidienne ainsi trois facteurs sont étudiés quotidiennement pour en définir les modalités : le taux de nouveaux cas dans la population sur une période de 7 jours, les capacités hospitalières en réanimation et le système local de tests et de détection des cas contacts », souligne la préfecture. Le préfet a expliqué ne pas vouloir freiner les initiatives et ne pas vouloir interdire les réouvertures. Selon lui, "à partir du moment où les règles et les mesures sanitaires sont respectées, il n’y a pas de raison de refuser l’ouverture des sites". Ainsi les parcs et jardins, lieux culturels de proximité ou encore les lacs sont désormais ouverts, à l’image du Château de Saumur qui a pu rouvrir ses portes au public ce mercredi 13 mai en respectant certaines règles (lire notre article par ailleurs).

Tester jusqu’à 1 000 personnes chaque jour

"Le virus est bien évidemment toujours présent, il s’agit désormais d’avoir la capacité de tester et d’isoler au plus vite les personnes contagieuses", selon Isabelle Monnier. Pour cela, l’ARS compte s’appuyer sur des tests et sur sa capacité à en effectuer un maximum. Elle affirme que "1 000 tests peuvent être effectués chaque jour." Les tests sont effectués sur prescription médicale, pour les personnes présentant des symptômes de la maladie, qui ont contacté leur médecin de ville (par téléphone) ou un des 28 centres Coville du département. Ils sont ensuite prescrits aux personnes « contact » qui auront été identifiées. Pour limiter la propagation, la préfecture possède un stock de 300 000 masques chirurgicaux. Ce stock servira en priorité aux agents des services de l’État, mais également aux collectivités qui se trouveraient en rupture. René Bidal a également précisé que "chaque sous-préfecture était équipée d’un stock à destination des mairies qui peuvent les distribuer aux publics les plus fragiles."

Un point sur les aides économiques

Si cette crise sanitaire est avant tout un enjeu de santé, elle a également des répercussions économiques et de nombreuses entreprises ont pâti de la situation. Le préfet a précisé qu’en Maine-et-Loire, "ce sont plus de 54 000 salariés qui ont été en chômage partiel pour plus 9 160 structures. Cela représente 23 millions d’euros versés par l’État". Concernant le report des charges sociales, la préfecture indique que "le montant s’élève à 130 millions d’euros sur le département, concernant le report des charges fiscales, il s’élève à 20 millions d’euros et a été accordé à 1 000 dossiers." Dernière aide, "22 millions ont été accordés dans le cadre du fonds de solidarité à 16 200 dossiers." Désormais les commerces et entreprises rouvrent petit à petit, toutefois, cinémas, salles de spectacles, salles de réception, les bars et les restaurants restent fermés.

Infos pratiques : Retrouvez toutes les informations sur le plan de déconfinement en Maine-et-Loire sur le site internet de la préfecture.


Article du 13 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI