Maine-et-Loire. Une rentrée des collégiens dans le respect des règles sanitaires

Une partie des collégiens de Maine-et-Loire retrouvera le chemin des cours à partir du lundi 18 mai. Pour assurer une rentrée en toute sécurité, élèves, enseignants, personnels et agents devront respecter un protocole sanitaire des plus strictes.

Christian Gillet, président du département (à droite) était en visite au collège Jean Zay à Montreuil-Juigné avant la rentrée du 18 mai.


La rentrée des écoliers se faisait pour la plupart cette semaine, celle des collégiens de Maine-et-Loire aura lieu le lundi 18 mai. Elle sera réservée aux élèves de 6e et de 5e. La rentrée des 4e et 3e n’est toujours pas définie, la direction académique attendant encore les directives gouvernementales à ce sujet. Le Département espère de son côté « une reprise au plus tôt en fin de mois ». Une reprise qui n’est possible que par l’application d’un protocole sanitaire très strict. Déployé au cours de ces derniers jours en collaboration étroite entre les services du Département et de l’Éducation nationale, il vise à limiter les risques de propagation du Covid-19. Particularité en Anjou, les élèves seront dotés, à l’initiative du Département et financées par celui-ci, de visières de protection en plus des masques (deux par jour et par élève). Ainsi, le département acheté 50 000 visières de protection à l’entreprise Jean Bal Thermoformage située à Longué-Jumelles (1), pour un coût de 110 000€, afin d’équiper les élèves, ainsi que l’ensemble des personnels enseignants et non enseignants du public comme du privé. Chaque visière est nominative, les collégiens devront les la lever à chaque fin de cours. Enfin, comme pour les écoles, les élèves seront distanciés dans les classes et des sens de circulation ont été créés.

Restauration globalement assurée

Pour la restauration, la plupart des collèges assurent le service. « Seuls deux sites, à Chalonnes-sur-Loire et Angers, sur les 50 établissements publics du département n’assurent pas le service de restauration », indique le département. Durant ce temps de pause, les élèves devront respecter les distances de sécurité et respecter les gestes barrières. Le temps de restauration limitera au maximum les files d'attente et les croisements de groupes d'élèves. Les temps de passage, la circulation, la distribution des repas. Dans la salle de restauration, les tables ont été disposées de manière à ce que chaque élève mande seul. La gestion des matériels collectifs (plateaux, couverts, brocs d’eau...) sera adaptée pour limiter les contacts. Les personnels porteront un masque et se laveront les mains entre chaque contact. Bien évidemment les tables seront désinfectées après chaque service par les agents par vapeur, tout comme l’ensemble des locaux. Les établissements qui n’étaient pas encore dotés en nettoyeurs l’ont été pour le déconfinement et les agents d’entretien spécialement formés. Le Département a ainsi fait l’acquisition d’une vingtaine d’équipements supplémentaires, pour un montant de près de 50 000€. Des consignes régulièrement répétées par les enseignants et personnels d’éducation. Ces mesures peuvent sembler compliquées à gérer à mettre en place, mais s'avèrent pourtant nécessaires.

Une récréation plus calme


En ce qui concerne les intercours et la circulation hors temps de classe dans les bâtiments, les déplacements des élèves devront être limités au strict nécessaire, organisés et encadrés. Il est recommandé également de privilégier le déplacement des professeurs plutôt que celui des élèves. Les récréations seront organisées par groupes de classes, en tenant compte des recommandations relatives à la distanciation et aux gestes barrière. Les jeux de contact et de ballon seront proscrits, l’utilisation des bancs neutralisée.

(1) Notre portrait d'entreprise du 25/04/2019


Article du 14 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Mermoz 15/05/2020 14:54:06

Quel bel exemple ce président de région avec son masque sur la tête....INCROYABLE



Commentaire de Antoine 15/05/2020 15:27:16

Réponse à Mermoz : d'une ce n'est pas le président de région mais du département et de deux, il n'a pas son masque sur la tête, il porte une visière ! A bon entendeur, salut



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI