Campagne 2020 de déclaration de revenus 2019 : Le point et les changements

La campagne d’impôt sur les revenus a démarré le 20 avril dernier, avec presque 15 jours de retard compte tenu de la crise sanitaire du Coronavirus. Au regard des questions soulevées par les usagers depuis cette date, il importe de rappeler trois messages clé : le calendrier, l’accueil et les déclarations.


1. Le calendrier : changement des dates limites

Les dates limites de dépôt des déclarations ont été repoussées suite au confinement. Il ne faut donc pas tenir compte de la date de mi-mai inscrite sur les déclarations papier qui ont été envoyées.
On rappelle que ces dates limites sont fixées, pour le département :
- au 8 juin 2020, pour la déclaration par internet ;
- au 12 juin 2020, pour la déclaration papier.

2. L’accueil

Cette année compte tenu de la pandémie il n’est pas possible d’organiser un accueil physique massif, même en période de déconfinement.
Il est donc essentiel de recourir à l’appel téléphonique pour les contribuables qui ne peuvent pas utiliser l’espace particulier du site impots.gouv.fr
Le numéro d’appel peut être soit le numéro national du Centre de Contact 0809 401 401, soit le numéro des services des impôts des particuliers (SIP) du ressort dont dépend le contribuable, cf point 4 ci-après.
Pendant la crise sanitaire, les services de la DGFIP (direction générale des Finances publiques) ne reçoivent pas de public, mais répondent à toutes les questions par téléphone ou messagerie (accessible depuis son compte fiscal). Il est possible d’obtenir un rendez-vous téléphonique (espace contact de son compte fiscal). En cas de difficulté particulièrement importante et exceptionnelle, qui ne pourrait être résolue par téléphone, un rendez-vous spécifique pourra être proposé à la suite d’un point téléphonique ou d’un rendez-vous téléphonique avec son service des impôts.

3. Les déclarations

On peut souligner tout d’abord qu’au 14 mai nous avons atteint dans le département 100 000 télédéclarations. Il y en avait eu 281 230 fin juin 2019 sur 436 000 foyers fiscaux.
Deux choses importantes à rappeler :
- La déclaration papier
Tous les contribuables qui ont déclaré par internet l’année dernière ne reçoivent plus de déclaration papier (70 % des usagers). Ils doivent aller directement sur leur compte fiscal en ligne.
- La déclaration automatique
Les deux tiers des usagers sont également susceptibles de bénéficier du nouveau dispositif de déclaration automatique : qu’ils reçoivent une déclaration papier ou qu’ils déclarent sur internet, l’information a été portée à leur connaissance par courrier ou courriel.
Dans ce cas, ils n’ont aucune modification à opérer, ils n’ont rien à faire (ni déclaration papier, ni déclaration sur internet).
Sinon, soit que le contribuable veuille modifier la déclaration pré-remplie, soit qu’il ait à faire valoir d’autres revenus (par exemple revenus fonciers) ou bien des demandes de réductions ou crédits d’impôts (dons par exemple), le contribuable doit renvoyer sa déclaration dûment modifiée qu’il peut télécharger ainsi que les déclarations annexes qui lui manquent sur impots.gouv.fr à l’adresse internet suivante : https://www.impots.gouv.fr/portail/formulaire/204... , ou les demander par téléphone aux services des impôts qui lui fera parvenir par courrier.

4 - Annexe : les services à contacter

- Internet sur le portail fiscal : www.impots.gouv.fr pour s’informer, calculer l’impôt, télécharger les déclarations, vérifier sa déclaration automatique ou déclarer en ligne ses revenus.
- Centre de Contact : 0 809 401 401 (appel gratuit hors coût d'interconnexion éventuel de votre opérateur) ouverts de 8h30 à 19h du lundi au vendredi, certaines soirées jusqu'à 22h et certains samedis.
- Les services des impôts des particuliers du département : on peut les contacter par téléphone de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h.




Article du 15 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Superdeg 15/05/2020 17:19:09

C'est quoi les impôts? Dans le Maine et Loire 54% des gens n'en paient pas



Commentaire de brugiere jean 16/05/2020 13:14:56

rappelons que nous sommes des otages dans leur république, née dans les meurtres innombrables et en tout genre de la dite révolution: noyades quillotine fusillades exterminations homme femme enfants vieillard.s que cette engeance s\'est propagée jusqu\'à nos jours. que la France reste un pays de violence de jalousie du voisin, en un mot imprégnée de socialisme. Que cela se paie: un pays ruiné depuis longtemps, incapable en 2 mois, d\'avoir des masques, des ministres qui mentent et se contredisent. une élection où les 2/3 des votants ne sont pas venus...etc



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI