Biodiversité. La LPO Anjou s'inquiète de l'impact de nos reprises d'activités sur la faune sauvage

Dans la perspective du déconfinement qui vient de débuter, comme toutes les têtes de réseau de la protection de la nature en France, la LPO Anjou alerte sur les impacts de notre reprise d'activités.

Famille de sternes naines.


En effet, avec l’arrêt durant huit semaines de la fréquentation humaine sur les bords de rivières et en forêts, comme dans la plupart des chemins de nos campagnes, la biodiversité s’est fait la part belle, notamment les oiseaux qui ont fait leur nid dans des territoires calmes et silencieux. Le printemps n’attend pas et le cycle de la nature nous rappelle qu’en notre absence les espèces occupent les espaces appropriés pour assurer leur reproduction. Les bancs de sable de Loire, comme beaucoup d’autres zones laissées tranquilles n’ont pas échappé à cette règle et ce n’est pas sans conséquence.

Changement des habitudes

Depuis la mi-mars la plupart des espèces se sont installées à la fois sur leurs zones habituelles mais aussi sur ces nouveaux territoires laissés disponibles, ont construit leur nid souvent à même le sol. La couvaison des œufs qui ressemblent à des galets est en cours et une première nichée voire parfois une seconde auront lieu jusqu’au 15 juillet. C’est d’ailleurs pour ce motif que des arrêtés préfectoraux interdisent depuis plusieurs années l’accès aux grèves et îlots de Loire équipés de panneaux entre le 1er avril et le 15 août. En s’installant sur des zones habituellement fréquentées par le public pour se promener et pour des activités sportives, récréatives ou de baignades, des espèces vulnérables se sont mises en danger. En période de déconfinement, lorsque les accès seront autorisés de nouveau, l’appel de la nature et des espaces naturels devrait nous mener inexorablement vers les rivages et les sentiers des campagnes et des forêts. « L’année 2020 qui semblait exceptionnelle pour la reproduction pourrait s’avérer catastrophique : œufs écrasés, nichées piétinées, poussins séparés de leurs parents, voire dévorés par les chiens non tenus en laisse », s’inquiète la LPO Anjou.

Quelques précautions

La LPO Anjou en appelle à la vigilance et à la plus grande attention du public. « Attention où vous mettez les pieds. Tenez vos chiens en laisse afin que tous ces nids, poussins et autres jeunes animaux ne soient pas les victimes collatérales du Covid 19. Afin d’éviter une hécatombe, nous en appelons à la responsabilité de chacun pour redoubler de précautions :
- Évitez au maximum de fréquenter les hauts de plage et les dunes de sable et soyez attentifs à la présence d’espèces que vous pourriez déranger. Respectez les dispositifs de protection mis en place pour les protéger.
- Restez sur les sentiers balisés en forêt, en montagne et sur le littoral, et tenez les chiens en laisse.
- Levez le pied au volant et demeurez vigilants quant à la présence d’animaux sur les routes.
- Laissez une partie de vos espaces verts s’ensauvager en retardant la tonte des pelouses et la taille des végétaux, en particulier les haies et les arbres qui abritent une grande biodiversité.
- En cas de découverte d’un animal sauvage blessé ou vulnérable, prenez conseil auprès de spécialistes afin de ne pas commettre d’erreur fatale en tentant d’intervenir. »


Article du 16 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI