Crise sanitaire : l’État aux côtés des plus vulnérables

Pour faire face aux effets de la crise du COVID-19 qui impacte notre pays, le Gouvernement a mis en place des mesures d’accompagnement en faveur des populations les plus vulnérables, notamment une distribution de masques. Le communiqué de la Préfecture de Maine-et-Loire.


L'Etat a ainsi engagé une politique massive d’achat de masques de protection pour accroître la distribution sur le territoire national, et particulièrement à destination des publics en situation de vulnérabilité sociale, accueillis dans des hébergements financés par l’Etat. 85 000 masques chirurgicaux des stocks d’État ont été mis à disposition de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale entre le 7 et le 14 mai, qui s’est chargée, en lien avec la Caisse d’allocations familiales, le Conseil Départemental, les CCASS et les opérateurs sociaux du département, d’en assurer la distribution à ceux qui en avaient le plus besoin. La quantité attribuée correspond aux besoins estimés sur plusieurs semaines des quelque 2 400 personnes en situation de précarité bénéficiant d’une place d’hébergement.
Des actions de prévention ont également été menées à destination des occupants des campements illicites, accompagnées d’une distribution de 10 000 masques et de 25 litres de gel hydroalcoolique fourni par la Protection Civile, en lien avec elle, le Samu social et l'association Aptira (pour la traduction). 23 000 masques ont été réservés aux communes ayant exprimé des besoins pour ces mêmes publics fragiles ou isolés qui sont suivis par leur Centre Communal d’Action Sociale. 5 622 masques textiles seront livrés aux personnes bénéficiant de logement adapté à partir d’aujourd’hui.
Parallèlement, en association avec le Conseil Départemental, pour la distribution, une dotation de masque en tissu est également prévue pour les assistantes maternelles qui en exprimeraient le
besoin.


Article du 19 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI