Fontevraud. Le 2e régiment de dragons bientôt en manque de sous-officiers ?

C'est la crainte qu'a exprimé le colonel Gaëtan Boireau, commandant du camp de Fontevraud lors de la venue de la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, jeudi 28 mai dernier (relire notre article).

Le colonel Gaëtan Boireau a fait part de ses inquiétudes à la secrétaire d'Etat, Geneviève Darrieussecq.


Le deuxième régiment de dragons (2e RD), basé à Fontevraud-L’Abbaye, est une des unités les plus reconnues en Europe dans le traitement des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC). Ses escadrons opèrent sur l’ensemble de la planète en soutien aux forces armées déployées. Ils ont eu un rôle primordial dans la lutte contre la propagation du Covid-19 en France (notre article d'hier). Des missions généralement « secrètes, confidentielles ou discrètes », comme le décrit le colonel Gaëtan Boireau, chef de commandement du régiment. « Nos équipes sont régulièrement envoyées à travers le monde sur des missions diverses et originales », explique le colonel.

Réussir à fidéliser

Pourtant, comme dans tous les corps de l’Armée de terre, le 2e RD peine à s’équilibrer en termes de ressources humaines. « Nous sommes confrontés à un problème de fidélisation. Nous avons de jeunes soldats qui ne restent pas assez longtemps dans notre unité. Pas assez pour avoir des sous-officiers, essentiels sur le terrain. Ce sont eux qui prennent les décisions et qui font le gros du travail. Or, une majorité de nos sous-officiers arrivent à l'âge de la retraite et il faudra bien les remplacer », indique le colonel Boireau. Selon lui, ce n’est pas un problème inhérent à l’armée, mais une évolution de la société : « Les gens ne gardent plus le même travail toute leur vie, ils changent plusieurs fois. C’est le même problème dans nos rangs. »

Concurrence du secteur privé

Le 2e RD fait également face à une concurrence émanant du secteur privé. « Nous sommes composés de personnes venant de l’armée et qui se forment ensuite, mais aussi de personnes diplômées, des laborantins qui nous rejoignent. Ce sont sur ces derniers où nous nous retrouvons en concurrence », souligne-t-il. Pour le camp de Fontevraud, c’est la centrale nucléaire de Chinon qui drague une bonne partie des potentiels candidats. « On a aussi observé une augmentation du secteur privé dans la décontamination et désinfection avec l’incident de l’usine de Lubrisol. »

Un cadre accueillant

Pourtant le colonel, qui laissera sa place au mois de juillet au Lieutenant-colonel Thierry Pern, reste confiant. « L’avantage que nous avons ici à Fontevraud, c’est le cadre. Nous sommes au cœur de la verdure, dans une région agréable et accueillante. La douceur angevine n’est pas qu’une légende. » Il explique également que les épouses et époux des militaires trouvent également assez facilement un emploi : « Beaucoup travaillent dans des entreprises locales, notamment au Center Parcs près de Loudun. » Le point noir, "les postes pour les femmes cadres sont beaucoup plus rares".


Article du 03 juin 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Richard Féline 03/06/2020 19:48:55

Sous la présidence de J.Chirac, l'armée a évolué vers une armée de métier avec l'apparition de la journée d'appel à la préparation à la défense et les concours de sous-officiers à partir d'un bac+2. A cette époque, une personne admise au concours pouvait s'engager sur 4*5ans et aurait été en retraite standard en 2018/2020. Ces concours spécifiques de sous-officiers ne prétendaient pas à une évolution systématique. Ainsi le rêve de devenir colonel ou général était écarté. Question d'humilité et d'honnêteté. L'évolution de l'aéronautique et du numérique élargit les critères de recrutement et



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI