Saumur. La canonisation du Bienheureux Charles de Foucaud en détail

Le religieux français et célèbre ermite du désert, le Bienheureux Charles de Foucaud, mort au début du 20e siècle dans le Sahara algérien, sera bientôt canonisé, grâce au 2è miracle survenu en 2016 à Saumur (notre article du 28/05 dernier). Retour sur l'accident "miraculeux".

François Asselin et le père Vincent Artarit


Le Pape François a “autorisé mardi la publication de huit décrets reconnaissant plusieurs miracles et martyres”, rapporte le bureau de presse du Vatican ce mercredi 27 mai. Il a ainsi reconnu l’attribution à Charles de Foucaud, mort en 1916 à Tamanrasset (Algérie), un deuxième miracle, ouvrant la voie à sa canonisation prochaine. Ce miracle a été reconnu suite à la chute d'un jeune ouvrier charpentier sur le chantier de restauration de la chapelle de l'institution Saint-Louis de Saumur.

Un premier miracle en Italie en 1985

Pour qu'il y ait canonisation, il faut qu'il y ait 2 miracles, un premier pour la béatification et un second pour une canonisation. Ainsi, c'est en 1984 qu'un premier miracle a béatifié le vénérable Charles de Foucaud, devenu dès lors Bienheureux, sous l'ère du pape Jean-Paul II. Une femme italienne de 60 ans atteinte d'un cancer des os a été guérie. Ce premier événement qualifié de miraculeux a été intercédé à Charles de Foucaud.

Le deuxième miracle saumurois de 2016

Une canonisation qui fait suite à la reconnaissance d’un deuxième miracle : celui-ci s'est déroulé à Saumur en 2016 à Saumur et l’intercession lui a été attribuée. Vincent Artarit, curé de la paroisse saumuroise éponyme depuis 2012 explique : « Il s'agit d'un événement qui a eu lieu l'année du centenaire de la mort du Bienheureux Charles de Foucaud, en 1916 et à l'issue de la neuvaine de la date anniversaire de celui qui a passé une petite partie de sa vie à Saumur, dans son école militaire. Un jeune ouvrier de l'entreprise thouarsaise Asselin, qui travaillait à la restauration de la voute de la chapelle du lycée St Louis de Saumur a fait une chute de plus de 15 mètres, s'empalant dans un banc en bois cassé." Et François Asselin, le PDG de l'entreprise, résidant à Saumur et membre de la paroisse de compléter : Quand j'ai appris cela, j'étais sur Paris avec mon épouse. On nous a dit que Charle (NDLR le jeune ouvrier de 21 ans) avait un bout de bois qui le transperçait de part en part au niveau de l'abdomen. Notre réflexion première a été, il n'y a qu'un miracle qui peut le sauver !" Comble de malchance, il n'a pu être transporté au CHU d'Angers en hélicoptère, le bout de bois ne lui permettant pas d'entrer dans l'appareil. C'est donc en ambulance qu'il y a été transporté. Il a tout de suite été opéré. "Nous avons demandé à notre paroisse de prier pour lui. Le lendemain matin, j'ai eu sa maman au téléphone me signifiant qu'il était sorti de la salle d'opération et qu'il se reposait dans sa chambre ! Trois jours après, il était tranquillement assis sur son lit et nous discutions. Au bout d'une semaine, il faisait les 100 pas dans sa chambre, ayant hâte de sortir. 2 mois plus tard, il était de retour au travail. J'ai été très brassé par cet événement et ai mis beaucoup de temps à me demander ce que j'allais en faire. En tant que catholique, je ne me sentais pas le droit de ne pas témoigner, bien évidemment avec l'accord de la famille et de la victime, qui était elle-même baptisée. Charle ne connaissait pas Charles de Foucaud, mais "si cela peut servir la cause, je veux bien aider, " m'a-t-il déclaré. C'est ainsi que nous avons écrit à Rome, au postulateur de la congrégation de la cause des saints, le père Ardura. Ce dernier est venu plusieurs fois à Saumur et l'évêque d'Angers a accepté d'ouvrir un procès pour instruire cette affaire de canonisation."

Une longue procédure

« Charle a été examiné par un certain nombre de médecins, tant en France qu'en Italie, de psychiatres à traumatologues, comme la procédure l'exige selon l'église.", a expliqué le père Artarit "Ils ont tous conclu à l'inexplicable de la vie de cet homme qui s'en ai sorti sans séquelle et l'ont lié à toute la vie spirituelle, l'année du centenaire de la paroisse Charles de Foucaud, avec tout ce que nous avions mis en place de prières depuis longtemps. Et bien, c'est cette corrélation de prières et de vie spirituelle qui a permis de reconnaître ce deuxième miracle attribué au Bienheureux Charles de Foucaud, après un verdict sans appel des cardinaux. C'est une issue que l'on n'aurait jamais imaginé au départ. Aujourd'hui, suite à cette annonce du Vatican, c'est toute la paroisse qui est dans l'allégresse. Cela étant dit, le pape s'est toujours montré très favorable à cette canonisation qu'il souhaitait, pour un personnage dont la spiritualité est reconnue et suivie par des centaines de milliers de chrétiens dans le monde".
Quant à la date officielle de canonisation, à savoir le jour où le pape présentera le portrait de Charles de Foucaud sur la place du Vatican, rien n'est encore connu. "Du fait de la pandémie actuelle, impensable de rassembler des milliers de fidèles à Rome", explique le curé saumurois. En toute état de cause "la famille de Charle et Charle lui-même sont très heureux de cette décision du Vatican et attendent avec impatience le jour où nous pourrons aller fêter cela à Rome", conclut François Asselin.
Pour le moment, impossible d'interviewer la victime : "Nous avons mis en place cette conférence de presse pour devancer toute sollicitation et protéger la famille et Charle lui-même, qui travaille toujours dans l'entreprise. Mais le moment viendra..." a tenu à préciser le chef d'entreprise.

(1) En savoir plus sur Charles de Foucaud


Article du 30 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de Né sous une bonne étoile 31/05/2020 12:18:05

Sans aucun doute ce jeune charpentier revient de loin et de plus il s'appelle Charle.



Commentaire de Mazeltoff 31/05/2020 12:57:44

Il aurait pu s'appeler Joseph :-) Longue vie à Charles et bonne Pentecôte à ceux qui la fêtent.



Commentaire de François-Marie Arouet 31/05/2020 13:27:20

En tout cas, c'est certainement plus miraculeux que la nomination de Juppé au Conseil constitutionnel et de Moscovici à la Cour des Comptes. Deux nominations déshonorantes pour une République qui a perdu ses repaires. Et bonne chance à Charle qui est désormais entré dans l'histoire alors que les deux incapables susnommés vont continuer à émarger au budget de l'Etat - c'est-à-dire, le nôtre - par la seule grâce du copinage politique. Espérons que le gamin, lui, sera encouragé désormais à être un citoyen exemplaire.



Commentaire de @François-Marie Arouet 31/05/2020 15:09:04

Que vient faire la politique dans cet article. Il faut vous détendre un peu...



Commentaire de Détails(le diable) 31/05/2020 16:21:18

Je ne connais pas les faits mais le miracle n'est pas plutôt que l'entreprise n'ai pas été mise en cause pour manquement à ses obligations de sécurité envers son salarié ?



Commentaire de Gédéon 31/05/2020 17:43:09

Otez-moi d'un doute. Ce jeune charpentier a bien reçu des soins de la part du corps médical...Non, parce que ce n'est pas précisé dans l'article.



Commentaire de !!! 31/05/2020 20:33:08

Pitoyable et hors sujet de ce pauvre François-Marie Arouet surement un disciple de caniveau de Superdeg



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI