Avoine. 4 mois d'arrêts et de maintenance pour une réacteur de la centrale nucléaire

Après avoir célébré les 30 ans de l’unité de production numéro 1 en 2013, de l’unité numéro 2 en 2016, de l’unité numéro 3 en 2020, c’est au tour de l’unité numéro 4 de la centrale nucléaire d'Avoine. Ainsi, samedi 30 mai 2020 à 2h30, l’unité de production numéro 4 a été déconnectée du réseau électrique dans le cadre de son programme de contrôle et de maintenance. C’est aussi la dernière visite décennale des 30 ans des sites 900 MW du parc nucléaire.


Tous les dix ans, chaque unité de production fait l’objet d’une visite approfondie de longue durée d’environ 4 mois appelée « visite décennale ». Comme pour tout arrêt d’unité de production programmé, une partie du combustible est renouvelée et un programme de contrôles et de maintenance approfondis dans les parties nucléaires et non nucléaires de l’installation est réalisé. Lors d’une visite décennale, des activités complémentaires sont effectuées consistant à :
- Apporter des modifications pour rehausser le niveau de sûreté.
- Rénover et moderniser l’installation dans un but de prolonger la durée d’exploitation au-delà des 40 ans.
- Réaliser des contrôles des différents composants requis tous les 10 ans par la réglementation. Ainsi trois examens réglementaires seront menés sur les principaux éléments garantissant la sûreté des installations. Il s’agit de réaliser une inspection approfondie des parois et soudures internes de la cuve du réacteur, l’épreuve hydraulique du circuit primaire principal et l’étanchéité et la résistance mécanique de l’enceinte du bâtiment réacteur.

Un chantier titanesque

Plus d’une centaine d’entreprises nationales et régionales seront au côté d’EDF pour mener à bien les 12 000 chantiers prévus représentant plus de 21 000 heures de robinetterie et 19 000 heures de contrôles et examens. 57 modifications seront intégrées dont la rénovation du réseau incendie dans la zone nucléaire, et les améliorations Post-Fukushima avec notamment le raccordement du diesel d’ultime secours. Les différents chantiers sont placés sous le signe de la sûreté nucléaire, de la sécurité des intervenants et de la qualité de réalisation des travaux sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Une visite décennale est une étape importante dans la vie d’une unité de production. La réussite de cette dernière permet à l’Autorité de sûreté nucléaire de statuer sur la poursuite de l’exploitation pour les 10 prochaines années, pour une production d’électricité en toute sûreté non émettrice de CO2.


Article du 02 juin 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI