Portrait d'entreprise. Carrefour Market à Distré : Vers plus de local

À la veille du confinement, début mars, Florian Lelu a repris l'enseigne Carrefour Market située sur la zone du champ Blanchard à Distré. Un pari risqué. Portrait d'entreprise et d'entrepreneur.


Carrefour Market à Distré n'est pas une franchise (location-gérance) comme les autres, mais une véritable PME qui emploie 50 personnes, donc un vrai acteur local (économique, associatif....). En date du 5 mars, Florian Lelu a racheté cette surface commerciale à la suite de Jean Charles Pichet, directeur de 2012 à 2020 « qui a fait un travail exceptionnel pour redresser le magasin ». Comme dans toute cession, le stock avait été baissé, Florian Lelu avait une dizaine de jours pour remplir puis attaquer. Mais voilà, au bout de ces 10 jours, le confinement est arrivé. « Tout s'est accéléré, déclare le jeune gérant. Je n'avais jamais connu une telle situation. Le lundi 16 mars a été l'équivalent d'un 24 décembre et demi alors que généralement le lundi est la plus faible journée de la semaine. Les premiers jours, nous avons plus que doublé notre activité ! Puis nous avons eu un flux régulier, parfois avec des pics de saturation. La complexité c'était surtout l'irrégularité des journées. Enfin, ce qui est positif, c'est qu'avec le déconfinement nous avons maintenu l'affluence. Globalement actuellement, nous sommes loin d'être les plus à plaindre au niveau du magasin, tant sur site qu'en drive. Nous avons adapté l'outil et avons embauché 2 personnes en CDD et augmenté les temps partiels. Nous maintenons ces choix jusqu'à fin juin, en attendant de voir comment évoluent les choses. Nous avons également eu la chance de n'avoir aucun salarié atteint du Covid, juste 3 personnes mises en quatorzaine, mais pas en même temps. Notre réactivité à mettre en place des plexis aux caisses dès le départ et de fournir des masques à tout le personnel n'y est sûrement pas pour rien.

"Une équipe soudée"

Et puis, gros enseignement et pas des moindrespour le jeune chef d'entreprise, "c'est l'implication indéfectible de mon équipe d'encadrement (photo ci-contre) et de l’ensemble des équipes du magasin : malgré les risques, étant dans l'inconnu au départ et naviguant à vue, elle est restée particulièrement soudée et très attachée à son outil de travail. Par contre, ce qui a pêché, c'est la station-service. Qui dit moins de voitures moins de mobilité dit de facto baisse de la vente de carburant. »

Des nouveautés et des surprises à venir

Et c'est sans complexe que dès la reprise, Florian Lelu et sa compagne, assistante de direction ont décidé de donner une nouvelle orientation à l'enseigne : « Je trouvais que l'enseigne manquait d'ADN local. Dès lors, que ce soit au niveau de fruits et légumes que de la viande, j'ai axé sur le circuit court, avec une trentaine de nouveaux producteurs locaux et de la viande de bœuf 100% made in Maine-et-Loire. Ce n'est pas toujours évident au regard de la chaîne d'achat et des contrôles alimentaires drastiques, mais quand on veut on peut. Par ailleurs, j'ai souhaité que nous revoyions la politique de promotions : nous avons apporté des nouveautés et du dynamisme, via une adaptation de la politique d'entreprise et une vraie approche collective.»

Florian Lelu, l'ADN du commerce pur et dur

À 31 ans, Florian Lelu est originaire de Tours. Il a suivi une formation de licence en management, en formation continue chez Auchan à St Cyr sur Loire (37). Sa licence en poche, il a intégré le groupe Carrefour dans le magasin Market de Tours (37). Il a ensuite été nommé manager dans le Carrefour Market d'Orléans Madeleine, puis, toujours à Orléans, celui de St Mesmin (45), magasins où il est resté 2 ans. À 23 ans, il quitte Orléans pour accepter le poste de chef du secteur au Super U de Loches (37). Il est ensuite débauché par son ancien directeur pour rejoindre la franchise Carrefour Market à Bléré (37), en tant que directeur salarié. Il y restera 5 ans. Il a ensuite été locataire gérant du Carrefour Market d'Alençon (61) pendant 2 ans et demi. Toujours ambitieux et très attaché au Val de Loire, alors âgé de 30 ans, il apprend que la gérance du magasin Carrefour Market de Saumur basé à Distré (49) se libère. En juin 2019, il se décide à franchir le cap et décide de devenir gérant d'une seconde PME locataire de la marque. « Malgré mon jeune âge, je peux compter sur une équipe solide et expérimentée de 50 personnes et suis secondé par ma compagne sur la partie administrative. »


Article du 11 juin 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Lisa 12/06/2020 14:30:44

Bravo à ce jeune entrepreneur plein d enthousiasme ! Franchement ça se ressent dans le magasin. Belle initiative pour les produits locaux, fruits et légumes de belle qualité et un personnel très agréable ! Continuez dans ce sens ! C'est un vrai plaisir de venir y faire nos courses.



Commentaire de Bourgeais 12/06/2020 21:49:32

Magasin très agréable avec du personnels à l écoute et professionnels...toujours un bon endroit pour faire ses courses



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI