Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué - Baugé
Actualité Agenda Ressources Ou sortir ? Cinéma TV Ecrivez un article Lettre d'info


Le NPA, le MoDem et le FN sont les principales victimes de l'abstention

Le Monde du 08/09/2009 - Le premier enseignement du sondage TNS Sofres/Logica réalisé dimanche 7 juin pour Le Monde, Le Point, France 2, France 3, France Inter concerne l'abstention (59,4 %). "Qui s'est abstenu et pour quelles raisons ?", interroge l'enquête effectuée par téléphone auprès de 2 000 personnes.

Qui s'est abstenu ? L'analyse par tranche d'âge fait ressortir un phénomène d'abstention massif chez les 18-24 ans (70 %) et les 25-34 ans (72 %), ainsi qu'à un niveau moindre chez les 35-49 ans (64 %), alors que l'électorat plus âgé s'est davantage déplacé : 42 % d'abstention chez les 65 ans et plus.

Le deuxième élément porte sur la sociologie de l'abstention : sans surprise, l'électorat populaire s'est fortement abstenu (69 % chez les ouvriers et 66 % chez les employés). On enregistre également un très fort taux d'abstention parmi les artisans, commerçants et chefs d'entreprise (77 %).

De fait, les courants politiques ayant le plus pâti de l'abstention sont l'extrême gauche (68 %), le MoDem (66 %) et le Front national (65 %). Ainsi, 73 % des personnes ayant voté pour Olivier Besancenot au premier tour de l'élection présidentielle de 2007 n'ont pas participé à ce scrutin. A l'inverse, les électorats qui se sont le plus mobilisés sont ceux de l'UMP, des Verts et du PCF.

Les raisons de l'abstention. Faut-il voir dans cette forte abstention un rejet de l'Europe ? Globalement, plus de la moitié des personnes interrogées (53 %) se disent très ou assez attachées à l'Europe, les pourcentages les plus forts se trouvant parmi les électeurs d'Europe Ecologie et du MoDem (89 %).

Ce contraste entre l'identité européenne de l'électorat du MoDem et la faible mobilisation de ce dernier dans ce scrutin européen confirme qu'il a été sérieusement désorienté par la campagne de son leader. Les opinions les plus négatives à l'encontre de l'Europe se concentrent surtout chez les souverainistes de Libertas et au FN.

Pour 20 % des électeurs - "seulement" -, l'abstention a été un moyen de manifester leur désapprobation vis-à-vis de la construction européenne. En s'abstenant, les électeurs ont voulu d'abord marquer leur mécontentement à l'encontre des partis politiques : pour 31 % des personnes interrogées, c'est la cause principale de leur abstention, tandis que 22 % d'entre elles disaient ne pas voir de différences entre les partis.

Les motivations du vote. Près de six électeurs sur dix (59 %) disent s'être déterminés essentiellement en fonction des enjeux européens, tandis que 37 % ont choisi en fonction des problèmes nationaux.

Parmi ces derniers, les électeurs du Front national, à 70 %, et ceux du NPA, à 65 %, sont ceux qui ont le plus voulu donner une connotation nationale à leur vote. Alors qu'à l'inverse à peine 20 % des électeurs d'Europe Ecologie en faisaient une dimension prioritaire. Il faut noter, là aussi, que seuls 33 % des électeurs du MoDem disent s'être prononcés en fonction du contexte national. La dimension hexagonale n'était pas pour autant absente de ce scrutin. Sur ce plan, le gouvernement recueille le soutien de seulement 30 % des électeurs, dont 81 % parmi ceux qui ont voté en faveur des listes de l'UMP.

A l'inverse, 45 % des électeurs disent avoir voulu exprimer un vote de mécontentement contre le gouvernement : les pourcentages les plus élevés se trouvent chez les électeurs du Front de gauche (84 %), du NPA (79 %) et du PS (71 %). Un PS dont 37 % des personnes interrogées estiment qu'il n'est "pas assez à gauche", avis partagé par plus de la moitié (52 %) de ses propres électeurs.
Patrick Roger


Article du 08 juin 2009 I Catégorie :

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI