Chinon. La communauté de communes distribue des cartes postales autour du tourisme chinonais

Dans un contexte d’évolution du tourisme consécutive aux événements sanitaires, Chinon se mobilise pour promouvoir son image et ses atouts, en ciblant notamment les visiteurs présents cet été dans la région. Initiée par la Communauté de communes avec le soutien des acteurs locaux, cette campagne de communication va se déployer dès la mi-juillet et pendant tout l’été, à partir d’un concept de cartes postales illustrées qui sont mises à disposition des habitants et des visiteurs, partout dans la ville.


Ville d’histoire, de vins, de gastronomie, Chinon est aussi le berceau de Rabelais et une étape incontournable de l’itinéraire « La Loire à Vélo ». Il y a ainsi de nombreuses raisons de venir dans la cité médiévale, il y en aura pour tous les goûts, à la carte… L’office de tourisme et l'intercommunalité de Chinon le font savoir, dès cet été́, en déployant une campagne imaginée autour d’un symbole universel du tourisme : la carte postale. Ces cartes ont été imaginées pour offrir à la fois une nouvelle image de Chinon, foisonnante et colorée, tout en exprimant le message de la ville et ses principales curiosités touristiques : le patrimoine avec sa Forteresse et son architecture médiévale, l’art-de-vivre par ses vignobles, sa gastronomie, Gargantua, ses spécialités culinaires, le cyclotourisme et l’environnement naturel autour de la cité. Ces cartes sont diffusées gratuitement, depuis la mi-juillet, dans toute la ville et dans les principaux lieux touristiques de la région. Les visiteurs peuvent ainsi les collectionner, chercher les pièces « manquantes », les écrire et les envoyer. Ils sont également invités à partager leurs propres cartes postales de Chinon (photo, dessin, petit mot, etc.) à travers un dispositif participatif sur Facebook et Instagram (@chinonalacarte).

Trois cartes postales


L’illustration contemporaine a été privilégiée pour son potentiel narratif et son style graphique, qui permet un nouveau regard sur cette ville chargée d’histoire(s), tout en le différenciant de l’imagerie photo habituellement réservée aux sites de patrimoine. Une illustratrice en vue a été choisie pour traduire, visuellement, ces ambitions : Virginie Morgand, basée à Lyon, connue pour ses interprétations colorées et vivantes de territoires, de lieux culturels, d’événements ou de marques renommées. Parmi ses nombreuses collaborations : L’Occitane, Ville de Paris, Christian Dior, 24h du Mans, Le Bal du Grand Palais, Scène nationale Toulon Le Liberté, Fête des Vendanges de Bagneux, Tara Jarmon, etc. Pour Chinon, l’artiste a imaginé un panorama illustré qui se découpe avec trois cartes postales que le public pourra s’amuser à assembler… dans un sens ou dans l’autre.



Article du 21 juillet 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI