Nord-Saumurois. Législatives partielles : Guy Bertin sera candidat

Guy Bertin a officiellement annoncé sa candidature ce vendredi 24 juillet aux élections législatives partielles pour le secteur Saumur-Nord. Il évoque son attachement aux territoires ruraux et sa volonté de se positionner dans une minorité constructive qui travaille de concert avec les autres élus au-delà des lignes politiques.


Même si les bruits couraient depuis quelques jours, rien n’était définitif. Ce vendredi 24 juillet, Guy Bertin, maire de Neuillé, conseiller départemental élu de la majorité et vice-président à l’agglomération, a annoncé officiellement sa candidature à l’élection législative partielle pour la troisième circonscription de Maine-et-Loire. Une expérience « nouvelle pour moi et pour la population. » De par ses multiples mandats, Guy Bertin est aujourd’hui bien connu des habitants du grand-Saumurois : « Cela fait 20 ans que je suis engagé dans la vie politique, c’est mon 4e mandat à Neuillé. À l’époque, je ne vivais dans la commune que depuis deux ans lorsque l’on m’a sollicité et poussé à me présenter. Ce n’était pas forcément facile avec mon accent », explique avec des intonations du sud celui qui est originaire des Pyrénées. L’homme de 52 ans estime avoir acquis aujourd’hui une assez grande maturité politique pour se lancer dans un mandat à l’échelle nationale et pour « porter mes valeurs dans un engagement plus important et apporter ma contribution à notre pays. »

Remettre les territoires au cœur des décisions

Selon lui, l’une de ces grandes qualités est sa connaissance des territoires ruraux qu’il « défend depuis des années à différents niveaux. » Ces territoires sont pour Guy Bertin des « espaces d’avenir ». « Cette expérience du terrain me semble indispensable pour changer d’une vision parisienne et jacobine qui domine au gouvernement. » L’une des missions qui lui tiennent à cœur est de contribuer à décentraliser les prises de décisions gouvernementales : « On ne peut continuer à faire appliquer des choses de manière égale sur tous les territoires. Chacun a des problématiques différentes en fonction qu’ils soient ruraux, urbains… » Il reproche également une politique de l’immédiateté et une « perte de la notion du moyen et long terme. On a des politiques qui réagissent à des événements et qui font la politique en fonction de ceux-ci sans avoir une vision à 10 ou 15 ans. Il faut mener une politique au-delà de la temporalité d’un mandat. » Il prend l’exemple de dossiers importants comme l’environnement, le numérique ou encore la santé.

Des valeurs à porter

Il se dit attaché à plusieurs valeurs qui le caractérisent selon lui et qu’il compte bien faire valoir. En commençant par l’humanisme : « Je crois en l’humain en ses capacités d’adaptation et à sa volonté de s’améliorer. » Il poursuit avec la valeur du travail, essentielle pour lui : « A mon sens chaque réussite est le seul fruit d’un travail fourni.» Vient ensuite la liberté d’entreprendre qui est « fondamentale, il faut laisser à chacun l’occasion de s’investir et d’entreprendre. » La citoyenneté fait aussi partie de ses valeurs : « On se doit de pouvoir remettre dans notre société des règles de vivre ensemble de manière plus appuyée. Sinon, on créera de la division et de la confrontation. Il convient de redonner du sens à cette notion. » Enfin, il termine avec « l’autorité », « On voit émerger depuis quelque temps des critiques quant au laxisme de notre fonctionnement juridique et judiciaire. Nous ne sommes pas assez performants pour répondre à quelque délit que ce soit. On laisse un sentiment d’impunité si on ne fait rien. Il faut réagir et intervenir dès le début en ciblant notamment les primodélinquants pour les remettre dans la bonne voie et endiguer le problème avant que les personnes rentrent dans un mauvais engrenage. »

"Je n'ai jamais été encarté"

Toutes ces valeurs le conduisent selon ses dires vers une position de centre droit qu’il assume. « Tout le monde connait ma position, toutefois, je n’ai jamais été encarté et je ne souhaite pas l’être. Je pourrais recevoir le soutien de partis, mais je ne suis pas du genre à prendre une carte pour m’assurer un soutien. » Il confie également qu’il ne fera aucune alliance avec des partis d’extrême comme le RN qu’il combat fermement depuis toujours ou avec des partis politiciens. « Je ne pourrais pas accepter une situation comme le vivent actuellement les Républicains. Il y a trois représentants sur le territoire et le parti choisit quelqu’un qui vit à Paris. Je ne comprends pas ce principe (relire notre article). » Il dit réfléchir à se rapprocher de mouvements lui laissant plus de liberté et qui n'est pas uniquement là pour "faire valoir et exister une personnalité". Il cite Agir ensemble, l’UDI et Territoire et libertés. Il avoue également avoir une préférence sans donner plus de précisions : « Des discussions et échanges sont actuellement en cours et rien n’est acté. » Il explique enfin vouloir se positionner dans une minorité constructive et se dit prêt à « travailler en commun sur des projets qui font avancer le pays. Je ne souhaite pas être une opposition qui bloque et qui s’enferme. Il me semble que l’on peut travailler tous ensemble au-delà des lignes politiques, on doit avancer dans un but commun, loin des désirs personnels. » Enfin, concernant la suppléance il indique avoir déjà des pistes très avancées sans pour autant dévoiler de nom : « Ce sera très certainement une femme, qui représentera la partie nord de la circonscription pour plus de représentativité. »


Article du 24 juillet 2020 I Catégorie : Politique

 


17 commentaires :


Commentaire de Les Tourelles 24/07/2020 15:42:42

Et bien voilà, on l'a l'accord entre Touron et Bertin, Bertin se retire de l'agglo et Touron le soutien aux législatives. Bertin veut cumuler, Maire, Conseiller départemental, Vice président d'agglo et maintenant veut être Député, n'a plu honte de rien. Il faut rappeler que lui cumule les indemnités alors qu'il y a encore 3 ans, il votait pour la fermeture de tourelles et faisait perdre leurs boulots à 70 personnes et plus sur le reste du département, ce monsieur tellement attaché à son territoire mais qui vote la fermeture d'un collège à Saumur.



Commentaire de Les Tourelles 24/07/2020 15:52:14

Qu'on se le dise, s'il était élus monsieur avoisinerait en cumul 12000 euros /mois,maire 1500, C.Dep 1900, VP d'agglo 1500 et député 7200, je me dis que l'affaire serait profitable, n'est ce pas monsieur Bertin



Commentaire de Espoir 24/07/2020 16:02:28

Il sera peut-être , comme un autre , dépité .



Commentaire de @les tourelles 24/07/2020 17:24:26

Les tourelles, vous avez raisons de critiquer caché derrière un pseudo, la place d'élu est ouverte à tous, puisque cela apparait aussi facile, déclarer vous candidat, vous gagnerez autant et en plus vous nous permettrez de faire d'agréable commentaire......chiche...



Commentaire de Regardez la loi avant de cracher votre venin 24/07/2020 17:28:12

Les indemnités sont plafonnées à 8200 € et il ne pourra pas cumuler l’ensemble des postes . Regardez donc le beau Jackie de Saumur qui va se prendre 7500€ ( mairie +Agglo) plus sa retraite de cadre EDF plus ses dizaines de loyers . Elle est pas belle la gauche !!!!!



Commentaire de jeanpierre charollais 24/07/2020 18:12:01

Les valeurs clamées sentent très fort la macronie. Ce n'est pas (encore) une tare mais pourquoi le cacher ? En attente d'une déclaration de la citoyenne député du Sud ? l Le choix de la suppléante nous éclairera.



Commentaire de Papy Boyington@Regardez la loi avant de cracher votre venin 24/07/2020 18:20:25

8434.35/mois, exactement. Je suis d'accord avec Les Tourelles, c'est une bonne affaire. sans compter les "à coté" tel que ses revenus de prof. Moi ce qui m’intéresse, c'est le travail fourni pour les saumurois en retour de ces indemnités et là par contre le compte n'y est pas. C'est un bon maire selon les habitants, un vice président moyen selon les usagés des transports et un pitoyable conseiller départemental selon les habitants de Saumur ( heureusement qu'il a la campagne ), sans aucun caractère devant Gillet pour défendre son lopin de terre. Il va se faire battre largement.



Commentaire de Napoléon 24/07/2020 18:29:38

Monsieur Bertin, est je pense, une personne compétente pour représenter le monde rural, et qui mérite que les électeurs de sa circonscription lui donnent la légitimité pour faire entendre la ( France d'en bas). Si Monsieur Bertin était élu, son mandat serait court, mais il est capable de se faire entendre au nom du peuple Saumurois. ( je ne vote pas dans la circonscription où Monsieur Bertin se présente).



Commentaire de @@Les Tourelles 24/07/2020 18:36:46

Vous avez un pseudo aussi mon bon monsieur ou ma bonne dame, quand à critiquer bien sur, deux fois bien sur que je me permet de critiquer, les élus se présentent avec des promesses aux publics, ils ont des bilans et doivent les assumer, personnes non personnes ne les obligent à se présenter, ils peuvent aussi rester avec nous dans l'ombre, leurs décisions influx sur des vies, il est toujours facile de voter à la volée et ne pas se préoccuper de leurs conséquences, c'est ce que font les c.dep de Saumur, en se permettant même d'être cynique avec les gens qui subissent leurs décisions.



Commentaire de Les macron-compatibles 24/07/2020 18:43:25

Comme Touron, Hamon, Hugo et Chandouineau, Bertin est abonné à ce club "LREM de près ou très près". Girouette et combinateur comme Touron, il finira peut être secrétaire d'Etat sous Macron. Comment construire dans la dite opposition constructive quand l'UDI et Agir ont donné des soldats à l'actuel président. Franchement, entre M.Bertin et la parachutée Blin, heureusement qu'il y aura du choix ailleurs



Commentaire de Jean Aubert 24/07/2020 21:40:05

A titre d'info, on ne peut plus cumuler mairie et députation. Si Mr Bertin devient député, il devra démissionner de son poste de maire.



Commentaire de Mou du genou 25/07/2020 08:24:16

Il a préféré retirer sa candidature de président de l'agglo. Pour ne pas à avoir à subir une défaite humiliante et prévisible. Mais il s'accroche à un petit portefeuille (potentiel), des miettes de pouvoir, comme la cigale, pour subsister.



Commentaire de bleu blanc coeur 25/07/2020 10:48:50

M Bertin peu t'il conserver son mandat de conseillé départemental si il est élu député merci d'une réponse d'un kiosqueur



Commentaire de pierre 26/07/2020 12:50:16

Il faut faire barrage a la parachutée Anne-Laure Blin. A t-elle seulement résidence dans la circonscription? Saumur-kiosque peut-il nous informer la dessus?



Commentaire de pedro 26/07/2020 12:53:06

Contre lui Anne-Laure Blin: le charisme d\'une huître, l\'envergure d\'un poulpe. Il va gagner.



Commentaire de Michel Lioré 27/07/2020 10:47:07

@bleu blanc coeur Un député peut cumuler avec un poste de conseiller municipal, départemental ou régional. Par contre il ne peut plus être : maire, adjoint, président ou vice-président d'un conseil départemental ou régional.



Commentaire de bleu blanc coeur 01/08/2020 14:51:25

Merci M Lioré pour cette précision



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI