Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué - Baugé
Actualité Agenda Ressources Ou sortir ? Cinéma TV Ecrivez un article Lettre d'info


Elections européennes.  Des conséquences sur la politique locale ?

Au lendemain des élections, chaque parti se compte, extrapole, prépare ses alliances... Chacun essaie d'établir la sociologie de sa ville, de valoriser son travail, de se rassurer sur sa position...


Avec un taux de 58,14 % d'abstention, l'exercice semble périlleux... D'autant que chaque rendez-vous électoral définit sa motivation, Europe pour l'Europe, ville pour la ville... Ce dimanche, malheur à ceux qui avaient développées des thématiques nationales, ils ont réussi à démobiliser. C'est une vision élargie du monde de demain qui a conduit les électeurs dans leurs choix...

Et tout cela,  bien loin de notre quotidien... de notre place Saint Pierre en colère ou de l'intérêt de l'implantation d'une police municipale... Et pourtant... Nos politiques locaux réussissent à y voir un sens.


Dans les colonnes du Courrier de l'Ouest, nos élus s'exprimaient mardi 9 juin. Michel Apchin se félicitait des résultats de l'UMP.  Considérant aussi que la "droite avait fait 56,35% et que par leurs votes, les saumurois avaient manifesté un soutien à la coalition municipale (!).  Après cette intervention, le MPF et le Modem apprécieront que leurs alliances aux municipales, les lient  désormais à l'UMP sur l'ensemble des scrutins.

Quand au PS, Sophie Saramito ne peut bien évidemment pas se satisfaire du score du PS et n'hésite pas à... parler de rapprochement possible avec les verts et Christophe Cardet. Ceci dit, cela ne serait pas la première fois qu'elle flirte avec les verts... Souhaitons simplement à celui-ci de ne pas finir au PRG.

Jean-Michel Marchand, quant à lui, est le seul à ne pas parler de Saumur ! Mais peut-être n'est-il plus vraiment dans les spéculations locales ? 

Le MPF est satisfait ! Et pour cause, il est en seconde position devant le Modem, son compagnon de la désormais officielle "coalition municipale". 

Le Modem... ? Pas facile d'exister en local quand son leader national omnipotent a été au bout de ce qu'il critiquait dans son livre sur Nicolas Sarkozy : énervement et manque de sang froid ! Mais, dans la tempête, Stéphane Robin demeure positif : "nous avons malgré tout un socle électoral de 9%". C'est quand même 5 % de plus que le NPA de Besancenot !


Article du 09 juin 2009 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI