Maine-et-Loire. Célébration de l’Aïd Al-Adha : dispositions sanitaires et réglementaires

L’Aïd Al-Adha, fête rituelle du culte musulman aura lieu cette année à compter du vendredi 31 juillet. Cette fête est notamment l’occasion de grands rassemblements tels que la prière de l’Aïd et l’abattage rituel dans les abattoirs. Cette fête doit être célébrée dans le strict respect des règles sanitaires de protection animale et des principes d’abattage rituel. La préfecture informe.

 

 


Une réunion préparatoire au bon déroulement de ces festivités, associant des représentants départementaux du culte musulman, la Direction départementale de protection des populations (DDPP) et les forces de sécurité, s'est tenue le 27 juillet dernier à la préfecture. Afin que ces conditions soient respectées, Monsieur le Préfet de Maine-et-Loire a pris un arrêté interdisant :
- la détention et le transport d’ovins vivants par toute autre personne que celles dûment déclarées à l’établissement départemental de l’élevage ;
- l’abattage hors des abattoirs.

La DDPP rappelle qu’il convient de commander les animaux auprès de professionnels assurant leur transport dans les abattoirs agréés de la région. En dehors de ces filières autorisées, il n’existe aucune garantie de la salubrité des viandes pour la consommation humaine, ni du respect des règles de protection des animaux contre les souffrances liées à des conditions d’hébergement et d’abattage inadaptées.

Pour rappel, l’achat, la détention, le transport et l’abattage d’animaux, hors de ce cadre, exposent les contrevenants à des poursuites pénales : l’abattage hors d’un abattoir agréé peut être puni de 6 mois d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. Les forces de l’ordre et les services sanitaires seront particulièrement vigilants au respect de ces règles en contrôlant les élevages et les transports.
Par ailleurs, dans le contexte actuel du Covid-19, et comme le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) le précise dans son avis rendu le 19 juillet dernier, il convient de souligner l’importance de respecter le décret du 17 juillet 2020 qui oblige le port d’un masque de protection pour toute personne âgée de 11 ans et plus dans les lieux publics et par conséquent les lieux de culte ; de se saluer sans contact et d’éviter les embrassades. Ralentir la propagation du virus, impose de respecter les mesures d’hygiène et de distanciation physique en tout lieu et en toute circonstance.


Article du 28 juillet 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Par contre il n'a jamais été interdit ...I 29/07/2020 19:22:23

Par contre il n'a jamais été interdit de rêver !!!



Commentaire de eric dubier 30/07/2020 13:50:08

a quand un abattage respectueux des animaux au lieu de cette agonie.que font les defenseurs des animaux ,l 214 etc



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI