Maine-et-Loire. L'opposition départementale veut un projet éducatif global

A l'orée de cette rentrée scolaire 2020-2021 (le 1er septembre), l'opposition départementale sous la plume de Jean-Paul Pavillon et Grégory Blanc (groupe L'Anjou en action, solidaire, écologiste et citoyen)* viennent d'adresser un courrier au président Gillet par lequel ils signifient souhaiter que « pour cette rentrée, éviter de masquer les vrais enjeux, priorité à un projet éducatif global et soutien à la parentalité des collégiens », sachant que c'est de département qui a la charge des collèges. Voici le contenu du courrier.

Le groupe l'Anjou en Action du conseil départemental de Maine-et-Loire


"Monsieur le Président,

La collectivité départementale a pour responsabilité d'assurer les conditions matérielles des collégiens et l'accompagnement des familles précaires.

En cette rentrée scolaire, de nombreuses familles du Maine-et-Loire sont confrontées à des difficultés financières et matérielles, et la crise sanitaire a renforcé les inégalités au sein de la population et notamment dans l'accès à l'éducation, comme nous l'avons tous constaté lors du confinement.

Au-delà de la distribution de masques pour tous les collégiens, il y a l'essentiel : le développement de dispositifs éducatifs spécifiques devra évidemment être renforcé dans les mois à venir en lien avec la communauté éducative de chaque établissement. L'accessibilité numérique (matériel et connexion) devra être garantie pour chaque famille.

Tout au long de ce mandat, nous avons appelé à la rédaction d'un projet éducatif global, réunissant les acteurs de la communauté éducative et ceux de l'accompagnement social dans les territoires (éducation populaire, centres sociaux...). Cette coopération aurait permis une meilleure continuité éducative lors du confinement, à l'image de ce que font de nombreuses communes en lien avec les écoles maternelles et élémentaires.

Au moment d'aborder cette rentrée, nous sollicitons de nouveau aujourd'hui un travail collectif sur ces enjeux et pour le soutien à la parentalité des collégiens. Pour nous et nos collègues du groupe l'Anjou en action, l'éducation demeure la première des priorités."

* Jean-Paul PAVILLON, Commission éducation, culture et citoyenneté et Grégory BLANC, Président du groupe L'Anjou en action


Article du 28 aout 2020 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI