Météo du mercredi 23 septembre : Mesures anti-voiture et la place de l’automobile à l’heure du COVID

Après des années de lutte contre la pollution produite par les véhicules motorisés et l’implantation de moyens de transport plus écologiques, la crise du COVID redistribue les cartes au sein des foyers. De peur d’attraper le virus dans la foule des transports en commun, nombreux sont les Français préférant la sécurité de la voiture. Néanmoins, certains transports 100% écolo tirent leur épingle du jeu et sont de plus en plus plébiscités par les Français : le vélo et la marche.

 

 


À l’occasion de la journée sans véhicule, l’Ifop s’est associé à Caroom.fr afin d’interroger les Français et les habitants des grandes villes sur les actions prises. Si dans leur ensemble, les Français sont plutôt partagés sur les mesures « anti-voiture » (49% y sont favorables, 51% sont pour), ce n’est pas le cas dans les métropoles les plus concernées par ces politiques restrictives : près des deux tiers (62%) des habitants des 40 villes françaises de plus de 100 000 habitants souhaitent que leur municipalité réduise énergiquement la place de l’automobile dans leur commune. Ce sont, sans surprise, majoritairement les sympathisants EELV (95%) qui souhaitent la mise en application de ces mesures. Actuellement, 72% des citadins ont l’impression que les pouvoirs publics les dissuadent d’utiliser leur voiture dans leur commune.

Mécontentement en matière de stationnement et de circulation

Les habitants des grandes villes expriment un fort mécontentement à l’égard des conditions actuelles de circulation (63%) et de stationnement (69%) dans les métropoles. Moins d’un Français sur deux est satisfait de l’offre de transports en commun de sa ville, à contrario des citadins qui eux, disposent d’une multitude d’offres de transports en commun et en sont à 72% satisfaits. Globalement, les Français sont plutôt mécontents des systèmes de véhicules en libre-service (vélo, scooter…) mais également du nombre de pistes et bandes cyclables (39% et 49%). Concernant les conditions de circulation automobile dans les grandes villes, 54% des 18-24 ans en sont satisfaits

Le soutien à différentes mesures

Les citadins favorables aux mesures anti-stationnement sont peu nombreux : à peine 26% et 23% d’entre eux soutiennent la diminution des places de stationnement (rue ou sous-sol) ainsi que la hausse des tarifs de stationnement. Quant à la mesure prévoyant la réservation de places de stationnement uniquement aux véhicules électriques, elle est soutenue par seulement 45% des Français. Les dirigeants d’entreprise sont majoritairement favorables à ces mesures à 47%. Néanmoins, les citadins soutiennent la création de zones piétonnes interdites aux voitures dans le centre-ville à 77% ainsi que la limitation à 30Km/h de la circulation dans les centres-villes ou dans certains quartiers à 65%.

Le mode de transport principal pour se rendre au travail

Au total, 33% des actifs/étudiants de ces métropoles utilisent les transports en commun, 31% le bus/tram/métro. A contrario, la même proportion (33%) utilise les transports motorisés comme la voiture/camion/fourgonnette (29%). L’évolution des moeurs sur la question de l’écologie a amené la proportion de citadins se rendant en vélo sur leur lieu de travail à augmenter depuis 2015, passant de 5% à 15% : +10 points. De même que la marche à pied qui passe de 11% en 2015 à 17% en 2020. Les ouvriers sont plus nombreux à se déplacer principalement en voiture (52%).

Covid-19 et inquiétude liée au mode de transport principal

33% des habitants des grandes villes craignent d’être infectés par le coronavirus, dont 11% se disent encore très inquiets. Une crainte partagée qui visent principalement les moyens de transport où la distanciation sociale est peu applicable aux heures de pointe tels que le train (68%), ou le bus (57%). Un sentiment de sécurité beaucoup moins prononcé envers les moyens de transports individuels « doux » tels que la marche à pied (31%) et surtout le vélo (14%) de loin le moins anxiogène aux yeux des personnes interrogées.

Côté météo

Demain, le temps sera encore maussade. Le matin, le ciel sera couvert et des averses localisées seront susceptibles de tomber ici et là, il fera une quinzaine de degrés. Dans l'après-midi, le ciel continuera de se charger et des orages pourraient éclater sur l'ensemble du département, il fera un vingtaine de degrés. En soirée, les plus se feront moins importantes mais le temps restera humide, il fera 16 à 17 degrés.

Matin


Après-midi


Soir



Article du 22 septembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Superdeg 22/09/2020 09:12:35

Pour papy je n'ai pas trouvé de déambulateur électrique....Sur un vélo papy c'est loin d'être un champion



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI